Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fais pas ci, Fais pas ça. Saison 3. BILAN

4 Août 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

FPC-FPC-saison-3-1.jpg

 

Fais pas ci, Fais pas ça // Saison 3. 8 épisodes.
BILAN


Après une première saison très bonne et une seconde plus expérimentale, on peut dire que Fais pas ci, Fais pas ça a trouvée son rythme de croisière avec cette troisième saison. Et pourtant, on ne peut pas dire que ce soit la saison la plus passionnante. En effet, même si l'on rit toujours autant, les intrigues développées sont assez moyennes. Je retiens notamment celle du demi frère de Renaud Lepic. Ce n'était pas spécialement une bonne idée. Surtout que le demi frère n'était pas spécialement drôle du tout. Du coup, j'ai eu du mal avec les pauvres Lepic en ce début de saison 3. Puis est venu la lubie d'Elliott pour le catch. Reprenant la mode de l'époque pour les garçons de son âge, j'ai trouvé cette histoire nullissime. Ce n'était pas drôle et l'on se demande ce qui est passé par la tête des scénaristes à ce moment là. L'autre souci de cette saison c'est Valérie Bouley. Alors enceinte, au début de la saison, cela sera une vraie boulet. Elle n'a pas réussie à me faire rire et encore moins à me passionner pour ce qu'elle avait envie de nous raconter.

Je pourrais enfin parler de Denis Bouley qui se lance dans la chanson. C'était très moyen. Disons que Bruno Salomone sait très bien se mettre dans la peau d'un chanteur de salle de bain et que son intrigue de chanteur pour les retraités dans la saison 2 était déjà assez catastrophique pour se farcir une nouvelle histoire de ce genre ici. Après cette bonne brochette d'intrigues pas spécialement bonnes et souvent enfarinées dans le meilleur, je pense que l'on peut aussi parler des très bonnes choses. Mon histoire préférée reste les parents Lepic que l'on croit mort et que les Lepic vont veiller chez eux, dans leur salon. Le coup des cercueils qui craquent c'était tout simplement ingénieux et terriblement drôle. Même si l'on n'a eu aucune explication plausible derrière (c'est bien le seul truc que je regrette), finalement on se marre bien. Je ne peux pas reprocher non plus aux Lepic toute l'histoire de Christophe. Avec Tiphaine, sans Tiphaine, en prépa, en stage chez les robinets Binet (je ris toujours quand je lis robinet… Binet).
fais_pas_ci_fais_pas_ca_i.jpgChristophe était un personnage essentiel de cette troisième saison, sans qui on se serait sans aucune doute un peu plus ennuyé. Yaniss Lespert prouve que le talent c'est de famille. Fais pas ci, Fais pas ça nous propose également de créer une relation amoureuse entre les deux enfants des voisins. Cela ne dure pas assez longtemps, mais c'était touchant. Dans un sens. Et puis cela avait un côté mignon lors de la découverte. L'épisode le plus drôle de cette saison était celui où les Lepic croient leur fille homosexuelle. J'ai trouvé le propos pas si lourd que ça et pour une fois, la France ne fait pas vraiment dans le truc indigeste. Il y avait des clichés (l'énumération du type de lesbiennes, le bar lesbien avec des drapeaux gays dans tous les sens, Renaud qui se fait dragué, …). Mais finalement, ils ont su trouvés les mots juste pour ne pas tourner cette intrigue en mascarade. Ce qui était très plaisant. Renaud va aussi avoir du mal au bureau. Le pauvre.

