Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Flics 2. Saison 2. Episodes 3 et 4. (FR)

26 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-26-18h47m46s84.png

 

Flics 2 // Saison 2. Episodes 3 et 4. Coup d'arrêt / Mourir libre.
SEASON FINALE


Suite et fin des aventures de Yach et Constantine. Ces deux nouveaux épisodes sont là pour clôturer l'histoire autour de Battaglia et de son business que Yach doit faire tomber. J'ai vu plus tôt dans la semaine les deux premiers épisodes de la nouvelle saison de Braquo et je dois avouer la grande différence de ton entre les deux séries. On voit très bien que la première est très violente, et que Flics est plus dans l'ambiance prime time, on regarde un bon polar en famille. Je me souviens encore de la première saison, et Dieu c'est que c'est il était pas mal de temps déjà, et on ne retrouve pas les habituelles tragédies barbares qui hantent d'ordinaire les films d'Olivier Marchal. Restent, pour alimenter la soirée, quelques bonnes scènes d'action comme des tirs et des combats. Le rapport avec l'extérieur qui est toujours très important dans ce genre de séries me plaît. La cavale de Yach par exemple est un sujet très bien développé. Mais bien plus que ça, la comparaison avec la seconde saison de Braquo n'es pas fortuite finalement. Bon certes, Frédéric Diefenthal est loin d'être un Jean Hugues Anglade, disons qu'il n'a pas ce côté rustre, très français et surtout très flic pas gentil.
vlcsnap-2011-11-26-18h51m03s4.pngAlors que l'opération de Constantine a échouée et qu'un de ses hommes est mort, on est donc face à un personnage mis sur la sellette et qui doit collaborer avec Louvain, qu'il déteste, pour poursuivre les affaires. En effet, la semaine dernière la série clôturait sa première partie de saison sur une fusillade à la sortie d'un supermarché, une scène haletante et surtout suffisamment réaliste pour nous donner envie de voir la suite. "Coup d'arrêt" est un épisode suffisamment sympathique pour mettre en place tous les éléments du dernier chapitre. Notamment Constantine mis sur la touche ou encore Léa Legrand qui elle aussi se retrouve dans une position peu enviable. Sa petite personne est coincée entre son amitié pour Constantine et Yach dont la chaleur émotionnelle avait été traitée avec fidélité dans la première saison et retrouvée ici mais de façon plus en filigrane dans une scène en particulier, là pour nous rappeler les divers dialogues du scénario des premiers épisodes de la série d'il y a quelques années, du coup, il faut se replonger et ce n'est pas toujours facile.

L'IGS intervient dans cet épisode et son entrée en jeu permet au personnage de Constantine de prendre un peu plus d'ampleur. J'aime bien Yann Sundberg dans cette série, il a le charisme et la gueule, bien plus que Diefenthal qui par moment arrive à faire doucement rire derrière sa barbe de Sébastien Chabal, et de son charisme de plante de bureau. Car oui, c'est un homme de bureau - pour moi, Difenthal sera toujours assimilé à Emilien de Taxi de toute façon, barbe ou pas -. Le second épisode de cette petite soirée policière "Mourir libre" atteint donc le climax de la saison. C'est efficace dirons nous. Il y a pas mal de scènes d'action, et aussi de bons dialogues. Le seul gros soucis c'est la réalisation, trop furtive et trop peu intéressante. Thierry Petit, abonné des fictions de TF1 et notamment de Commissaire Cordier et autres, signe ici sûrement sa meilleure réalisation mais c'est grâce au scénario, lui se contentant simplement de donner un élan à une fiction qui a de l'envergure.
vlcsnap-2011-11-26-20h44m15s185.pngLa taupe du 36 est un autre personnage intéressant qui trouve tout son sens dans ce dernier épisode. Cette taupe va faire tomber la tête de Yach, pour de bon. L'idée est bonne même si on ne prend pas tellement le temps de s'y attarder, ce qui est très dommageable. Le final de l'épisode reste bon et correct, sans se précipiter. On a des scènes sympathiques aussi avec un Battaglia qui n'est plus tellement la star de la série sur la fin. Il est déchu très rapidement, et surtout perd de sa candeur et de son charisme dès la fin de la première partie de cette saison. Olivier Marchal est un acteur convainquant certes, mais pas suffisamment quand il s'agit de lui donner le rôle d'un malfrat émotionnel. Cela ne colle pas vraiment avec sa carrure. Peut être que le rôle de Yach lui aurait été plus salutaire. Au final, s'achève donc cette seconde saison de Flics 2. C'était plutôt sympathique, sans nous plus forcer car cela ne vaut pas du tout Braquo, mais le divertissement est là.

Note : 6/10. En bref, s'achève donc une courte saison efficace, développant une histoire en quatre chapitres assez bien gérés. Un peu trop édulcoré malgré tout.

Commenter cet article

julien 26/11/2011 21:49


je doute qu'il y ai une suite, 22 pour cent de marché c'est pas terrible...


perso je n'aime pas les series policières donc je passe mais ça fait plaisir de voir des serie fr de qualité. 


sauf que c'est si rare un peu comme un extra qu'on s'offre une fois par an, on s'achète du caviar mais le reste du temps on  bouffe du leader price! pauvre tf1 et pauvre public , celui de
tf1 est très mal éduqué aux série fr!


les jeunes les fuient et les vieux préfèrent les série us aussi  donc c'est mal barré!  au moins ils essayent des truc contrairement à cette garce de m6 qui diffuse 5 série us par
semaine en prime! du délire cette chaîne, je me demande comment elle fait pour remplir ses cotas de série fr! ha oui putain de scènes de ménages!


bref pour finir!  courage ne fuyons pas!!