Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Elementary. Saison 2. Episode 3. We Are Everyone.

13 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Elementary

vlcsnap-2013-10-13-18h42m08s191.png

 

Elementary // Saison 2. Episode 3. We Are Everyone.


Elementary n'a toujours surpris à ne pas aller là où on l'attend. C'est fou mais c'est comme ça. En effet, la série policière de CBS cherche bien souvent à aller où on ne l'attend pas. Une brillante idée étant donné que les épisodes se suivent mais ne se ressemblent pas. L'épisode précédent s'est concentré sur le passé de Joan et sa relation avec le fils de l'un de ses anciens patients. Une intrigue qui aurait très bien pu être balisée et qui finalement s'est trouvée être beaucoup plus enrichissante que prévu. Et puis cette semaine, "We Are Everyone" la série ne cherche pas vraiment à développer quelque chose si ce n'est à continuer avec la dynamique installée entre Joan et Sherlock que je trouve absolument exquise. En effet, cet épisode m'a énormément plu car il utilise encore une fois le talent de tout le monde dans une intrigue à la mécanique originale. L'épisode n'est donc pas aussi rouillé que beaucoup de séries policières. Au-delà de ça nous avons la sympathique que les deux héros inspirent. Ils sont parvenus à devenir de vrais personnages passionnants et surtout de vrais moteurs pour que le téléspectateur s'attache plus rapidement à la série qu'il regarde.

Si la seconde saison ne cherche pas à jouer sur les relations de Joan et de Sherlock (mais simplement à poursuivre le tout), j'aime bien le fait que l'on sache qu'au fond il y a encore tellement de choses que l'on aimerait apprendre. Notamment sur Gregson ou encore sur Bell. Ce nouvel épisode m'a un peu fait penser à une histoire qui aurait très bien pu être inspirée de celle d'Edward Snowden. En effet, la quête pour retrouver Ezra Kleinfelter était passionnante car elle ne cherche pas à simplifier les choses aussi bien pour le téléspectateur que pour l'équipe de police. Joan et Sherlock vont se faire hacker leurs ordinateurs et téléphones, on va leur commander des tonnes de pizza à leur place et puis ils vont se faire arrêter par les services secrets. Il y a des scènes particulièrement drôles aussi, notamment quand notre interlocuteur veut des photos nues de Sherlock et de Joan et que Sherlock est tout de suite d'accord sur la question. L'épisode parvient également à poser des questions intelligentes sur les personnages et à assimiler des choses que finalement peu de séries du genre parviennent à faire.
vlcsnap-2013-10-13-18h41m57s90.pngJe trouve dommage que les téléspectateurs américains n'aient pas autant Elementary que moi. Il y a vraiment quelque chose dans cette série qui me donne envie de revenir chaque semaine car les cas du jour ne sont jamais traités de la même façon ou encore avec la même mécanique. On se retrouve certes avec une affaire et une résolution (la plupart du temps) mais le cheminement pour arriver du point A au point B est réellement bien écrit et c'est pourquoi j'aimerais bien que d'autres gens comprennent ça. Dans un registre totalement différent, Elementary développe une toute autre histoire alors que Joan s'est inscrite sur un site de rencontre. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que cette histoire va très mal se terminer. J'aimerais bien que Joan tente de rencontrer de nouvelles personnes histoire de ne pas la coller avec Sherlock (car je n'en ai pas du tout envie, je les préfère bons amis), cela pourrait aussi basculer un peu la série vers quelque chose de plus feuilletonnant. Bien que cela soit léger j'en conviens, il y a du potentiel et je pense sincèrement que la série pourrait bénéficier de ce genre d'intrigues.

Note : 7/10. En bref, encore un bon épisode de Elementary.

Commenter cet article