Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Episodes. Saison 1. Episode 7. SEASON FINALE.

21 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-02-21-16h15m59s86.png

 

Episodes // Saison 1. Episode 7. Episode Seven.
SEASON FINALE


Je ne sais que trop penser de ce final. Il me donne à la fois envie de voir la suite car ce cliffangher assez mauvais d'ailleurs me laisse perplexe sur la suite, et d'un autre côté je n'ai pas trop envie de voir la suite car je trouve pas les personnages attachants, c'est très grattoir, très rasoir. Les intrigues sont mauvaises dans cet épisode encore une fois. J'ai beaucoup aimé la bataille entre Matt et Sean. C'est bien d'ailleurs, un des derniers trucs qui était bon dans l'histoire Sean/Beverly/Matt.
Mais l'épisode s'attarde un petit peu et quand je dis un petit peu, c'est vraiment peu : sur la sélection des pilots pour en faire des séries. On voit que ce monde est impitoyable. Un des sélectionneurs est viré car il a aimé un truc que le directeur des programmes a détesté. C'est bien fichu. Ca manquait d'images quand même et de références. J'aurais tant aimé que le directeur des programmes dise de la merde des programmes des autres chaînes, ça aurait pu être marrant.
Mais voilà, on retombe dans le superficiel et les intrigues non nécessaire par la suite. Je regrette que cette série se concentre un peu trop sur les relations amoureuses. Le face à face entre Sean et Matt était bien trouvé. C'est le seul bon moment je crois avec tous les personnages depuis le début de la série. Le coup de la référence à Friends était forcément obligatoire encore une fois bien que Joey est certainement l'un des plus mauvais personnage de la hitcom des années 90.
La fin de l'épisode laisse dans le doute. On ne sait pas de quoi pourrait être faite la seconde saison. Ce casting m'hérisse les poils mais d'un côté j'ai dans l'espoir que la série devienne une vraie parodie des séries limite. Car quand on regarde les quelques passages du pilot de Pucks, on voit clairement que ça à l'air bien pourri. Je n'attends donc plus tellement grand chose de la série surtout si c'est pour nous la rejouer roman fleuve et amour de coquelicots par la suite.

Note : 5.5/10. En bref, c'est pas détestable mais qu'est ce que c'est parfois lourd et pesant. Beverly m'irrite vraiment, Sean c'est pas mieux et Matt LeBlanc est trop imbu de lui même. L'ensemble de la saison n'est reste pas moins mauvais pour autant.

Commenter cet article