Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fais pas ci, Fais pas ça. Saison 5. Episodes 3 et 4.

14 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-11-14-22h17m24s167.png

 

Fais pas ci, Fais pas ça // Saison 5. Episodes 3 et 4. Hommes au bord de la crise de nerfs / Etre (ou ne pas être) une femme.


La meilleure comédie française continue de nous offrir des épisodes drôles. Après avoir exploité à merveille le personnage de Fabienne Lepic durant les deux premiers épisodes, elle se fait un peu plus rare dans ces deux épisodes alors qu'elle est en déplacement au Québec. L'idée était intéressante et fait pour le moment son effet. Le fait que l'on fasse une sorte de pause du personnage n'est pas gênant et offre la possibilité de passer du temps avec les autres personnages du casting qui étaient un peu plus transparent. Du coup, les intrigues commencent aussi à se développer un peu plus. Durant "Hommes au bord de la crise de nerfs" par exemple. Outre les répliques déjà culte comme "Est-ce que tu as vu le loup ?" que l'on doit à Fabienne, nous avons quelques bonnes idées. Je pense notamment à Denis qui doit recevoir une équipe de télévision et stresse alors toute la famille à ce sujet. Ce n'est pas la meilleure intrigue qu'il y ait eu autour de Denis mais j'ai trouvé ça plutôt sympathique dans le sens où cela met enfin Christophe dans une direction.

Pendant ce temps, Renaud pense avoir trouvé des pilules dans le sac de Charlotte et demande alors à sa fille si elle a couché avec des hommes récemment. Je suppose qu'elle est tout simplement lesbienne, mais en tout cas j'ai adoré les quiproquos qui vont s'enchainer autour de cette histoire. Cela prouve encore une fois combien Fais pas ci, Fais pas ça est une vraie bonne comédie qui sait exploiter tous les pans de la comédie et ses coutumes. C'est souvent dans les plus vieux pots que l'on fait les meilleurs confitures. Renaud est maintenant tout seul à la maison et doit gérer toute la famille sauf que ce n'est pas si simple que cela pour lui. Surtout que ses méthodes sont plus que contestables. Guillaume de Tonquédec est souvent mis en avant dans la série, et il avait eu l'occasion l'an dernier d'être aussi derrière ses enfants pendant que sa femme s'occupait de la campagne électorale, mais globalement on peut parler d'une réussite. J'ai hâte de voir comment tout cela va se goupiller par la suite dans les prochains épisodes.
vlcsnap-2012-11-14-21h49m55s58.pngCar durant le quatrième du nom, "Etre (ou ne pas être) une femme" nous assistons au grand retour de Christiane Potin incarnée par la brillante Isabelle Nanty. J'adore ce personnage. Elle n'a pas perdue son humour, ses répliques tranchantes ou encore ses aventures rocambolesques (entre ses aventures sexuelles ou encore le petit rêve qu'elle fait on est servis). C retour apporte un peu de fraicheur à la série. Même si elle n'en avait pas nécessairement besoin, c'était tout de même bienvenu. Surtout que cette fois elle vient s'installer chez les Lepic afin de venir en aide à Renaud. L'épisode enchaine encore les quelques échanges délicieux via Skype avec Fabienne (qui est toujours au Québec et tente de s'imprégner de la culture locale d'une façon assez drastique mais particulièrement hilarante). Dans un tout autre registre, Renaud doit faire appel à l'agence de Valérie et Corine afin de développer la nouvelle campagne de communication des Robinets Binet.

C'était quelque chose de plutôt bien fait qui permet à Valérie de ne pas être un personnage étouffant. Je n'ai rien contre Isabelle Gélinas, bien au contraire, elle est de bonne humeur et met de bonne humeur, mais je trouve que cela reste malgré tout le personnage le plus faiblard de la série. Surement parce qu'elle est assez mal exploité et a toujours la petite parole moralisatrice. Les conseils de drague qu'ils vont donner à leur fils Elliott pour lui permettre de sortir avec une fille étaient grandioses. D'une part parce que ceux de Denis sont complètement has-been mais également parce que ceux de Valérie sont drastiques (l'inspiration de Twilight et de Robert Pattinson était parfaite). Finalement, Fais pas ci, Fais pas ça nous offre deux bons épisodes encore une fois. J'ai trouvé ça drôle et toujours aussi pétillant. Des dialogues à l'emporte pièce, des situations rocambolesques, le tout cela étant particulièrement crédible.

Note : 7.5/10. En bref, deux bons épisodes de Fais pas ci, Fais pas ça, dans la lignée de ce que la série sait offrir.

Commenter cet article

julien 15/11/2012 07:18


Épisodes bien plus drôles que la semaine dernière, la série nous a offert de bons moments de comédie et son lot de fou rires! 


Mais voir fabienne s'éloigner ne me plaît guère, cela casse une dynamique qui a fait le succès et surtout que les scènes au Canada n'ont rien de très drôles.


On voit un peu plus Renaud toujours plus touchant et bien sur toujours aussi drôle en père ringard et dépassé!  L'intrigue des pilules est un classique de la série, de même que la course
poursuite en voiture pour suivre Soline soupçonnée de faire la call girl, mais bon ça marche tout de même!


le passage dans lequel Soline a honte de son père et de ses origines sociales est touchant, d'autant que les Lepic n'ont cessé de se sentir supérieurs depuis le début! La série sait toujours
aussi bien traité les petits détails de la vie avec un humour décapant tout en faisant passer des messages intelligents!


Et puis quelle bonne idée de faire revenir madame Potin je crois qu'on l'adore tous!!!


et puis que de références à l'actualité, dsk, jean sarkozy, la grande librairie et le mentalist moi j'adore!!


bref de bons épisodes mais vite que fabienne revienne!!!