Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 1. Episode 19. Snow Angels.

6 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

vlcsnap-2013-04-06-13h23m02s205.png

 

Elementary // Saison 1. Episode 19. Snow Angels.


J'ai trouvé assez intéressant cet épisode de Elementary car au fond, il suit un peu l'actualité. En effet, New York se retrouve sans électricité et au milieu d'une bourrasque de neige. Tout cela rappelle l'ouragan Sandy il y a quelques mois de ça. Et j'aime bien qu'une série tente d'intégrer un fait climatique afin de mettre en avant le fait que finalement, on est dans un monde qui n'est pas toujours ensoleillé. Alors certes, beaucoup de séries le fond (CSI Miami avait déjà fait le tsunami par exemple), mais cela collait tellement bien à cet épisode de Elementary. Pourtant, l'intrigue de base était assez simpliste, celle d'un vol qui tourne mal. L'idée était de nous faire déduire au fur et à mesure de l'épisode qui était qui, et quelle était la motivation. Sherlock est un personnage perspicace qui a une science du comportement et des choses de ce monde que personne ne semble avoir. Pour lui, toutes ses déductions sont tellement logiques que Watson est obligée de lui demander des explications.

C'est certainement l'une des meilleures choses de la saison. On pénètre ici la science de Sherlock et la manière dont il raisonne. Généralement, dans les séries sur le personnage, la déduction est faite à la fin de l'épisode, avec une longue explication qui fait dire au téléspectateur "Ah mais c'était ça ! J'aurais du le voir !". Sauf que dans Elementary ce n'est pas comme ça que les choses fonctionnent. On sent donc qu'il y a une volonté de s'affranchir en partie des adaptations faites du personnages. Bien que celle de Moffat soit un tantinet différente elle aussi. "Snow Angels" était un épisode plutôt correct dans son ensemble qui avait ses bonnes idées ici et là. J'aurais peut être aimé que les choses soient encore plus étonnantes mais la manière dont la relation entre Sherlock et Watson évolue me plait. Cela apporte une dynamique intelligente à la série, et surtout bien moins mécanique. Car derrière il y a l'attachement des téléspectateurs pour les deux personnages.
vlcsnap-2013-04-06-13h18m05s52.pngCette amitié qui est au fond basée sur pas grand chose est pleine de petits conflits (notamment sur la manière dont Sherlock et Watson ont de cohabiter ensemble, on voit bien qu'ils font pas les choses de la même façon). La plus belle évolution de Elementary c'est certainement Jonny Lee Miller, le héros de la série. Je n'avais jamais vu cet acteur comme celui qui devait incarner ce personnage sauf que la série est parvenue à rendre l'acteur encore meilleur qu'il ne pouvait l'être auparavant. C'était donc un bel exercice pour lui qui incarne avec beaucoup de légèreté ce personnage emblématique de la littérature anglaise. Enfin, le cas de la semaine est assez rapidement résolu car le but n'était pas du tout de nous servir quelque chose de très réfléchi. Bien que j'ai apprécié la révélation sur les cheveux à l'hôpital, je pense que l'on aurait très bien pu faire encore plus sensationnel. Mais le côté huis clos que créé la neige et la coupure de courant était une très bonne idée en soit.

Note : 6/10. En bref, un épisode intelligent et perspicace qui ne laisse pas grand chose au hasard. Méticuleux tout simplement.

Commenter cet article