Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Enlightened. Saison 1. Episode 8. Comrades Unite!

1 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-12-01-23h10m45s228.png

 

Enlightened // Saison 1. Episode 8. Comrades Unite!.


Ok, les sept épisodes précédents ? C'était de la merde comparé à cet épisode. Car oui, depuis le début je suis déçu de cette série, mais vraiment. L'histoire n'avançait pas. J'avais même cru que HBO avait sûrement commandé cette série par défaut, "parce que Laura Dern". Argument commercial quoi. Finalement, la série arrive enfin à proposer quelque chose de brillant, ou en tout cas de pénétrer un peu mieux son sujet. Amy est un personnage fucked-up, on le sait, vous le savez. Sauf que voilà, depuis le début de la saison on tente de l'intégrer dans un environnement de merde, sans vraiment expliquer qu'est ce que c'est que cet endroit. On lui explique enfin ce qu'est son boulot, et ce que sont les chiffres qu'elle entre chaque jour dans des machines. Elle découvre que c'est une histoire de probabilités afin d'augmenter les profits fait par l'entreprise. Les employés sont surveillés et sont virés si ils ne sont pas suffisamment efficace, et derrière embauchent quelqu'un qui pourra faire le même travail… pour mois cher. C'est beau vous ne trouvez pas ? Une entreprise qui arrive à faire des profits sur le dos de l'emploi ? Pas folle la guêpe. Sauf qu'au fond c'est terrible comme système.

Amy est pas heureuse dans son travail, ni même dans sa vie (elle est seule quoi). Mais elle arrive quand même à sourire. Mais pour combien de temps ? Telle est la question que l'on peut se poser. En tout cas, le personnage arrive enfin à illuminer l'écran du téléspectateur. J'ai trouvé Laura Dern très juste pour une fois, et moins dans son truc navrant de jeune fille sotte qui sourie bêtement à tout. Mais le truc c'est que j'arrive pas à m'identifier à Amy. J'ai un boulot qui me plaît en alternance de mes études - qui me plaisent également -, j'ai du temps pour mes passions, je suis comblé dans tous les sens du terme dans ma vie privée. Du coup, Enlightened ne peut pas raconter un morceau de ma vie. Et je commence un peu mieux à comprendre comment cette série fonctionne. Elle joue sur la ressemblance entre elle et son public. Ce qui au fond est pas bête mais qui était terriblement vide dans quelques épisodes. La frustration est là, on a un sujet de départ qui peut être intéressant mais qui est maltraité par cette volonté d'être madame tout le monde. Pourquoi Amy devrait être cette femme ?
vlcsnap-2011-12-01-22h51m25s143.pngDurant cet épisode il va se passer pas mal de choses autour du personnage, et des bonnes. Amy va enfin prendre les devants alors qu'elle manque de se faire virer car elle n'est plus efficace au travail. Son collègue va tout prendre, son patron aussi. Elle s'en sort très bien. Sa relation avec son ancienne assistante, ayant maintenant pris sa place, Krista, est marrante. C'est surtout la fin d'une relation. Pourquoi pas, Sarah Burns mérite elle aussi un peu d'évolution dans la série, toute seule. Mais je trouve que Krista ressemble de plus en plus à Amy. Je sais pas pourquoi mais je vois bien la situation changer de camp d'ici la fin de la saison avec une Krista pétant les plombs. Enfin, reste ses collègues de travail, ne l'aimant pas (même son dernier ami va lui tourner le dos). J'ai hâte de voir la suite et je pense que c'est la première et peut être la dernière fois que vous me verrez dire ça. Enlightened est tout de même une vaste farce. Une série qui fait miroité à des gens que leur vie ressemble aussi ça cette vie de chantier que mène Amy. Après tout, tout le monde a quelque chose qui va pas dans sa vie non ?

Note : 8/10. En bref, une série qui prend enfin les reines de son sujet. Voilà ce que c'est une bonne série.

Commenter cet article

julien 10/12/2011 10:30


moi j'ai tout de suite adoré amy pour toutes les raisons que toi tu ne l'aime pas!


je m'identifie au personnage, j'ai un boulot de bureau comme elle, qui est aussi chiant, je dois faire un effort énorme pour supporter mes collègues de bureau et cote vie privée et familiale
c'est pas vraiment le top!


so j'adore amy, elle dit des truc énormes que très peu de personnes disent dans les séries.  comment un boulot peut être un piège pour certaine personne, dans les séries us on nous montre la
plupart du temps des gens qui adorent leur job ou des gens tellement fière d'eux genre the good wife!


mais personne ne montre des gens qui déteste leur boulot mais qui on peur de le perdre à la fois.  elle dit vraiment des choses intéressantes et j'aime ça! 


c'est un papillon dans une usine désaffectée!