Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falcòn. Saison 1. Pilot (UK).

17 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-11-17-09h24m20s14.png

 

Falcòn // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Sky Atlantic a décidé de donner vie à Javier Falcòn, le héros des livres de Robert Wilson. Un choix intéressant puisque dans un premier temps, Falcòn parvient à nous plonger au coeur de Séville, la ville dans laquelle se déroule la série. Aussi bien au travers de la culture locale que des personnes, on vit durant 42 minutes une vraie immersion au sein de cette ville espagnole. Malgré le fait que les personnages parlent en anglais (ce qui est assez dommage puisque finalement on perd un peu de la culture locale), globalement on peut parler d'une certaine réussite du point de vue des paysages et de la réalisation. Le côté léché de ce premier épisode aide un peu le plus téléspectateur a en apprécier les fondements. Car les bases même de Falcòn ce n'est pas tant Javier, son héros, mais plutôt l'univers dans lequel il baigne. C'est pourquoi il était important de nous initier aux coulisses de cette ville et de comment elle fonctionne. L'écriture de ce premier épisode est plutôt fluide même si certains moments d'exposition ne sont pas toujours très intéressants.

Les aventures du détective Javier Falcòn, dont les screts compliquent sa vie privée mais aussi sa vie professionnelle à Séville.
vlcsnap-2012-11-17-09h06m39s155.pngvlcsnap-2012-11-17-09h27m32s139.pngJe parle surtout de la partie policière qui pèche un peu par moment. Ce n'est pas tant un défaut que ça puisqu'il ne fallait pas attendre de la part d'une série policière qu'elle innove grand chose. Mais au fond, ce qui m'a le plus séduit dans Falcòn, au delà des décors, c'est son héros. Le personnage incarné par Marton Csokas (prochainement à l'affiche de Rogue pour BBC America) est charismatique et impose un style très espagnol. Dans sa manière de voir les choses change alors la manière dont les éléments se mettent en place. Si l'introduction est assez sympathique, et la conclusion classique, le développement même de l'épisode ne prend pas la tangente et choisi alors quelques interactions intéressantes. La première saison sera composée de 4 épisodes avec deux intrigues distinctes sur deux épisodes. Ce pilote est donc uniquement la première partie d'un double épisode. La suite devrait donc nous apporter les réponses nécessaire pour en comprendre l'essence.

Pour ce qui est de l'aspect plus personnel du personnage, l'épisode n'en dévoile pas énormément. Cependant, ils en dévoilent suffisamment pour que le tout reste curieusement intéressant. Falcòn reste un personnage mystérieux et teinté de pas mal d'intérêt. Finalement, Falcòn reste une série curieuse pour le moment malgré son adage policier ultra classique. Ce n'est pas un défaut puisqu'au fond j'ai passé un agréable moment, mais j'aurais aimé que l'on pousse le vice un peu plus long. Ou bien que l'on agrémente l'épisode de quelques scènes d'action supplémentaire ce qui n'aurait pas été de refus. La réalisation léchée aide le téléspectateur à s'imprégner d'un univers et d'une ville qu'il ne connait pas forcément (c'était mon cas par exemple) et je suis ravi du voyage. C'est bien plus intéressant que de voir une énième série se déroulant à Londres ou Manchester.

Note : 5.5/10. En bref, un premier épisode plutôt curieux et sympathique malgré le côté policier très classique. Séville fait mouche.

Commenter cet article