Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 7. Episode 7.

10 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2011-11-10-23h36m18s54.png

 

Esprits Criminels // Saison 7. Episode 7. There's No Place Like Home.


Je ne sais pas trop ce qui se passe cette année avec Esprits Criminels mais je n'aime pas du tout ça, mais vraiment pas. Je trouve que la série a vraiment perdue tout charme. D'une part les décors sont de plus en plus laids, ce qui n'aide vraiment pas à entrer dans l'histoire. Rien que les petits décors de fortune tournés dans les alentours de la California ça commence à faire. J'ai l'impression de voir toujours les mêmes lieux, les mêmes personnages. La série se fait trop redondante. Bon, ok, cet épisode était loin d'être le pire de la série. Il y a un cinglé qui a perdu son frère dans une tornade et qui du coup, croit en la légende qui dit que la foudre peut prendre la vie mais aussi la redonner. Il y croit tellement. C'est ridicule au fond mais donc très drôle. Cela va donner lieu à quelques scènes sympathiques, et même si le scénario est bidon, le mec bizarre de l'épisode était tout de même hilarant.

Je crois que Esprits Criminels devient une parodie d'elle même. Cette semaine l'introduction de l'épisode se concentre aussi sur les personnages et notamment J.J et son mari William qui ont un enfant. Ce dernier est malade sauf que J.J ne peut pas être là car elle est en mission. Après Hotcher puis Rossi, c'est au tour de J.J d'avoir un peu de place pour sa vie privée dans la saison. Bizarrement cela donne les moments les plus intéressants de l'épisode. Ce n'est pas les meilleurs mais au moins ils proposent quelque chose. Une intrigue. Bien que bâclée. Une fois de plus la série policière veut trop divertir le public et mélange un peu tout. On est donc face à un scénario plus que brouillon qui n'exploite pas toutes les ressources possibles du sujet. C'était sans compter le fait que 3/4 de l'épisode se déroule dans la nuit. Une horreur.
vlcsnap-2011-11-10-23h42m12s13.pngAinsi, les effets spéciaux bien que très pauvres pour une série de prime time arrivent tout de même à rendre palpitant cette aventure au milieu des tornades. En fait je pense que c'est surtout la scène finale qui très drôle - oui, je sais que les gens qui se font aspirés dans des tornades ça me fait rire, surtout quand c'est amené par des dialogues aussi ridicules que ceux prononcés par le méchant de l'épisode -. Au final, voilà donc une fois de plus un mauvais épisode. Même si il pèche sur le scénario, reste quand même la présence des personnages et du fun un peu de partout qui permet de ne pas trop voir le temps qui passe. Car oui, je ne me suis pas ennuyé. Cela me pose d'ailleurs un véritable problème éthique car si je m'ennui pas devant de la merde : ça veut dire quoi ?

Note : 4/10. En bref, quand Esprits Criminels se met à faire comme Twister version cinglé, et en version moche.

Commenter cet article