Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 9. Episode 9.

22 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

vlcsnap-2013-11-21-23h23m57s229.png

 

Esprits Criminels // Saison 9. Episode 9. Strange Fruit.


Cet épisode de Criminal Minds était vraiment étrange. Disons qu’il n’entre dans aucune des cases que l’on a pu voir depuis deux saisons mais le fait que l’on nous plonge dans la salle d’interrogatoire me rappelle un tout autre épisode, un épisode d’une des deux premières saisons où Gideon et l’équipe interrogent un suspect qui aurait posé une bombe. Il y avait cette même mise en scène, autour d’une salle d’interrogatoire et d’un suspect. Sauf que cette semaine ce sont des squelettes qui ont été découverts et notre équipe va confronter les propriétaires du terrain sur lequel ils ont été retrouvés. C’était assez bien ficelé, notamment car l’épisode cherche à nous raconter son histoire petit à petit, de façon à distiller des indices ici et là mais aussi de permettre aux personnages de mener leur enquête sur le terrain. Tout commence quand Lyle, le fils, commence à se confesser sauf que l’on sait pertinemment que c’est Charles, son père, qui est le responsable et pas Lyle. L’intégration d’une histoire avec le KKK était assez borderline, notamment car le thème n’est pas ce qu’il y a de plus facile à aborder dans une série.

Mais Criminal Minds fait les choses de manière assez intelligentes sans jamais tomber dans le cliché ou encore dans les facilités. L’épisode raconte son histoire avec beaucoup de simplicité et beaucoup d’énergie. On sent que les choses évoluent dans une direction plutôt plaisante. En tout cas, je ne regrette pas que Criminal Minds ait choisi ce terrain là. Malgré tout, j’aurais bien aimé que les metteurs en scène cherchent à mieux exploiter le lieu qu’est la salle d’interrogatoire (on attend toujours la série de NRJ12 sur le sujet d’ailleurs qu’ils ne semblent pas être prêt à diffuser depuis le temps qu’elle est tournée). Pour en revenir à Criminal Minds, l’épisode parvient malgré tout à mettre en avant les diverses personnalités des personnages. Que cela soit du point de vue de la BAU ou encore des divers suspects (au nombre de trois). L’histoire de Charles était tout de même terrible, notamment quand il nous raconte qu’il était à l’époque du lycée victime de lynchage et qu’une fille avait porté plainte contre lui pour viol alors que finalement il n’avait rien fait.
vlcsnap-2013-11-21-23h26m34s3.pngCriminal Minds ne cherche pas pour autant à prendre partie. C’est le partie de la justice qui est donc choisi car les crimes de Charles ne peuvent pas rester impunie. Mais l’on peut aussi comprendre pourquoi il a fait ça. Enfin, c’est en tout cas ce que l’épisode m’a donné comme impression. Criminal Minds est une série à plusieurs facettes et elle fonctionne très bien même dans ce qu’elle fait de plus sobre et cet épisode en fait partie. Ils jouent ici avec notre envie d’en savoir plus et l’ambiance qui est de plus en plus pesante. Le fait que cet épisode ait réalisé le record de la saison en termes d’audience n’est pas anodin car finalement c’est aussi un exemple de ce que Criminal Minds peut faire de particulièrement réussi. Je ne pouvais donc pas demander mieux de la part des scénaristes, si ce n’est peut-être qu’ils aillent un peu plus loin du point de vue de certains personnages comme nos enquêteurs de la BAU. Hotch n’a pas forcément la place qu’il mérite par exemple, trop en retrait. Quant Rossi est presque trop présent (un peu comme Gideon dans l’épisode que j’ai cité plus haut).

Note : 8/10. En bref, cela reste du très bon Criminal Minds, très sobre mais sombre et bien ficelé.

Commenter cet article