Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 2. Episode 1. Step Nine.

28 Septembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

vlcsnap-2013-09-28-14h28m55s217.png

 

Elementary // Saison 2. Episode 1. Step Nine.


La première saison de Elementary a tenté de créer la relation entre Watson et Sherlock. Comment les deux pouvaient cohabiter ensemble et surtout comment Sherlock pouvait bénéficier de la présence de Watson pendant que cette dernière pouvait profiter de la présence de Sherlock. Bien évidemment, la série tente de construire une histoire qui puisse tenir les années. J'ai bien aimé la manière dont la première saison évoluait, passant d'une relation de patient / compagnon à partenaires d'enquête. Je trouve que Elementary est malheureusement sous estimée en son genre. La série est assez bonne dans son ensemble et parvient même à développer de très bonnes intrigues ici et là tout en rappelant un peu ce ton très anglais dans la manière de faire des séries policières. Cela a certainement perdu les téléspectateurs américains qui ne semblaient pas dans l'attente d'une telle série actuellement. CBS y croit en tout cas dur comme fer alors que l'an dernier la série était proposé dans la case tant voulue pas tant de séries : le post-Superbowl. Un non-évènement, un succès plus que mitigé, etc. Mais CBS renouvelle sa confiance en la série et la laisse dans sa case du jeudi 22h.

Une marque de confiance qui pourrait aussi aider à créer un rendez-vous alors que le lead-in change cette année et que de nouveaux téléspectateurs pourraient être tentés de la regarder. Durant ce premier épisode nous allons nous rendre à Londres, la ville d'origine de Sherlock et accessoirement d'origine du personnage en lui-même. La dynamique londonienne est très différente de celle que l'on peut ressentir à New York. Beaucoup plus zélée et fraiche, je me demande presque pourquoi la production de Elementary n'a pas été déménagée dès le début à Londres. Pourquoi CBS n'a t-elle pas décidé de faire de sa nouvelle série une série plus anglaise qu'américaine ? Je sais bien que prendre New York était une tentation, et qu'elle est d'ailleurs plutôt réussie mais globalement j'ai largement préféré ce qu'il se passe à Londres. Comme quoi, on ressent que le personnage est bien mieux dans son habitat naturel. La dynamique fonctionne à merveille, aussi bien avec Watson qui découvre Londres (sans pour autant faire un épisode carte postale) et les retrouvailles entre Sherlock et son ancien collègue. Toujours là pour tenir la bonne réplique.
vlcsnap-2013-09-28-13h54m25s5.pngNous avons donc Gareth Lastrade, un détective londonien dans le pur humour britannique et esprit policier que l'on connaît (si l'on regarde des fictions policières anglaises) et puis le frère de Sherlock, Mycroft dont la relation un peu tenue sur les bords est intéressante à explorer. J'ai déjà envie de rester à Londres dans Elementary. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que la série fonctionne beaucoup mieux là-bas. L'épisode était donc bien plus nuancé, plus fraiche. Bien que l'intrigue de base n'ait rien de très original (on a toujours des histoires de meurtre), au fond c'était tout de même bien trouvé. Notamment au moment où l'on se rend compte que la personne a été tué par un pistolet en plastique créé avec une imprimante en 3D où le piston servant à tiré était fait avec un clou que le tueur a planté dans le mur afin d'accrocher un masque africain. C'est une déduction comme seul Sherlock sait en faire et en tout cas, Elementary s'en amuse. Cette affaire était donc bien plus inintéressante que l'on aurait pu le croire au premier abord. Et j'adore ça.

Finalement, ce retour de Elementary est plutôt réussi et me donne déjà envie de voir à quoi va ressembler la suite de la saison. C'est vraiment inspiré et je trouve que l'ensemble fonctionne plutôt bien à ce moment là. Maintenant il va falloir éviter que la série reste sur ce voyage londonien et qu'elle aille de l'avant dans les rues de New York. En espérant que le retour à la normal ne soit pas anti-bénéfique à la série car c'est aussi un immense risque à prendre (je trouve en tout cas).

Note : 7/10. En bref, Londres est une vraie bouffée d'air frais.

Commenter cet article