Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Family Tools. Saison 1. BILAN.

12 Juillet 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

tumblr_mlpxvtDCYX1qzng3ho1_500.jpg

 

Family Tools // Saison 1. 10 épisodes.
BILAN


Parfois, derrière votre écran, vous devez vous dire que je suis fou. Oui, je le suis surement un petit peu. Je suis donc celui qui a osé regarder Family Tools jusqu'au bout. Tout cela mérite une bonne explication, j'en conviens. Disons que le premier épisode de Family Tools n'était pas très bon, et je pense que vous vous souvenez de mon avis pas très jovial vis à vis de la série. Sauf que Family Tools a quelque chose dans sa manche et c'est son casting. J'adore J.K Simmons et Kyle Bornheimer. Je ne pouvais donc décemment pas les renier de la sorte. Ce n'est tout simplement pas possible. Je n'attendais pas quelque chose de nouveau dans les épisodes suivants, surtout que j'avais déjà pu voir le pilote de la version anglaise il y a quelques années et je n'avais pas vraiment aimé non plus. Et puis il se dégageait une certaine odeur de série qui n'a pas envie de grandir, et qui va rester donc là où elle est bien au chaud sans trop forcer les blagues.

J'aurais dû m'arrêter au premier épisode car la suite est une succession d'épisodes pas très reluisants. Sans pour autant être ce que j'ai pu voir de pire, ce n'était pas non plus exceptionnel. Notamment car Family Tools tente de jouer sur plusieurs tableaux. A commencer par la petite comédie romantique alors que l'on tente de permettre à Jack Shea, le héros, de rencontrer la femme de sa vie. Ce n'est pas très réussi et en plus de ça, on s'ennui terriblement dès que la série tente de nous parler de relations amoureuses. La faute à des personnages assez vides et à des intrigues pas très vivantes. On a donc des personnages qui avancent de façon étranges. Pourtant, il y a tout de même un excellent personnage dans Family Tools et il est très mal exploité c'est Tony. Tony c'est donc le père de Jack, celui qui était le grand patron la société familiale de réparations que Jack a repris avec difficulté.
Family-Tools-1.jpgLa relation entre Tony et son fils, ou encore Tony avec les autres personnages, est bien gérée. Le scénario, sans pour autant enchainer les blagues nous dégote parfois quelques bonnes répliques efficaces qui rendent donc Family Tools un peu plus plaisant qu'elle ne pourrait le laisser à penser. Cependant, je trouve dommage que la petite morale de la série vienne toujours ruiner les bonnes occasions de Tony de justement briser ce genre de codes. Family Tools est trop enfermée dans quelque chose qui n'est pas ce qu'elle aurait dû ou pu être. Les épisodes s'enchainent et se ressemblent. Le fout fonctionne de la même façon encore et toujours. Jack a quelque chose a réparé, il se retrouve souvent chez son père pour qu'il lui tire les oreilles, et va travailler avec Darren. Sauf que Darren est un fainéant et ne fait donc rien. Il en profite alors pour discuter et laisser Jack se faire mal.

Jack sert alors de running gag dans ces moments là, et les quelques discussions que Darren peut avoir avec lui s'oublient facilement car ponctuées de choses et d'autres pas très passionnantes. Ainsi, Family Tools offre des épisodes de ce genre pendant presque de 5h (oui car 10 épisodes de 25 minutes environ). J'aurais certainement mieux fait de ne pas aller plus loin que la première demi heure, cela m'aurait économisé du temps mais je suis comme ça. A chaque fois je veux donner sa chance à une série alors forcément je suis généreux et gentil. Mais rapidement je me rends aussi compte que je ne devrais pas être aussi gentil.

Note : 2/10. En bref, malgré un bon J.K Simmons et du Kyle Bornheimer bon pote, le tout se répète et ne fonctionne pas. Rien à réparer dans le coin en somme, tout est déjà trop abîmé.

Commenter cet article

delromainzika 12/07/2013 18:52


Oh je te rassure, je ne passe pas mes journées devant mon PC. J'optimise juste mon temps. Tu sais quand tu as 3h de transports par jour... il faut s'occuper.


 


Ensuite, j'ai eu beau ne pas aimer la saison 1 de Enlightened (sauf le dernier épisode de la saison), j'en ai adoré la saison 2. Et pour Family Tree, bah... je n'ai rien trouvé de subtile.
Désolé.


 


Ensuite, je voudrais soir ce que tu insinues par les "tu racontes un peu n'importe quoi" et "n'importe comment dans 63.4% des cas" (surtout, pour arriver à un tel pourcentage précis... j'en suis
estomacé).


 


Mais sinon de rien pour les découvertes, je suis quand même là pour ça au delà de apparemment "raconter n'importe quoi" :)

hubertvedrine 12/07/2013 18:41


C'est pas que t'es fou mais on doit être nombreux à se demander ce que tu fais de ta vie en fait ? passer sa journée devant son pc, c'est un sacerdoce. T'es payé au moins ? pis au bout d'un
moment, tout doit se mélanger dans ta tête, plus de recul pour juger de telle ou telle oeuvre... Pas étonnant d'ailleurs que des séries un peu subtiles comme Family Tree ou Enlightened te passent
mille lieux au dessus de la tête... enfin bref, je suis fasciné par ton blog même si tu racontes un peu n'importe quoi, n'importe comment dans 63,4% des cas, j'ai quand même glané des pépites
grace à toi (en australie notamment).