Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 6. Episode 4.

8 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2011-03-28-14h17m16s184.png

 

Esprits Criminels // Saison 6. Episode 4. Compromising Positions.


L'impuissance sexuelle des prédateurs est un sujet souvent traité dans cette série mais également dans New York Unité Spéciale. Si l'on compare les deux séries, cette dernière gagne haut la main. Mais Esprits Criminels a des atouts dans sa manche : dépeindre à son habitude les pires cruautés de ce monde qui brûle à la vitesse d'un éclair. "Compromising Prositions" prend le cas d'un tueur qui aime voir des couples mariés en action. Il a une obsession pour la contraception (si l'on voit pas la publicité pour les marques de préservatif dans cet épisode, c'est qu'on n'y comprend plus rien) et prescrit du viagra à ses victimes pour les encouragés. Il pense à tout ce criminel. Le tout avant bien sûr de les poignardés sauvagement.

Les crimes et la chasse au criminel était classique. Je crois que la série ne sait plus tellement être original de ce côté là. Le seul petit bonus est de voir Garcia sortir de son bureau, d'être sans son rose à lèvres et ses excentricités. En effet, J.J est partie et Garcia veut tenter de la remplacer. Elle va cumulé ses deux emplois et va pas y parvenir. Kristin Vangsness était excellente dans son rôle, je n'ai rien à vraiment redire sur ce petit chapitre intéressant. Il prouve que J.J est irremplaçable encore une fois. Dommage qu'ils aient osés virer l'actrice qui manque vraiment à l'intérieur du casting, ça se ressent. Sa part humaine est donc une part en moins du gâteau de la série.

Au final, cet épisode était trop classique et pas assez bien développé en mon sens. Je crois qu'il aurait mérité un traitement moins superficiel du suspect et du profil du tueur. J'ai l'impression que la série perd vraiment tout au fur et ça me désole.

Note : 3.5/10. En bref, le seul plaisir de voir Garcia hors de son bureau et le traitement de quelques moments avec les personnages. L'affaire, trop "publicité" pour les préservatifs, moyens de contraception et pour le viagra m'a fait peur.

Commenter cet article