Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 7. Episode 9.

8 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2011-12-08-22h06m58s74

 

Esprits Criminels // Saison 7. Episode 9. Self Fulfilling Prophecy.


Chaque semaine je suis en quête d'un épisode intéressant d'Esprits Criminels sauf qu'au fond, la série ne va pas eu fond des choses. Même si l'épisode était plutôt correct, je pense qu'il y avait un manque certain de rythme. Avec un peu plus d'action, cet épisode aurait été bien mieux. Mais ce qui m'a le plus intéressé c'est bien sûr toute l'histoire autour d'Erin Strauss, la chef de secteur du FBI. Jayne Atkinson est très peu présente dans la série, et son départ (pour quelques temps) me désole beaucoup bien que l'histoire qu'elle tient entre ses mains (son problème avec l'alcool) est excellent. Elle est même très touchante du début à la fin, avec cette affaire qui lui tient particulièrement à coeur. De plus, elle s'implique dans l'affaire, ce qui change un peu des épisodes où elle était apparue pour redresser la barre à Hotchner. Ce dernier est très peu présent dans l'épisode, comme souvent d'ailleurs, laissant ainsi la place à une Garcia plus présente de par sa présence physique sur les lieux.

Pour revenir sur l'enquête de l'épisode, elle se base sur ce qui semble être un suicide collectif d'un groupe de jeunes garçons de l'académie militaire. On va bien sûr découvrir que les jeunes ont été assassinés et surtout qu'un des jeunes, Josh, n'est pas mort et se balade dans la nature. Le twist final qui nous est réservé est plutôt correct, puisque je m'y attendais pas du tout. Je pensais sincèrement que l'épisode allait se baser sur Josh du début à la fin, mais non, ce dernier se bâtait pour sa vie. La logique est donc là, et surtout l'envie de surprendre le téléspectateur. Mais l'épisode ronronne malgré tout, notamment à cause des personnages secondaires, comme Ron, ce chef de l'académie. Le personnage offre de nombreuses scènes assez vides avec les membres de l'équipe. Je déplore aussi l'utilisation aussi objectisée de Rossi. Joe Mantegna mérite un peu plus que ça à mon avis.
vlcsnap-2011-12-08-21h59m14s41.pngAinsi, l'épisode se tient correctement et c'est loin d'être ce qui s'est fait de pire cette année dans la série. Je pense même qu'elle est pour le moment en voie de guérison. Notamment grâce au développement autour d'Erin, mais aussi parce que l'affaire était intéressant. Pourtant la première minute ne m'avait pas vraiment mis en confiance. J'avais cru à un épisode genre "mauvaise blague" qui allait être drôle malgré lui mais non. Je suis maintenant habitué à trouver des épisodes moyens dans Criminal Minds et ça m'embête, surtout quand à ses débuts, quand j'ai découvert la série sur TF1, je me souviens que je me couchais à point d'heure pour découvrir chaque semaine les nouveaux épisodes qui étaient diffusés à l'époque en seconde partie de soirée. Maintenant je la découvre en même temps que les américains et je suis déçu… Dommage.

Note : 5.5/10. En bref, un manque de rythme pour une affaire à potentiel intéressant plutôt bien développé.

Commenter cet article