Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fairly Legal. Saison 1. Episodes 8 et 9.

19 Mars 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-03-19-13h54m17s131.png

 

Fairly Legal // Saison 1. Episodes 8 et 9. Ultravinyl / My Best Friend's Prenup.


De ces deux épisodes ne ressort pas grand chose niveau historique de la série. Les rapprochements entre Justin et Kate sont toujours mignons mais c'est peut être le seul intérêt de la série : son héroïne. Dans le premier épisode on prend le cas de Paul Shelton (Chris Vance), un chanteur d'un groupe des années 90 nommé Ultravinyl qui négocie l'utilisation d'une des chansons du groupe dans une publicité.

 

Sauf que les anciens membres du groupe ne sont pas d'accord et Paul a besoin de l'aide de Kate pour autre chose. Les personnages étaient attachants mais l'histoire en elle même était décevante. Je crois bien que les personnages suivent encore la politique USA Network : on met le paquet sur eux et pas sur les intrigues. C'est dommage d'être négligeant. Mais bon, ça se laisse découvrir volontier sans grand problème.

vlcsnap-2011-03-19-14h36m02s85.pngLe second épisode étaient meilleur et c'est certainement dû au fait que Kate a un vrai intérêt dans cet épisode. En effet, on prend l'affaire de Julie sa meilleure amie. Elle vient lui demander un accord prénuptial mais le père de cette dernière a des soupçons sur son futur gendre. Kate enquête et va lui prouver qu'il a tord. Forcément, c'est la partie la plus logique de l'épisode mais peu importe, je crois que l'alchimie qu'il y avait dans tout l'épisode m'a donné la pêche. Cet épisode m'a mit de bonne humeur et Fairly Legal c'est un peu ça aussi. Le personnage de Kate est tellement rayonnant qu'il permet d'être en adéquation avec ce je recherche avec cette série et le plaisir est prit.


Au final, ces deux épisodes restent indécis. La série n'avance pas tellement sur son intrigue générale et ce fameux testament du père de Kate. Les romances des épisodes se suivent sans problème, c'est même peut être le seul petit lien entre chacun des épisodes. La sympathique de Sarah Shahi est certainement le point d'encrage même du succès même de la série aux yeux de son public. Il faut dire qu'elle nous éblouie aussi.

Note : 5/10 et 6/10. En bref, deux épisodes qui donnent le ton d'une série peut être trop légère mais dont les personnages laissent une empreinte ensoleillée.

Commenter cet article