Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Drop Dead Diva (Saison 2), Jane Bingham le retour

7 Juillet 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

Drop-Dead-Diva-Season-2--282009-29-poster.jpg

 

Drop Dead Diva // Saison 2. 13 épisodes

BILAN


Après une première saison à l'essai, cette petite série estivale se réveille encore plus en seconde saison. En effet, elle transforme l'essai. J'ai adoré. En fait, je pense que tout cet univers girly m'était certes prédestiné, surtout quand on a un sujet que j'adore en série : le judiciaire. Alors je ne sais pas pourquoi j'ai fais la bêtise de me laisse aller et de ne pas terminer la saison 2. Je l'avais entamé l'été dernier pour ne l'achever qu'à présent. Et je ne regrette pas ce nouveau voyage avec Jane Bingham et toute la panoplie de personnages que je trouve plus charmant les uns que les autres. Tellement agréable cette petite série que j'en reviens à me dire : finalement, c'est une perfection. Alors oui, dans le sens guilty pleasure peut être mais c'est pas fade au contraire, tout est décontenancé, presque futile, comme j'aime.

Ce que j'ai trouvé d'excellent dans cette saison 2 c'est la relation que Jane va peu à peu faire évoluer sa relation avec Grayson. On s'en rend pas tellement compte mais il y a ce semblant de regard qui ne trompe pas. Et puis les quelques discussions autour de Deb qui forcément réaniment un peu plus le tisonnier. D'ailleurs, on voit au fil de la saison que les relations amoureuses des deux personnages vont être de vrais échecs. Jane la première avec Tony qui va déménager à New York et donc… ne plus la revoir. Et puis il y aura la relation entre Grayson et Kim qui est terminée mais sa nouvelle petite amie Vanessa avec qui il va se marier (ou pas). Le cliffangher de fin de saison laisse vraiment le suspens à son comble.

Les cas juridiques sont toujours gagnés par le cabinet mais je pense que ce qui fait qu'ils sont bons et bien déroulés et toute la gaité dont fait preuve la série. C'est rare de voir une série aussi guillerette et bien dans ses pompes. Alors que beaucoup de séries judiciaires se voilent la face et font dans le sérieux qui ennui profondément son public, Drop Dead Diva utilise un autre moyen pour réveiller les troupes : l'excentricité. Jane est une héroïne hors norme, et c'est pas à prendre dans le mauvais sens du terme mais ses plaidoyers, ses contre-interrogatoires, ses statures et positions lors des procès sont uniques en son genre. Et puis il y a toujours ces minuscules références à la pop culture ou encore au showbiz qui rende la série totalement folle d'elle même. C'est pire qu'une jeune fille qui lirait les magazines de mode, c'est vraiment une hystérie permanente et Drop Dead Diva donne la pèche.
Drop-Dead-Diva.jpgCôté Stacy et Fred, encore une fois c'est toujours intéressant de voir comment ces deux personnages vivent Jane. D'un côté Stacy est toujours aussi farfelue. Je l'adore. C'est le côté magazine people de la série. Elle est pas forcément bête (car elle aide sans le vouloir Jane dans ses affaires parfois au détour d'une phrase ou d'une pensée, ce fût le cas lors de l'affaire du vernis à ongle avec Leelee Sobieski, oui, il fallait que je cite cette actrice que j'adore, je sais même pas pourquoi d'ailleurs mais depuis La Prison de Verre, je la trouve fabuleuse, bref). Stacy va évoluée. Notamment quand elle va tenter de lancer son entreprise de cache bras pour éviter aux femmes qui roulent en voiture avec un coup en dehors de la voiture aient un bronzage pas adéquate ou encore quand elle va devoir rembourser la société de crédit.

C'est là que Fred intervient. Il est toujours aussi éprit d'elle et c'est d'une aigreur parfois. Il en fait des caisses. Mais c'est ce qui fait le charme du personnage, son côté maladroit et totalement peureux en amour, peur de faire le premier pas. Stacy va découvrir qu'il est amoureux d'elle et le faire presque languir. C'est adorable. En fait, Drop Dead Diva est une de ces séries qu'on a envie de câliner et surtout de garder prêt de soit, au chaud. Ca se déguste entre ami(e)s, comme ça pour le fun (bien sûr, il faut que les ami(e)s partagent le trip mais c'est excellent quoi). Encore mieux qu'un potin, Drop Dead Diva c'est du judiciaire au féminin, parfaitement dosé de sucre et de bonté. Parfait pour l'été.

Note : 7/10. En bref, une saison qui sublime la première. Un vrai donut sucré qui donne un souvenir croustillant de l'été.

Commenter cet article