Il a failli être envoyé en Chine. Il va aussi se rendre compte de sa connerie, qu'il est numéro deux pour pas grand chose (le dernier épisode va d'ailleurs beaucoup le remettre en question sur sa carrière qu'il ne considère même plus). Renaud tente aussi de motiver son fils en prépa HEC, alors qu'il n'en a pas du tout envie. Globalement, on a de bonnes choses chez les Lepic. Et Fabienne reste toujours aussi exquise. Aussi bien emmitouflée dans de l'argile lors de son soin corporel que des situations un peu plus différentes. Pendant ce temps, chez les Bouley. On doit faire face à plusieurs situations. D'une part, l'arrivée de Salomé, le petite dernière. Elle vient de naitre mais entre la mère qui ne veut ni se séparer de son job, ni de sa famille, elle finit forcément par perdre quelque chose à la fin : son job. C'est dommage car je ne suis pas sûr d'avoir envie de voir Valérie en femme au foyer.
Serie-Fais-pas-ci-fais-pas-ca-Serie-Fais-pas-ci-fais-pas-ca.jpgMême si je suis certain que cela a son potentiel, j'attends vraiment de voir ce que cela peut bien avoir dans le ventre. Même si cela semble être une déception plausible. Le côté hystérique de Valérie m'a beaucoup stressé durant la saison mais cela avait aussi du bon. Notamment quand elle espionne Christiane Potin, la nounou. Isabelle Nanty était tout simplement parfaite dans ce rôle là de femme qui ne sait pas faire son boulot, constamment au chômage car personne ne veut d'elle. Pendant ce temps, Denis tente aussi de se retrouver du boulot. Depuis le début il tente de trouver sa voix. Finalement, il va la découvrir grâce à Bruno Solo qui vient incarner son propre rôle. Non sans dérision (se moquant un petite coup de Yvan Le Bolloch au passage). Il va se découvrir une passion pour le… coaching. L'intrigue ne manquait pas d'intérêt même si tout n'était pas parfait. Je pense que le potentiel est réellement atteint avec le directeur des ressources humaines complètement paumé.

Au final, cette saison 3 de Fais pas ci, Fais pas ça a eu ses bas. Mlaheureusement, après deux bonnes saison, il fallait bien que la pression retombe. En espérant que la saison 4 soit réellement bonne car il y a tellement de potentiel. Le seul avantage c'est que c'est toujours aussi drôle. La série ne manque pas de nous faire rire et c'est bien l'un de ses plus beaux atouts. Du coup, de ces 8 épisodes je vais tenter d'en retenir le meilleur car il y a pas mal de bonnes choses ici et tenter d'oublier les mauvaises. Toutes les séries peuvent faire des mauvais choix éditoriaux finalement. Ce n'est qu'une question de logique. Le format était donc moins en train de se chercher cette saison, ce qui n'est pas plus mal.

Note : 6/10. En bref, moins passionnante au niveau des intrigues développées, cette saison 3 n'en reste pas moins drôle.

Commenter cet article

Cilou 05/08/2012 23:56


et le syndrôme " Natascha Kampush" de Charlotte Lepic

julien 05/08/2012 21:48


de toute façon mettre une note a une saison entière c'est très réducteur.


Moi j'ai adoré voir fabienne en campagne ou devant le lycée de sa fille "Non monsieur le proviseur n'est pas un enculé, Non!"


voir leur fille avec un mec plus âgé, voir demaison, frederique bel en parfaite idiote, l'épisode sur les boloss ou l'anniversaire de mariage ETC...   des tonnes de souvenirs qui datent
de la diffusion de la série cet hiver pourtant!

Sarah 05/08/2012 20:44


Julien, tu as bien raison de défendre ce que tu aimes! 


Et la bonne réputation de la série est tout à fait justifiée. Je te préviens, si je me suis bien amusée jusqu'à la saison 3, je n'ai pas adhéré à la 4. Je ne saurais pas comment la noter, j'ai
trouvé les 2 derniers épisodes très bons, même excellent pour le dernier, mais avant j'ai eu bcp de mal à accrocher.

julien 05/08/2012 12:42


moi je suis fan donc peut être pas impartial un peu comme les fans de desperate qui étaient aveugles jusqu'au bout de l'enfer, heu de la fin je veux dire...


Je me suis autant amusé et même plus encore so... et les 5 millions de fans aussi d'ailleurs sans compter la critique et
tous les pays a l'étranger qui ont acheté la série, soit dit en passant...

Sarah 05/08/2012 11:35


Moi aussi, je mets la saison 3 un cran en-dessous de la 2. Elle m'a moins amusé, moins fait rire, mais globalement elle reste (très) positive.
De très bonnes scènes grâce à Valérie Bonneton, comme énumérées dans la critique, les séances chez la psy et la meilleure nouveauté: le personnage d'Isabelle Nanty. Je n'ai pas trouvé le passage
du catch nul, globalement aucun des enfants ne m'énerve ou m'ennuie, par contre moi je n'ai pas du tout aimé le passage Bruno Solo. Globalement la vie "professionnelle" de Denis Bouley
ne m'emballe pas (déjà en saison 2 la maison de retraite, bof), même si elle amène qq bonnes vannes, et la perte de celle de Valérie non plus. Mais mon plus gros regret est d'avoir cassé la
complicité de Fabienne et Denis, c'est 2 là ensemble en saison 2, c'était explosif. Petit à petit on a perdu ça et c'est dommage.