Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Emily Owens, M.D. Saison 1. Episode 7.

20 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-12-20-11h08m51s171.png

 

Emily Owens, M.D // Saison 1. Episode 7. Emily and... the Good and the Bad.


Un jour seulement après la diffusion de cet épisode, The CW annonçait qu'elle était annulée. Je sais que j'ai mis pas mal de temps avant de voir cet épisode mais finalement, je m'étais dit à quoi bon continuer une série qui ne me satisfait pas pleinement et qui plus est va s'en aller après treize épisodes. Et puis j'avais un trou dans mon emploi du temps chargé, et l'épisode encore entre mes mains. Je me suis fait une raison et j'ai alors commencé celui ci. Surtout qu'au fond, je ne déteste pas Emily Owens. Je trouve juste que cette série se cache beaucoup trop derrière son côté sinistre et clinique alors qu'elle pourrait être une boule d'énergie et créative assez intéressante. Notamment en se basant un peu plus sur ses modèles et donc les comédies romantiques. Ce que j'aime bien dans Emily Owens c'est finalement cette héroïne gauche, qui ne sait pas vraiment ce qu'elle va faire de sa vie amoureuse et qui est constamment dans l'attente comme une petite fille attendrait son prince charmant. J'ai trouvé le voeu (on se doute bien de ce qu'elle a espéré) était assez gamin mais cela va aussi de pair avec le personnage d'Emily Owens finalement.

Dans sa tête elle n'a pas vraiment grandie, encore coincée dans le monde du lycée (le pilote était là pour nous le rappeler avec la comparaison avec les personnes que l'on voit au lycée, rangés dans des cases). Dans cet épisode, car il est question de changer un peu les choses, nous allons parler de foi encore une fois. La foi a toujours été un parallèle très intéressant à faire avec la science et donc ici la médecine. Car le chemin est finalement très étroit entre les deux. Sauf que bien évidemment la foi est traité au travers de l'anniversaire d'Emily Owens cette fois. Elle tente de croire encore et toujours que les choses peuvent aller mieux. Il y a une évolution intéressante qui est faite autour de l'héroïne. J'ai trouvé assez sympathique la petite scène de violoncelle à la fin de l'épisode. Ce n'était pas nécessaire, voire même du remplissage, mais j'ai trouvé ça réellement bien intégré. Cela allait de pair avec l'esprit plus touchant et cocasse de la série. Car Emily Owens est un personnage gauche qui fait toujours les choses dans le mauvais sens. Le patient de la semaine était un vrai boulet. Je trouve dommage de ne pas faire évoluer ce personnage de façon différente du point de vue de sa relation avec la médecine.
vlcsnap-2012-12-20-11h10m48s60.pngEn effet, Emily Owens est beaucoup trop classique et enchaine les patients pas très passionants. C'est bel et bien le plus gros problème à ce stade de la série. Le reste tente de se faire une place, comme par exemple le coming out de Tyra. Il fallait s'y attendre un jour ou l'autre mais j'ai trouvé la confrontation de son père beaucoup trop lisse. Disons qu'il accepte ça avec un naturel navrant. Le faurt dire que Harry Lennix n'est pas l'acteur le plus nuancé de sa génération. Je me souviens encore dans Dollhouse de ses expressions uniques et de son manque d'énergie. Il était là aussi un boulet. Mais c'est encore pire pour Emily Owens qui a besoin d'être tirée par le haut. Il la tire malheureusement vers le bas cette série. Un peu comme Bandari qui commence sérieusement à me casser les pieds. Je sais que je suis vilain mais en même temps elle est constamment mal lunée. Je crois que cela vient de l'actrice. Je n'ai jamais réellement pu l'apprécier. Alors il faut se rabattre sur le reste et notamment la petite scène qu'échangent Emily et Micah. C'était mignon sans être non plus exceptionnel. Finalement, Emily Owens est bourrée de paradoxe mais aussi de mauvaises idées empoisonnant un reste déjà très fragile.

Note : 4.5/10. En bref, dommage que les cas médicaux soient aussi lisses, le reste étant globalement correct malgré le fait que je ne sois pas fan de certains acteurs et personnages.

Commenter cet article