Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Femme Fatales. Saison 1. Pilot.

1 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-09-01-16h36m57s1.png

 

Femme Fatales // Saison 1. Episode 1. Behind Locked Doors.


Les séries d'anthologie c'est quand même bien has-been. Autant j'aimais bien La 13e Dimension avec Forest Whitaker, ou encore Masters of Horror dans les dernières, autant celle là me ferait presque regretter Love Bites. Ce premier épisode s'intéresse donc à une histoire qui me rappelle la relation entre Adam Goldberg (présent en tant que caméo dans l'épisode) et Natasha Lyonne, cette dernière avait été arrêtée par la police pour avoir fuit la scène d'un accident de voiture. Elle s'était donc retrouvée en prison. Comme dans ce premier épisode et cette série. Jouant à la fois sur des références comme The L World et les clichés des prisons en générale (et pour femme ici en y ajoutant la salope qui ressemble plus à un mec qu'une femme, …). Le problème n'est finalement pas tant l'histoire, puisque je ne l'ai pas trouvée trop mauvaise, c'est ce côté complètement désuet.

Femme Fatales est une série d'anthologie basée sur le magazine masculin américain du même nom
vlcsnap-2011-09-01-16h08m08s110.pngLe premier problème c'est l'instante musique de fond qui gâche tous les potentiels bons moments de l'épisode. Il y a une scène qui m'a vraiment fait rire au début de l'épisode quand l'héroïne, Rivers, pleure dans les bras d'un gardien de prison. Cela me rappelle un peu les quelques épisodes de telenovela que j'ai déjà vu. Cette instance sur le jeu des acteurs entre pleures peu réalistes, phrases surréalistes et surtout le gardien qui tourne la tête d'un coup, tel un grand soap opéra qui ferait les beaux joies des favelas. D'un autre côté, c'est presque logique puisque ce dernier regarde des films de la jeune actrice et qui sont plus que kitschs, ressemblant à ce genre de trucs tournés dans des décors en carton pâte avec des dialogues prévisibles à la seconde prêt.

Alors après si l'on suit le magazine masculin qui se concentre sur des actrices de télévision ou de cinéma, on a droit à des scènes chaudes qui rappelleront les heures les plus sombres des dimanches soir de M6. Et c'est donc au milieu de l'épisode qu'une scène de se genre vient se frotter et je dois l'avouer : c'était vraiment bizarre. Sans parler de cette musique de maracas et de trompettes qui vient rythmer le tout, comme si j'étais devant un vieux porno brésilien tourné à la super 8. Sans parler du moment où elle va adorer se taper le gardien de la prison. C'était quand même bien drôle toute cette surenchère de sexe faussement joui. Après je ne sais pas si l'on peut parler de série réussie, personnellement je ne pense pas, et ce premier épisode est assez rebutant sur plusieurs points.
vlcsnap-2011-09-01-16h31m04s63.pngA voir, pour le fun… Pour ce qui est de la suite, je sais pas. En tout cas le dénouement de l'épisode où le gardien va tuer pour Rivers est vraiment hilarant. En fait, Femme Fatales, une fois prise au 91e degré, cette série est plutôt bien marrante. J'ai passé mon temps à rire à gorge déployée. Ah oui, j'ai vu que la série avait été créée par un producteur du très très mauvais DOA : Dead or Alive, cette adaptation d'un jeu vidéo qui ressemblait à tout sauf à un bon film. Ainsi, Femme Fatales ravira les fans de scènes érotiques bien mal filmées, avec en fond sonore de la musique d'ascenseur. Pour les fans de séries gourmettes, là c'est pas la joie, c'est caca (oui, c'est le cas de la dire). Just for fun et encore…

Note : 2/10. En bref, un pilot très décevante compte tenu du potentiel de la série, mais qui reste fun sur certains points si l'on prend le tout au 91e degré. Méfiez vous des apparences, les captures c'est pour vous donner envie...

Commenter cet article