Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falco. Saison 1. Episodes 1 et 2. (France)

21 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

21009115_20130529121110283.jpg

 

Falco // Saison 1. Episodes 1 et 2. Le Réveil (Pilote) / Un nouveau départ.


Sagamore Stévenin se lance en télévision avec cette toute nouvelle série de TF1 : Falco. C'est d'autant plus étonnant dans le sens où l'acteur ne possède pas de télévision pour la petite anecdote. Créée par Olivier Dujols et Clothilde Jamin, Falco tente de nous plonger au coeur d'une série policière singulière entre simplicité et émotions. Le but n'est clairement pas de nous en mettre plein la vue avec des artifices comme cela avait pu être le cas avec Jo (les décors parisiens, Jean Reno) ou encore No Limit (Vincent Elbaz, les scènes d'action Besson-esque). Ce qui séduit tout de suite dans Falco c'est Sagamore Stévenin. Derrière ses yeux se cache quelque chose de sincère et surtout de très touchant. Il parvient à nous faire comprendre que ce qu'il a vécu est tout simplement horrible. Il va petit à petit se rendre compte que sa vie n'est plus du tout la même qu'auparavant. Quelques révélations viennent alors se greffer au fil des deux épisodes avec une certaine efficacité (notamment qui est avec la femme d'Alex maintenant).

Après 22 ans de coma, le lieutenant Alexandre Falco réintègre les rangs de la police. Tout droit sorti des années 90 dont il est le parfait représentant, il mène l’enquête en duo avec le jeune et sérieux lieutenant Romain Chevalier. Toujours aussi imprévisible, impertinent et passionné, Alex se jette à corps perdu dans ses enquêtes et envoie valser le politiquement correct au grand dam de son coéquipier.
10921959jktzq.jpgFalco ne cherche pas à en faire des tonnes. Du coup, le premier épisode parvient à nous parler du personnage principal avec une certaine fluidité. J'ai beaucoup aimé la manière dont les choses s'orchestrent. Notamment quand il s'agit de nous parler des détails que Falco a raté comme sa réaction à la Coupe du Monde 1998. Il y a un côté transgressif amusant chez le personnage alors qu'il est un des rares flics que l'on voit fumer à l'écran (en pleine loi Evin c'est un comble vous ne trouvez pas ? Surtout qu'il va fumer dans tout un tas de lieux publics). Cela devient alors un running gag efficace. Falco ne cherche jamais à devenir une série particulièrement surprenante mais uniquement à nous divertir. Le premier épisode nous prépare donc les personnages du mieux qu'il peut. On joue donc notamment avec les souvenirs du héros, ses blessures et son histoire personnelle. Cela aurait peut être pu être encore plus surprenant dans le sens où il y avait tellement de choses à faire. Mais le fait qu'ils ne forcent pas les traits du héros est appréciable.

Le côté émotionnel est plutôt bien géré et c'est aussi ce qui rend Falco attachante. Au fond c'est une série policière assez classique avec une mécanique assez peu complexe (comme nous le prouve le 1.02 "Un nouveau départ"). Mais l'on sent que le but n'était pas de faire une série trop complexe afin de ne pas perdre en vue le fait que les téléspectateurs n'ont pas forcément envie de se retrouver submerger devant une série qui nous perde. Le second épisode marque donc l'arrivée de la dynamique de la série. Si l'on peut douter un peu du fait que Falco s'habillait comme s'il était dans le groupe Boney M dans les années 90, le personnage est plutôt sympathique. En effet, j'ai trouvé qu'il ne manquait pas d'humour. C'est classique mais au fond il ne fallait pas attendre plus de la part de Sagamore Stévenin. Et puis il faut bien avouer que Falco est une série policière plutôt correcte. En effet, Falco est quelqu'un qui plonge assez facilement dans le côté émotionnel que peut provoquer la série.
falco-episode-1-saison-1-le-reveil-10936551wiori.jpgDu coup, sa relation avec les victimes est très touchante. Mon plus grand regret reste finalement le manque de rythme. Je ne m'attendais pas à ce que cela soit du même acabit que No Limit, mais derrière cette écriture plutôt efficace et intelligente, j'aurais apprécié que l'on voit Falco au coeur de l'action. Malheureusement, nous n'avons pas vraiment cette chance durant ces deux premiers épisodes. Certes, le premier était avant tout pour nous remettre dans le contexte et nous raconter la vie de Falco, mais le second épisode, plus classique, aurait très bien pu éviter les sentiers battus. Sans compter que j'ai eu quelques problèmes avec certains acteurs secondaires (Fatou, la victime du premier épisode, …). Mais la bande son est tout bonnement excellente. Voilà qui a dû coûter cher en droits vu la qualité de certains titres assez âgés.

Note : 6/10 et 5/10. En bref, une série policière plutôt bien écrite et intelligente qui nous plonge sans problème au coeur de l'histoire de Falco.

Commenter cet article

robin 21/06/2013 20:05


c'est l'une des premières fois que j'accroche au début d'une série francçaise !