Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 2. Episode 12. The Diabolical Kind.

4 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

vlcsnap-2014-01-04-01h45m07s195.jpg

 

Elementary // Saison 2. Episode 12. The Diabolical Kind.


Forcément que Moriarty allait revenir dans Elementary. Surtout que la série avait plus ou moins bien laissé la porte ouverte à son retour prochain. Ce que j’ai cependant aimé dans la manière dont a été traité Moriarty dans Elementary c’est la révélation qui avait été faite. En effet, l’ennemi était différent dans cette série et c’était une brillante idée. Son retour était une bonne chose mais l’on ne savait pas forcément dans quelle circonstance. En tout cas, la série exploite à merveille le retour de ce personnage dans le sens où elle reste l’une des plus grandes menaces pour Sherlock. Aussi bien car il s’agit de son plus grand amour mais également car il s’agit de son plus grand nemesis. La série s’amuse avec les personnages de façon très sournoise et je dois avouer que j’adore ça. En tout cas, je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela soit traité sous cet angle et de cette façon mais c’est merveilleux. Le face à face avec Joan était vraiment réussi et puis je m’attendais peut-être à ce que Elementary aille un peu plus loin, qu’elle élabore tout un tas de choses sauf que ce n’est pas du tout ce qui se passe. Bien au contraire.

En effet, la série surprend avec un épisode différent. Surtout que le twist était différent de ce que j’aurais pu penser. Surtout du point de vue de Kayden. Cette dernière est un ajout intéressant dans l’histoire, surtout que cela permet presque de voir Sherlock différemment. Sa relation avec Moriarty est assez complexe mine de rien mais apporte également quelque chose de différent. Plutôt que ce se concentrer sur Sherlock, la série va réellement donner la parole à Joan. C’est l’occasion de prouver encore une fois que ce personnage n’est pas là pour faire du tricot et qu’elle a un réel rôle à jouer dans la vie de notre héros. La série se sert d’elle de façon intelligente et surtout s’amuse. Mais l’épisode était assez imprévisible et développe donc une occasion pour celle-ci de surprendre le téléspectateur au fil de l’épisode. Je n’ai pas vu venir tout ce qui s’y passe. C’est ingénieux. Voilà aussi pourquoi Elementary est l’une des meilleurs séries policières de ces dernières années. Car elle est aussi soignée du point de vue de l’écriture complexe de ses personnages. Personne n’est facile dans cette série.
vlcsnap-2014-01-04-01h35m54s44.jpgPlus la série nous plonge dans l’histoire de ses personnages et plus ceux-ci deviennent réellement complexes et fascinants. Mais ce que j’ai aussi c’est la manière dont Moriarty/Irene parvient à créer le doute dans la vie de tous les jours de notre héros. Elle chamboule plus ou moins tout mais avec une vigueur que l’on ne retrouve pas ailleurs. Cet épisode démontre également qu’elle n’est pas là pour être présente tout le temps mais simplement qu’elle peut être quelqu’un avec une importance même quand elle n’est pas à l’écran. Ses messages en sont finalement la preuve. En tout cas, cet épisode était très réussi, permettant encore une fois de plonger au fin fond de la complexité des personnages. « The Diabolical Kind » était aussi rondement bien mené du point de vue de l’aspect dramatique. Les faces à faces ont une vraie significations et ne sont pas là pour faire beau. De plus, le cas de la semaine permet également à Elementary de se réveiller et de développer encore quelque chose de nouveau. La seconde partie de la saison promet de belles choses et j’ai hâte de les découvrir.

Note : 8.5/10. En bref, très réussi encore une fois.

Commenter cet article