Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falco. Saison 2. Episodes 5 et 6.

30 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-30-16h21m34s205.jpg

 

Falco // Saison 2. Episodes 5 et 6. Samaël / Artifices.
SEASON FINALE


Je savais bien que de tuer un personnage comme Ménard aussi tôt dans la saison ne lui serait pas bénéfique. Bien entendu, les deux épisodes dont je vais vous parler ne sont pas mauvais mais ils n’ont pas l’intensité de la saison. Ils ne parviennent pas totalement à reprendre la tension installée précédemment dans la série et c’est bien dommage, surtout qu’il y avait du potentiel pour faire largement plus, tout simplement. A commencer avec « Samaël » qui gère en grande partie les conséquences de la mort de Ménard. Falco est inconsolable ou presque. En tout cas, il est très affecté par la mort de son meilleur ami malgré le fait qu’il ait voulu le tuer pour se venger à la fin de l’épisode précédent. La manière dont Sagamore Stévenin joue la carte de l’émotion fonctionne très bien. Le personnage est très impliqué émotionnellement dans son personnage et forcément, le téléspectateur passe un agréable moment. Au delà de ça, c’est aussi l’apparition de Ménard en tant que spectre qui rend le tout encore plus sincère et touchant. Mine de rien, Falco a toujours été une série très proche de ses personnages, se permettant donc de créer une ambiance autour d’eux qui fonctionne très bien. Je pense qu’ils auraient pu aller encore plus loin mais bon, c’est rare de voir des séries aussi forte de ce point de vue là sur TF1.

Mais Falco n’est pas aussi réussie que Profilage par exemple qui avait, à l’issue de sa seconde saison, tué l’un de ses personnages principaux tout en gérant à merveille les conséquences de cette mort la saison suivante. Dans « Samaël » nous avons donc surtout droit à des scènes où Falco se demande où en est sa vie et surtout la signification de celle-ci sans son meilleur ami. Mais la disparition de Ménard prive aussi Falco de la vérité sur leur passé commun. Pour ce qui est du cas de la semaine, celui-ci n’était pas mauvais non plus mais il n’était pas aussi réussi et intense que certains cas des quatre premiers épisodes. Disons que l’émotion qu’il y a à côté ne permet pas de totalement s’investir dans l’enquête. Il faut peut-être attendre que les personnages soient confrontés les uns aux autres. Que cela soit Falco et Chevalier sur le fait que Falco aurait pu parler des problèmes avec Ménard beaucoup plus tôt (ce qui aurait sûrement pu lui sauver la vie). Il y a plein de choses bien dans les interactions entre les personnages et le reste manque parfois un peu de finesse ou en tout cas de folie. On aurait pu s’attendre à un épisode un peu plus sombre, plus personnel mais il se contente presque de remiser au second plan toute l’émotion de l’équipe. Falco est au centre mais les autres ne semblent pas pouvoir faire leur deuil eux aussi.
vlcsnap-2014-05-30-17h15m05s55.jpgPuis vient le dernier épisode de la saison, » Artifices ». Dans cet épisode, nous avons l’introduction de la nouvelle commissaire, Cécile Pereggi (incarnée par Anne Caillon que l’on avait pu voir dans Engrenages ou encore Basic Instinct 2). Pour le moment ce personnage n’en est qu’au stade de l’introduction. Il n’y a donc rien à trop en attendre mais j’aime bien l’actrice. Elle est plutôt bonne dans le registre alors on ne va pas non plus trop en demander tout de suite surtout que la prochaine saison de 12 épisodes pourra se charger de développer un peu plus les personnages. Dans cet épisode nous subissons en partie les problèmes de Falco mais aussi la disparition de Chevalier. Ce dernier est kidnappé par un duo de personnages peu recommandables qui vont le ligoter à un lit en métal et lui installer une bombe au torse. On ne sait pas du tout si Chevalier est mort ou non mais je suppose que l’on ne va pas le revoir la saison prochaine. Ce ne serait pas nécessairement une grosse perte, notamment car même si j’aimais bien le personnage, Falco laisse à penser qu’elle veut plus ou moins se lancer dans une nouvelle direction avec de nouveaux personnages et de nouvelles intrigues pour la prochaine saison.

La prochaine saison promet également d’être sombre avec Falco enquêtant de son côté sur les problèmes de Ménard et le pourquoi du comment il avait dû lui tirer dessus. Il y a encore quelque chose à faire ici et là dans la série et celle-ci s’en sort à merveille. Mais l’épisode est avant tout réussi pour la tension qu’il impose autour de la vie de Chevalier. On ne sait pas s’il va s’en sortir mais l’on parvient à se dire que ce n’est pas grave s’il ne s’en sort pas. Après tout, ce n’était pas non plus d’une grande nécessité. Finalement, ces deux épisodes étaient globalement réussis. Fonctionnant avec tout ce que la série sait déjà faire dans le registre les deux épisodes se dégustent sans problème. Il y a de l’action, de la tension, de l’émotion et quelque chose de sombre qui plane toujours. On peut cependant regretter la manière dont la série est mise en scène. C’est quelque chose qui semble être propre aux fictions de TF1 mais la manière dont les lumières sont gérées est une catastrophe. C’est donc souvent moche et mal fichu. Mais bon, heureusement que tout le reste est au rendez vous. Et même quelques guests comme Marie Anne Chazel en bonne soeur. Je ne m’y attendais pas du tout.

Note : 7/10 et 6.5/10. En bref, sympathique fin de saison pour Falco.

Commenter cet article

sarah 31/05/2014 16:22


Bilan très mitigé pour moi.


D'un côté les intrigues policières ont été plus intéressantes (mise à part le 1er épisode que j'ai trouvé limite ridicule), de l'autre côté l'intrigue fil rouge est très mal gérée. On n'a pas
avancé, pas un élément pour accrocher l'intérêt. On a juste Chevalier qui rentre dans le secret et puis la mort de Ménard, qui revient le temps d'un épisode en fantôme (quelle mauvaise idée!).
Comme tu le soulignes, après avoir voulu se venger de son ami, il se contente de le pleurer, c'est limite excessif, et pas un début de réflexion... La psy, élément intéressant de la saison 1, a
disparu de la circulation, et là aussi ça ne fait réagir personne. Et pour ce qui est de la romance de Chevalier sensée amener un peu de sourire dans les épisodes, et ça prend pas vraiment
(l'histoire du lapin, euh...). Heureusement qq intrigues originales, comme celle de l'épisode 2, et le charisme de Sagamore Stévenin maintiennent la série. Au début je trouvais que 6 épisodes,
c'était pas assez, mais je me dis qu'heureusement il en fallait pas plus, ça n'a pas été assez bien géré. Il va falloir mieux penser la saison 3, sinon je laisserai tomber.