Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Endgame. Saison 1. Pilot (Canada)

16 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-03-16-08h53m34s12.png

 

Endgame // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Je ne trouve plus tellement d'inventivité dans les cop show américains, trop formatés et peut être même pas assez originaux. Je me suis donc penché sur le cas de Endgame, une nouvelle série canadienne de la chaîne câblée Showcase (déjà à l'origine de Shattered). J'ai trouvé cette série différente, drôle au personnage exubérant. J'aime ce genre de héros pas héros du tout dans l'âme mais qui le devient sans même le savoir. Endgame c'est un peu ça et c'est plutôt bien écrit.
La série raconte l'histoire de Arkady Balagan, un ancien champion du monde des échecs qui a développé une forme d'agoraphobie après avoir été témoin du meurtre de sa fiancée. Incapable de quitter l'hôtel et fauché comme les blés, l'arrogant et charismatique russe devient par inadvertance un détective utilisant ses acuité mentale pour résoudre des crimes.

 

Le personnage de Arkady Balagan est excellent. Non pas parce qu'il est original mais tout simplement car il a ce petit truc qui fait que. C'est peut être l'accent russe de Shawn Doyle (que l'on a déjà pu voir dans Big Love ou encore Lost) ou bien son je-m'en-foutisme mais en tout cas, il est génial. C'est une sorte de modèle pour moi ce genre de personnage, il est un put à idée. Peu conventionnel, il demande jusqu'à l'aide de sa femme de chambre pour l'aider à résoudre le cas de ce pilot (l'enlèvement d'un petit garçon à ses deux pères, homosexuels).


Le personnage est tellement charismatique que ses petits problèmes d'argent avec l'hôtel cela devient facilement un petit jeu. Je suis fasciné par la construction du personnage, pas décevant et très bien écrit. Le pilot tient donc la route. Pour ce qui est de l'affaire que l'on traite dans ce premier épisode, le rythme est là. Bien que les passages entre l'enfant kidnappé et son kidnappeur sont souvent pas terribles, la balance revient en la faveur de la série grâce à l'énergie vivante qui sort de cette série, totalement étrangère à mon sens du cop show. Hâte de voir la suite en tout cas.

Note : 7/10. En bref, un personnage exubérant, extravagant et charismatique comme héros d'un cop show pas ordinaire.

Commenter cet article

delromainzika 16/03/2011 10:30



Ah ouais, y'a un peu de ça. Mais j'ai tjrs détesté Monk car c'était trop long dans l'intrigue du personnage, les cas étaient pas terrible et le personnage vite agaçant. ^^



Mikaël 16/03/2011 10:24



Tu me donnes envie de regarder cette série. Le personnage que tu décris me fait un peu penser à Monk et ses nombreux TOC. J'aime bien ce type de personnage perturbé. Je regarderai sûrement un
jour.