Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 7. Episode 20.

12 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

morgan-comes-clean-with-rossi_537x362.png

 

Esprits Criminels // Saison 7. Episode 20. The Company.


Et voilà toujours ces approximations. Il y en a vraiment marre. Cette semaine on revient sur une histoire qui s’est déroulée huit ans auparavant. Morgan avait menti à sa famille sur l’affaire de Cindi, sa cousine, alors que cette dernière refait surface de nos jours. L’ouverture de l’épisode était assez ridicule et ce malgré la bonne dose d’action procuré par l’accident de voiture. Mais ce n’est pas le pire de l’épisode. J’en ai vraiment marrant de le dire chaque semaine mais Esprits Criminels est devenue une série… de merde. Tout simplement. Je pense qu’il n’y a pas vraiment d’autres choses à dire. Alors que j’adorais le concept de base, tout simplement parce que l’on parlait réellement de profiling, d’affaire, que l’on allait loin (merci Gideon de toute façon, qui ne sera jamais égalé), maintenant on a droit à une série policière comme les autres, qui tentent de nous faire plaisir en faisant du bas de gamme plaisant. C’est toujours lancinant à mes yeux. Notamment avec cette piste musicale. Dans chaque épisode j’ai cette mauvaise impression qu’il n’y a qu’une seule musique du début à la fin. Je ne me souviens de ça aux débuts de la série et cela se fait tellement ressentir dans cet épisode que cela coupe complètement le rythme.

 

Notamment quand Morgan se fait giflé. Ce fût très drôle car il la méritait bien, mais voilà, sans plus. L’intensité n’est pas là. Cela vient de Morgan de toute façon. L’acteur qui incarne ce personnage n’est pas suffisamment bon dans tout ce qui est sentimentalisme. Du coup, cela donne des scènes pas attachantes, plates et sans véritable sens. Il ne va jamais assez loin, il ne va jamais puiser au fond de lui afin de livrer le meilleur de lui-même. Cela devient donc ennuyeux et forcément, lassant au fur et à mesure. J’aimerai tellement que Criminal Minds s’évade par moment. Il faut que la série revienne à ses fondamentaux. C’est nécessaire pour sauver le bébé. L’intrigue de la semaine nous plonge dans le noir le plus complet, ce qui permet d’affirmer l’horreur du « maitre » ou « mari » de Cindi. Malheureusement, ce n’est pas assez bien écrit pour que l’on sente à la fois la douleur de Cindi, mais également le plaisir que prend son mari. La scène au supermarché était très drôle d’ailleurs, sûrement la plus sympathique de l’épisode car elle apportait un peu de piment à l’histoire. Le reste du temps ne servant à faire que de la mise en place ou de l’interrogatoire.

cm_clip_041012_640x480_2221376014.jpg

Esprits Criminels était autrefois une vraie série de terrain. Maintenant elle est devenue l’ombre d’elle-même et cette noirceur de plus en plus présente en est l’un des symptômes à mon avis. Tout le développement fait autour de l’organisation reste certes en surface mais fait parti des meilleurs choses que l’on peut voir dans cet épisode. Alors que Morgan était ennuyeux et inintéressant, il faut se rabattre sur le reste qui permet à l’épisode de ne pas non plus trop sombrer. Evidemment, la fin est classique, très prévisible et forcément, on ne peut que regretter l’ Esprits Criminels de l’ancien temps. Maintenant on a cette série qui fait dans le cliché, dans le surplu, alors qu’elle pourrait être bien meilleure en n’était jamais aussi linéaire et plate dans sa manière de traiter ses intrigues. Alors que d’un épisode à un autre on avait l’impression de voyager dans divers univers, l’uniformité des dernières intrigues ne permet plus vraiment de distinguer les ambiances (et l’utilisation encore et encore des même musiques n’aide pas du tout le propos de la série). Ainsi, voilà un épisode très moyen encore une fois. Secouons les scénaristes comme un Orangina, ils en ont bien besoin !

 

Note : 4/10. En bref, un ratage (encore un).

Commenter cet article