Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falco. Saison 2. Episodes 3 et 4.

23 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-23-10h40m19s131.jpg

 

Falco // Saison 2. Episodes 3 et 4. Au clair de la lune / Dans la peau.


Le temps passe beaucoup trop vite. Après ces deux épisodes il ne reste déjà que deux épisodes de Falco avant de devoir attendre la prochaine saison. Une prochaine saison qui ne va pas arriver avant un bout de temps je suppose même si celle-ci est en cours. Je ne m’attendais pas du tout à ce que le chapitre Ménard s’achève aussi tôt dans la saison. Le face à face aura donc eu lieu à la fin de « Dans la peau ». Je m’attendais à ce que la série achève Ménard de toute façon mais à la fin de la saison et pas maintenant. C’est presque trop tôt et l’idée qu’il y ait une raison plus grande que ce que Falco avait pu imaginer à ce que Ménard a pu faire plus de vingt ans plus tôt, je dois avouer que cela me fait un peu peur. J’ai peur que la série veuille trop en faire avec cette histoire et tombe donc dans les travers d’une intrigue trop grande pour elle. J’aimais bien l’idée que cela soit une simple rivalité, qu’il y a une jalousie derrière, ou peut-être même l’envie de Ménard de piquer la femme de Falco. Je ne sais pas vraiment. Ces deux épisodes nous préparent plutôt bien à la fin du règne de Ménard, notamment quand Falco continue de creuser le passé de Ménard dans « Au clair de la lune ».

Ces deux épisodes restent particulièrement cohérent du point de vue des personnages et des histoires, gérant à la fois l’aspect polar de l’affaire et le côté un peu plus brut et émotionnel de cette affaire. Car mine de rien, Falco est de plus en plus incontrôlable et je trouve ça assez fascinant. La série parvient à nous offrir un vrai spectacle vivant et jouissif au travers du personnage de Sagamore Stévenin. L’acteur donne vraiment le ton et je le trouve même de plus en plus convaincant. Je me demande comment Falco va bien pouvoir évoluer maintenant que Ménard n’est plus là et que le danger semble venir d’ailleurs mais j’ai hâte de le découvrir malgré toutes les réticences. Pour ce qui est de ces deux épisodes, il y avait bien entendu des cas de la semaine. Le premier, dans « Au clair de la lune » suit les aventures d’un groupe altermondialiste qui enlève la fille d’un riche industriel. Le père mise sur une libération facile mais tout va dégénérer et le groupe va devenir plus violent que prévu. L’histoire fonctionne particulièrement bien de ce point de vue là, gérant à merveille les personnages et les révélations. Même si tout n’est pas nécessairement imprévisible (et c’est bien bête), le rythme est là.
vlcsnap-2014-05-23-10h59m45s11.jpgCertes, une grande partie de ces deux épisodes est rythmé par le duel à venir mais au fond ce n’est pas que ça. La manière dont Falco est réalisée permet également de se laisser plonger au coeur de cette aventure. La réalisation est un point important dans cette série et elle sert toujours très bien le récit. C’est en tout cas ce que j’ai pu ressentir grâce à ces deux épisodes mais aussi à la série depuis ses débuts. Pour en revenir à cette histoire, elle change aussi pas mal de ce que l’on a l’habitude de voir. La mécanique est différente, partant d’un enlèvement pour finir en attaque presque terroriste. En tout cas c’est comme ça que l’on pourrait presque le sous entendre. Puis « Dans la peau » où Falco doit composer avec ses souvenirs pendant qu’il gère l’histoire d’un menuisier sauvagement exécuté. Tout cela va nous emmener dans une affaire un pieu mafieuse qui remonte à un groupe politiquement engagé. Ces deux épisodes étaient très différents des autres aussi par leurs thématiques; Les deux groupes sont activistes au fond. D’un côté des altermondialistes et de l’autre des mafieux qui tentent de se venger de ce qu’a pu faire la France à leur pays.

J’ai donc trouvé les sujets engagés et engageants. Le second épisode était un peu plus sombre er pertinent que le premier mais le premier ne démérite pas malgré tout.

Note : 7/10 et 7.5/10. En bref, du très bon Falco.

Commenter cet article