Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Finding Carter. Saison 1. Pilot.

10 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-10-01h20m09s158.jpg

 

Finding Carter // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / The Birds.


Si ABC Family a Switched at Birth, MTV voulait sa série familiale un peu similaire et c’est avec Finding Carter qu’elle tente de nous séduire. Créée par Emily Silver (Bones, Beauty and the Beast), on ne peut pas dire que cette dernière brille par son pedigree. Pourtant, sa série n’est pas si mauvaise que ça. MTV, afin de s’assurer certainement que les téléspectateurs aiment Carter nous en a proposé une double dose. Peut-être un peu trop à mon goût pour une première fois mais peu importe, j’ai tout englouti. Ce qui fonctionne dans le pilote c’est à la fois la présentation de l’univers de Carter mais aussi les frasques qu’elle peut faire afin d’ennuyer sa mère biologique qu’elle n’aime pas. Car tout ce que veut Carter c’est retrouver la femme qui l’a élevé depuis qu’elle est a trois ans. Je trouve que ce n’est pas une mauvaise idée que de raconter une série sur un tel sujet dans le sens où ce genre d’histoires existent. On a donc de la compassion pour Carter mais aussi pour cette mère qui tente de créer des liens avec une fille qu’elle n’a pas eu l’occasion de voir depuis plus qu’elle a trois ans. Ce n’est donc pas facile pour les deux mais malgré le fait que je trouve sympathique l’idée des frasques (c’est mon côté sadique avec les personnages), j’étais mal pour sa mère lors de cette vidéo par exemple.

Une jeune fille apprend incidemment que sa mère n’est pas sa génitrice, et qu'elle a en réalité été enlevée à l’âge de trois ans par cette femme qui l'a élevée. Ayant retrouvé la trace de sa famille biologique, elle va rencontrer sa sœur jumelle et son petit frère.
vlcsnap-2014-07-10-01h28m19s195.jpgJe me demande donc si le problème ce n’est pas le second épisode qui cherche à aller encore un peu plus loin dans la vengeance sans parvenir à égaler ce qui a été fait dans le premier épisode. Surtout que plutôt que de s’en prendre à sa mère biologique, elle va préférer prendre de la drogue et donc tomber dans le coma. Je me demande comment tout cela va évoluer. Finding Carter aurait pu être un téléfilm Lifetime de fin d’après midi et c’est pourquoi j’attends beaucoup de la suite de la saison. Il y a des des promesses qui sont faites et Kathryn Prescott (Skins) n’est pas mauvaise dans le rôle titre. Ce que je trouve dommage là dedans c’est que l’on a l’impression que la famille et notamment la mère subissent pendant que Carter fait sa petite vie et tente de nous raconter sa vie. En parallèle nous avons donc Elizabeth, une inspectrice qui enquête sur sa fille et veut mettre à tout prix en prison celle qui l’a privé de sa fille pendant tout ce temps. Cette dernière est donc en cavale et j’ai hâte que Carter la revoit car il y a là dessous un vrai secret. C’est en tout cas ce que j’ai pu ressentir avec cet épisode et cela me plait car au fond, ce serait avec grand plaisir que Elizabeth ne soit pas la mère de rêve (alors qu’elle tente de prouver le contraire).

Je me demande ce que cette famille cache. A côté nous avons les faux jumeaux : Taylor et Grant. Si j’apprécie plutôt bien Grant, je suis un peu moins satisfait par Taylor. Cette dernière est la fille transparente dont Finding Carter ne va certainement se servir que par moment histoire de dire qu’elle s’en sert. C’est un peu comme Toby dans Switched at Birth pour prendre l’exemple d’une série qui ressemble à celle-ci. Autant dire que ce n’est pas exceptionnel et que l’on est très loin de ce que j’attendais de la part de Finding Carter. Quant au père, ce dernier a bien envie d’écrire un livre là dessus (comme l’histoire du livre de Kathryn Kennish dans Switched at Birth) mais cela ne m’intrigue pas plus que ça. Ensuite il y a les relations entre Carter et les garçons. C’est pour le moment plus inoffensif que réellement passionnant mais j’ai hâte de voir comment tout cela va évoluer. J’aimerais bien que Carter s’éprenne d’un jeune un peu casse-coup qui n’est pas une bonne fréquentation mais que Carter va apprécier rien que pour mettre sa mère en rogne. Finalement, ces deux premiers épisodes de Finding Carter ont beau ne pas être exceptionnels ou de la grande télévision, j’ai malgré tout passé un agréable moment.

Note : 5.5/10. En bref, j’ai envie de voir la suite si tout cela se tient réellement.

Commenter cet article