Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 2. Episode 16. The One Percent Solution.

9 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

vlcsnap-2014-03-02-23h14m17s88.jpg

 

Elementary // Saison 2. Episode 16. The One Percent Solution.


Je sais bien que ce qui a toujours fonctionné dans Elementary c’est le passé de son héros. Et quand il doit le confronter comme c’est le cas dans ce tout nouvel épisode, c’est généralement synonyme de réussite. En tout cas, je ne vois pas comment cela pourrait être le contraire. Mais d’un autre côté, je pense aussi que cet épisode manque d’un léger petit truc qui aurait pu le rendre encore plus surprenant. C’était peut-être trop engoncé dans une narration pas très fluide. Pourtant, il y avait de très bonnes choses, comme le retour de Lestrade par exemple. Ce dernier est toujours là dans la série pour se mettre dans les pattes de Sherlock. On a l’impression que l’un des deux veut toujours manger l’autre afin d’être le meilleur. Ce petit jeu fonctionne terriblement bien et donne aussi à l’épisode un vrai coup de fouet alors que j’ai pu le trouver, dans sa globalité, un peu patapouf. C’est un reproche légitime que je peux faire à la série étant donné que l’on arrive presque au bout de la seconde saison et qu’il devrait déjà y avoir une amorce. Je suppose que le gros souci de cette année est peut-être l’absence plus que notable de Moriarty. Cette dernière n’a fait qu’une micro apparition dans un épisode il y a de ça quelques temps et depuis plus rien (et quand je lis qu’elle ne reviendra pas cette saison… je suis assez surpris).

Du coup, Elementary tente de vivre au travers d’autres personnages, d’autres intrigues. Le travail qui a été fait au début de la saison sur les personnages était merveilleux et je dois avouer que j’aurais bien aimé que cela se poursuivre dans ce tout nouvel épisode. Il y avait largement de quoi faire, surtout avec le passé de Sherlock. Mais rien. Je n’ai pas été aussi excité qu’auparavant, désolé. C’est là que Lestrade entre plus ou moins en jeu. Ce dernier n’est pas là pour réellement faire évoluer quoi que ce soit mais simplement nous apporter un peu de finesse humoristique. Car celui-ci fonctionne à merveille. Sherlock est légitimement en colère contre Lestrade alors que ce dentier n’a cessé d’années en années de se servir de lui. Du coup, l’ego de Sherlock reprend le dessus et Joan est là pour plus ou moins tenter de calmer le jeu en raisonnant son très cher ami. D’ailleurs, Joan ne sert pas à grand chose dans cet épisode mais peu importe, car ce n’est pas elle le sujet et encore moins ce qui intéresse le téléspectateur. Du coup, Elementary s’amuse de ça et nous délivre quelque chose de très intéressant.
vlcsnap-2014-03-02-23h20m18s115.jpgMais cet épisode est très loin d’être le moins bon que j’ai pu voir dans cette série. En effet, globalement Elementary parvient à faire quelque chose d’assez sympathique au travers de ses personnages et de leurs confrontations. C’est simplement l’histoire en elle-même qui manquait d’originalité. J’ai vraiment eu l’impression de m’ennuyer, tout simplement alors qu’il y avait largement le potentiel pour faire quelque chose de diffèrent et de moins synthétique. Et puis on semble oublié que Mycroft pourrait lui aussi apparaitre. L’approche la plus intéressante en dehors de celle de Lestrade et Sherlock est certainement celle de Joan et de l’assistante ce Lestrade. C’était un face à face assez efficace. Certes une copie cachée de ce que l’on peut voir entre les deux hommes cités plus haut mais peu importe. Finalement, cet épisode de Elementary n’était pas aussi réussi que j’aurais aimé qu’il le soit. Ce n’était pas non plus mauvais mais franchement, j’aurais aimé que l’intrigue soit un peu mieux ficelée avec du bon twist. Car le but de cette série n’est pas que de nous faire rire mais aussi de nous intéresser à l’ensemble.

P.S. : J’aimerais bien goûter une pâtisserie de Sherlock.

Note : 5/10. En bref, je suis déçu par la manière dont Elementary tente de développer Sherlock et son passé sans réellement s’y intéresser.

Commenter cet article

Miyaki 10/03/2014 15:14


De même, épisode un peu mou. Même s'il a l'avantage de parler d'un "après sherlock" pour Joan lorsque Lestrade essaye de l'avertir des dangers qu'elle encourt à rester auprès de lui, nous avons
connu plus captivant et moins...ronflant. 


J'aime beaucoup cette série mais j'attends le fameux fil rouge ou l'énigme qui va nous faire tenir jusqu'à la fin. 


(Si Moriarty ne revient pas cette saison, c'est parce que l'actrice est surbookée avec plusieurs films en préparation, me semble-t-il)

4evaheroesf 10/03/2014 01:50


Episode moyen, Lestrade n'a fait que l'enfoncer et dire que ce sont les coqs qui m'ont captivés !