Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 9. Episode 14. 200ème épisode.

7 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2014-02-06-21h57m34s116.jpg

 

Esprits Criminels // Saison 9. Episode 14. 200.


Ah ! Il était temps que je puisse voir le 200ème épisode de Criminal Minds et c’est maintenant chose faite. Après neuf années de bons et loyaux services, la série nous offre ainsi l’occasion de nous montrer qu’elle peut encore nous surprendre avec des épisodes spéciaux tout en développant ses personnages. J.J n’est pas nouvelle dans Criminal Minds sauf que la série n’était jamais vraiment revenu sur la période où elle avait disparu de la série. Etant donné qu’il fallait quelque chose de spécial pour célébrer le 200ème anniversaire de la série, cet épisode était donc l’occasion parfaite pour se faire. Dans la vraie vie, on sait parfaitement que A.J. Cook avait été laissée tomber de la série par les producteurs avant de revenir sur leur demande et surtout celle des fans de la série. Cet épisode ne cherche pas non plus à changer le reboot que la série s’est proposé de faire depuis quelques temps. Le ton est donc toujours aussi sombre, brut et passionnant. On est loin du torture porn dégueulasse que certains épisodes pouvaient être (même dans le genre spéciaux) et c’est aussi ce que je voulais voir avec cette série.

Cet épisode permet également de faire revenir des personnages du passé de la série : le mari de J.J que l’on n’a pas vu depuis un bout de temps, Strauss qui est morte dans le final de la saison passée et puis Prentiss. Paget Brewster, bien que toujours cabotine dans Criminal Minds, reste un élément important de l’histoire de la série et son retour n’était pas une si mauvaise idée que ça. Bien au contraire, j’ai même été assez content du résultat. L’épisode avance de façon très fluide, notamment car l’enchainement entre le présent et les flashbacks sont particulièrement réussis. Dans les flashbacks nous pouvons également voir Tahmoh Penikett qui s’incruste toujours autant dans bon nombre de séries. Pour le coup son rôle n’était pas ennuyeux à mourir et j’étais donc dans ce sens assez ravi du résultat. Mais encore une fois, le rythme de l’épisode est bien gardé grâce à des rebondissements savamment dosés au fil des 45 minutes. Car c’est aussi toute une histoire que de conserver un rythme effréné durant 45 minutes. L’épisode sait très bien comment faire pour que le téléspectateur n’ait pas envie de happé.
vlcsnap-2014-02-06-21h52m25s98.jpg
Hastings - « Don't get comfortable. This place changes people. I can't imagine what it'll do to someone like you. »
Si cet épisode avait peut-être des allures d’épisode spécial, je pense que pour un 200ème épisode ils aurait pu faire un chèque beaucoup plus gros. La série méritait des effets plus impressionnants visuellement en tout cas. Car tout le reste est là. J’aurais tant aimé une énorme scène d’action mais comme depuis l’an dernier, Criminal Minds privilégie à nouveau le côté plus réflexif de la série. La place de Cruz dans tout ça manque de définition. Le personnage, que l’on a vu depuis le début de la saison peine un montrer son grand intérêt dans un tel épisode mais heureusement que le reste est là pour donner un sérieux coup de fouet. Finalement, je garde un assez bon souvenir de ce 200ème épisode de Criminal Minds. Il n’était pas forcément plus novateur qu’un season finale mais au moins il y avait de quoi faire quelque chose autour des personnages. En espérant que le prochain épisode sache utiliser un peu plus J.J par exemple et ce que l’épisode a réussi à faire d’elle. Ce serait bête de tout gâcher .

Note : 6.5/10. En bref, sympathique ce 200e épisode.

Commenter cet article