Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Episodes. Saison 2. Episode 4. Four.

2 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-06-02-01h18m40s175.png

 

Episodes // Saison 2. Episode 4. Four.


Toujours dans la même conjoncture, Episodes tente de nous faire rire avec le peu d'éléments qu'elle a. Le souci de la série c'est qu'elle reste statique et qu'elle n'aura jamais l'envergure d'une Entourage british. Le ton est bien trop lourd et les blagues vaseuses pour réellement donner envie de voir la suite. Mais là n'est pas la question. Ce quatrième épisode d'Episodes tente de changer la donne en renouant avec l'esprit sain de la série : la critique du remake, la série qui ne fonctionne pas, le fait que la star n'est en fait pas une star, … Les déconvenues de Sean et de Beverly vis à vis de Pucks sont assez funs à suivre. Mine de rien, l'épisode tente de renouveler la formule de la série avec beaucoup de vieux, c'est certain, mais elle le fait efficacement. Je pense que c'est la première fois que vous entendez des éloges de ma part autour d'Episodes, même si ils sont bien tempérés. Les audiences de Pucks sont de plus en plus mauvaises et ce que les producteurs voient c'est que Matt Le Blanc n'est pas le centre d'intérêt de la série, voire pas du tout, il n'est qu'un nom sur une affiche.

C'est là tout le paradoxe d'Episodes. Elle faisait de Matt Le Blanc la grande star sur le retour mais elle ferait presque un retour en arrière avec cet épisode. Comme si Matt n'était plus rien à Hollywood, et que ce que les gens veulent c'est la jeunesse d'où la volonté de mettre en avant sa collègue blonde à porte poitrine (mais elle ne sort pas d'une blague Carambar, je vous rassure). Bref, la gestion de cette nouvelle par Matt reste assez correct. Tout n'est pas finaud dans Episodes mais finalement cet épisode était louable, et pas très mauvais comme on a pu le voir précédemment dans cette seconde saison. Ce qui manque tout de même ce sont les blagues. La redondance de ce qu'Episodes tente de nous raconter autour de Facebook est rouillé, autant que les blagues de Sean et Beverly dans Pucks finalement. L'humour est très étrange dans cette série. Je sais bien que tout le monde ne peut pas avoir le même humour (c'est aussi ce qui permet la diversité des comédies), mais franchement, il m'est impossible de vraiment rire devant cette série. Dommage, car je suis certain qu'elle en a le potentiel.
vlcsnap-2012-06-02-01h09m33s92.pngDu coup, elle se concentre un peu plus sur les intrigues dans cet épisode. Ce qui n'est pas une mauvaise idée. La gestion de la crise des audiences est bien rapportée, malgré la pauvreté des dialogues. Il n'y a pas grande originalité dans Episodes malheureusement. Il faut bien avouer que la série n'est pas aidée de toute façon. Autre part on tente de développer la relation entre Sean et Matt. Ce n'est pas ce qu'il de mieux non plus, mais cela reste suffisamment intéressant. Pendant ce temps, l'intrigue autour de Facebook de Beverly et de Morning était un peu plus fun même si c'est de la redite de sitcoms de ces dernières années. Morning qui se moque du fait que Sean n'a que cent et quelques amis alors qu'elle en a plus de mille, ou encore l'histoire de la mère de Sean qui est sur Facebook, … tout ça est bien trop éculé. Malheureusement. Ainsi, ce nouvel épisode d'Episodes était bien plus inspiré que le reste. Comme un nouveau vent qui souffle sur la série tout en conservant ses rouages excessifs et bêtement mauvais.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode plus captivant pour Episodes, un mirage ?

Commenter cet article