Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Downton Abbey. Saison 2. Episode 4.

23 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2011-10-23-11h52m06s35.png

 

Downton Abbey // Saison 2. Episode 4. Episode Four.


Je viens de penser à quelque chose (que j'ai déjà du penser l'an dernier sans vraiment l'écrire) mais un épisode comédie musicale de Downton Abbey pourrait être excellent. Enfin, je fantasme énormément sur cette possibilité il faut dire, mais la chanson des soeurs Crawley à la fin de l'épisode, avec le retour de Michael et William m'a assez ému pour me donner envie d'en voir plus des moments chantés comme ceux ci. Surtout que la série et le sujet s'y prête merveilleusement bien. Nous sommes donc en 1918 (il s'agit aussi de l'année de la fin de la guerre si l'on regarde nos livres d'histoires). Le petit face à face entre Isobel et Cora au début de l'épisode était vraiment trépignant. Je m'y attendais pas du tout et c'est tellement prenant que cette dispute de deux personnes courtoises est très intéressant.

 

D'ailleurs, le fait que Isobel se soit retirée quelque temps permet à la série de s'offrir des nouveaux, et notamment Thomas en charge. Ce qui ne va pas plaire à tout le monde, loin de là. Ce personnage a vraiment pris de l'importance cette saison, et c'est pas plus mal. Je trouve que Thomas est de plus en plus affirmé, et alors qu'on avait vu son côté plus tendre au début de la saison, dans cet épisode il retrouve son côté maléfique. J'ai hâte de voir ce que la suite va nous proposer. La soupe populaire était également une bonne idée, cela permet de mettre en avant Mrs Bird et Molesley. Les deux personnages n'ont pas tant de développement, mais ils trouvent ici une petite histoire à nous raconter. De plus, cela nous sort un peu de Downton, une fois de plus. C'est un autre point qui laisse la saison vraiment accrocheuse. On est plus dans cet esprit de huis clos et l'ouverture au monde est donc par la même occasion devenue très importante.

vlcsnap-2011-10-23-11h31m25s174.pngCe que j'avais adoré dans la première saison c'est la gestion en interne de ce fait historique qui est l'immersion du Titanic. Cette fois la guerre est un mal de tout le monde, tout le monde le vie, et donc on a bien fait d'en fait un vrai élément central. Daisy se fait toujours très discrète mais j'aime son côté guillerette. Cela manquait d'ailleurs de dialogues pour elle mais je ne vais pas me plaindre, chaque scène avec elle est succulente. Et le retour de William risque bien d'apporter un peu plus de piment à tout ça. Et justement, Michael et William étant portés disparus durant l'épisode va aussi imposer un petit temps émotionnel dans l'histoire, une chute de tempo qui ne fait que le renforcer l'émotion. Pendant ce temps Robert va aller chercher Mr Bates afin qu'il retourne à Downton Abbey.

 

Les scènes entre les deux hommes étaient très prenante, car pour le dernier c'est le moyen de dire ce qu'il pense, et pour le premier de donner une chance à Mr Bates de revenir dans les meilleurs conditions. La fin de l'épisode avec la chanson des soeurs Crawley était vraiment émouvant car on s'attends pas du tout à ce que Michael et William revienne. J'ai donc adoré. Au final, une fois de plus la série arrive à apporter divers climax dans tout un épisode. Le rythme ne tombe jamais, l'émotion non plus, et les moments un peu plus fun reste certes rare mais sont tellement bien écrits qu'ils sont le rayon de soleil même des épisodes. Au fond, Downton Abbey est vraiment une série surprenante. Je dirais même qu'elle est l'une des meilleures séries du genre que j'ai pu voir de toute ma vie (pour ne pas dire la meilleure). J'ai hâte de voir la suite de cette nouvelle saison, et d'arriver à l'épisode de Noël (oui, j'adore tellement Noël).

Note : 9/10. En bref, un épisode solide qui se veut de transition mais qui n'en ait finalement pas un.

Commenter cet article

mimidi11 17/03/2012 14:53

Bonjour, j'aimerais juste réctifier une petite erreur: c'est Matthew et pas Michael :) Sinon l'article est génial comme toujours!