Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Falling Skies. Saison 4. Episode 1.

23 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-06-23-13h46m56s152.jpg

 

Falling Skies // Saison 4. Episode 1. Ghost in the Machine.


Je dois avouer que je ne m’attendais pas du tout à ce que Falling Skies reprenne de la sorte cette année. A l’issue de la saison précédente, il y avait une sorte de conclusion qui m’avait plu en partie et ce début de saison apparait presque comme confus. Est-ce la faute au fait que tout a été chamboulé ? Très probablement. Mais il y a des dominantes qui restent comme le fait que nos extra-terrestres préférés sont toujours de grands fans des enfants humains. La 2nd Mass est donc attaquée et séparée par des barrières électriques tombées du ciel. L’introduction de l’épisode est dans son sens assez rythmée et permet de ne pas trop faire attention à l’ennui qui va se propager par la suite mais disons que j’attendais vraiment plus de la part de cette série. Elle est arrivée en quatrième année donc à un moment charnière où il faut se renouveler complètement. Si le terrain de jeu est totalement différent, je m’attendais à ce que la série creuse un peu plus tout ce qu’elle tente de mettre en oeuvre et donc que l’on n’ait pas l’impression de débarquer dans une série où tout a été effacé car tout ce qui s’était passé avait été mal fichu. Sauf que pour le coup c’est ici encore plus mal fichu que l’on ne pourrait le penser.

« Ghost in the Machine » est un épisode plutôt intéressant pour une autre histoire et je pense bien évidemment à celle de Matt qui se retrouve dans une école de rééducation un peu étrange qui recrute des écoliers afin de se rebeller contre le système. Le tout ressemble à l’introduction d’un monde totalitaire. Il y a une vraie critique du communisme derrière ce qui se passe avec Matt et les autres mais justement, c’est ce qu’il y a de plus intriguant et fascinant dans cet épisode. Les E.T de la série n’ont pas grand chose à raconter pour le moment, cherchant toujours un moyen de se faire une place sans y parvenir complètement. Je pense par exemple à l’histoire de Tom qui tente de se sortir de ce confinement dans lequel il se retrouve avec Weaver ou encore sa petite discussion avec l’un des membres de la rébellion extra-terrestre. Ce que l’on va cependant découvrir c’est que apparemment Tom est quelqu’un de connu comme vigilante sous le nom de « Ghost ». Weaver de son côté est un peu sonné et heureusement que Tom était là sinon il se serait suicidé en guise d’acte complètement bête. Weaver est un personnage que j’aime beaucoup mais il faut que Falling Skies lui donne aussi de quoi faire de ses six doigts.
vlcsnap-2014-06-23-13h46m55s144.jpgLexi est maintenant devenue une femme et elle contrôle Chinatown. Un quartier maintenant paisible et reconstitué. Tout cela va permettre à Maggie et Lourdes de se retrouver eux aussi dans ce coin là et donc de découvrir d’autres pans de ce monde que Falling Skies tente de nous faire découvrir cette année. Après avoir passé énormément de temps au même endroit, la série semble vouloir exploiter trop de lieux à la fois et se perd donc dans ses intrigues. Les introductions sont futiles et lourdes à la fois. Il n’y a pas grand chose qui est fait en finesse et c’est certainement le plus problématique. J’aime bien cependant le fait que Ann prenne le contrôle de and Mass afin de retrouver sa fille et puis de créer un vrai consensus là dedans. Mais il ne faut pas se faire trop d’illusions non plus, Falling Skies va forcément replonger et redevenir la série légèrement ennuyeuse qu’elle a plus ou moins toujours été. Je ne peux pas faire confiance à cette série et cet épisode bancal me le prouve. Il y a eu bien pire par le passé mais il aurait certainement fallu rendre le tout beaucoup moins confus puisqu’ici le risque est vraiment de tomber dans un truc qui n’a pas de grand intérêt.

Note : 4.5/10. En bref, un retour fouilli où la série tente d’effacer l’ardoise sans totalement y parvenir avec fluidité.

Commenter cet article