Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 6. Episode 24.

10 Août 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2011-08-04-00h07m42s205.png

 

Esprits Criminels // Saison 6. Episode 24. Supply & Demand.
SEASON FINALE


Ce que j'attends d'un season finale d'Esprits Criminels c'est de m'en mettre vraiment plein la vue et surtout de jouer la carte du double épisode qui se termine la saison d'après. Ce fût le cas de la saison 1, de la saison 4 et de la saison 5 si mes souvenirs sont exacts. Bref, je suis quand même déçu que l'histoire de nouvel épisode n'ait pas eu un développement plus long bien que sur 45 minutes, c'était largement suffisant quand on regarde le faux cliffangher sur le retour de J.J dans l'équipe (j'attends avec impatience de voir comment Emily va être réintégrée elle aussi puisque elle revient la saison prochaine). Bref, ce nouvel épisode était bon, classique et n'avait pas vraiment la saveur d'un final de saison, sauf pour ce qui est de la trame personnages.

Ces derniers doivent choisir. Les restructurations des services du FBI permettent des changements dans les équipes et ils peuvent donc aller voir d'autres postes. Alors que Garcia retrouve son petit ami joué par un Nicholas Brendon avec une bonne dizaine de kilos en plus et le visage tout bouffi (sa dernière cure de désintox n'a pas du grandement l'aider apparemment). Ce dernier tente de convaincre sa bien aimée de quitter son travail et prendre du bon temps, éviter le stress de retrouver des victimes, etc… J'avoue que l'introduction d'une intrigue autour de Garcia c'est une bonne idée, mais j'espère qu'elle va vraiment partir pour revenir quelques épisodes plus tard, comme une sorte de changement d'air.
vlcsnap-2011-08-04-00h25m53s102.pngBref, l'intrigue de l'épisode se concentre sur un groupe de personnes qui joue un jeu en tuant des gens. Un peu comme Hostel vous voyez mais en moins gore (pas vraiment de sang) et surtout, en moins captivant (pas le suspense nécessaire). Mais la scène d'ouverture de l'épisode était pourtant si prometteuse. J'avoue, j'y ai vraiment cru à ce que l'épisode en jette. Mais malgré son côté entièrement prévisible, l'intégration d'un personnage inédit pour les aider dans l'enquête, une infiltré au sein de cette confrérie de cinglés, et puis les quelques bons moments (notamment la scène où la leader du groupe se fait tuer), voilà ce qu'il faut retenir. J'aurais tant aimé un vrai tueur bien gore ou alors un vrai jeu glauque à la 13 Tzameti.

Au final, ce nouvel épisode et dernier de la saison 6 laisse à la fois une bonne impression car la tenue de route reste correcte, et une mauvaise impression car l'affaire est pas assez bien développée. Mais l'intérêt réside dans le questionnement des personnages sur eux mêmes et la décision qu'ils pourraient prendre à la fin de la saison : partir ou rester ? La dernière scène de l'épisode est d'ailleurs super fun quand même. On dirait que Rossi et J.J sont prêt à passer aux plaisirs de la chair sur le bureau juste à côté (vu le plan sur les jambes de J.J, le regard pétillant de Rossi, les quelques phrases rhétoriques). Et non, la discussion c'est juste que J.J revient bien dans l'équipe. Alors… à l'année prochaine les amis.

Note : 6/10. En bref, un épisode moyen et sympathique. Il m'a divisé mais j'ai apprécié. Trop rapide comme développement à mon goût.

Commenter cet article