Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 6. Episode 11.

30 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2011-05-30-01h50m11s86.png

 

Esprits Criminels // Saison 6. Episode 11. 25 to Life.


Ce fût un joli épisode de la série. Même si au fond, l'idée me rappelle un épisode de la saison 2, son déroulé était tellement différent et surtout axé sur l'émotionnel. C'est réussi. Hotchner est donc absent pour quelques jours et c'est Rossi qui prend les rennes de l'équipe. L'idée est judicieuse puisque l'acteur mène vraiment bien la barque, sans trop de difficile. Au final, Joe Mantegna pourrait très bien être à la tête de cette division du FBI que cela ne me dérangerait pas. Hotchner est devenu presque dispensable. Mais bon, j'aime bien Thomas Gibson alors qu'il reste dans la série serait sympa (oui, c'est un appel puisque l'acteur n'a pas encore signé pour une saison 7 à l'heure où j'écris ces lignes).

L'affaire de l'épisode est simple : un père est accusé du meurtre de sa femme. Il a passé des années en prison pour ce crime qu'il n'a pas commis. Remi en liberté grâce à Derek Morgan, le jugeant apte à retrouver une vie normale, il est alors accusé d'un nouveau meurtre. L'équipe va devoir tenter de l'innocenter. Cette histoire était plus touchante que vraiment concentré sur l'action. C'était pas un mauvais choix puisque j'ai bien aimé, c'était fluide. Le fait de se centrer un peu plus sur Derek était également une bonne idée. Le personnage est rarement mis en valeur dans la série alors une utilisation plus judicieuse n'est jamais de refus.
vlcsnap-2011-05-30-02h09m44s41.pngCe que j'ai également trouvé de bien dans cet épisode c'est que l'on a une vraie dynamique entre l'interrogatoire et l'enquête sur le terrain avec les nouveaux éléments. Le parallèle est bien fait et c'est justement ce qui me rappelle étrangement ce fameux épisode de la saison 2 où Gideon devait tenter de convaincre un prisonnier d'avouer où est situé une bombe. Là le côté anxiogène n'était pas présent. Ce qui ne fonctionne cependant pas c'est qu'il manque d'action. J'aurais aimé une bonne scène de fin qui se termine sur un dialogue certes percutant mais pas assez à mon goût.

Au final, la dernière scène de l'épisode était vraiment émouvante. J'y ai laissé quelques gouttes de mon être. J'ai un peu honte puisque quand même, c'est qu'un simple cop show et pourtant, c'est certainement le cop show le plus "personnel" dans la vie des personnages enquêteur/criminel qu'il existe (dans les cop show traditionnels bien sûr). Ainsi, c'est un épisode réussi auquel il manque cette scène d'action, je persiste mais bon, j'ai passé un bon moment.

Note : 6.5/10. En bref, plutôt bien développé l'épisode gagne grâce à son traitement plus psychologique qu'haletant. Un joli choix.

Commenter cet article