Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 1. Episode 4.

24 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-06-25-00h30m33s154.png

 

Franklin & Bash // Saison 1. Episode 4. Bro-Bono.


Quand on veut faire une série judiciaire fun, le but est de ne pas reproduire ce que les autres ont loupées. Franklin & Bash, derrière sa carrure très classique tente de faire du neuf avec du vieux et ça fonctionne à certains moments (je pense notamment avec le coup de l'Alcotest ou de la femme qui se souvient de tout, mais qui malheureusement a plusieurs alias et surtout a été arrêtée pour prostitution). Il y a d'autres trucs qui ne fonctionne plus vraiment bien (la fin sentimentale qui tord les boyaux du téléspectateur qui voulait la séparation sanglante jusqu'au dernier sou et le truc ridicule avec ces vidéoconférence avec un personnage qui sert à rien). Ce nouvel épisode était globalement correct, mais il manquait pas mal de choses et notamment du piment dans les épinards, trop secs à mon goût.

Cette fois c'est un couple qui décide de se séparer. Ou plutôt une femme qui veut quitter son mari car elle croit qu'il la trompe, alors qu'en fait… il est impuissant. L'affaire aurait pu être plus fidèle (c'est le cas de le dire) mais les scènes au tribunal étaient sympathiques. Ce qui gâche un peu la génoise de cet épisode c'est les apartés et notamment celle de la fête chez Franklin & Bash. C'était ridicule et souvent cliché. J'avais du mal à comprendre le bout de l'histoire. Il est impuissant certes mais on est pas obligé d'invité un gars à une soirée de jeune étudiante prépubère qui ont encore des poster de Justin Bieber dans leur chambre (surtout pour sauter sur un vieux comme ce personnage, cela pourrait rappeler son personnage dans Veronica Mars quand il couche avec Lily faut dire).
vlcsnap-2011-06-25-00h28m28s176.pngL'éclosion de Franklin et Bash est un peu ce qui sauve l'épisode. La mise en parallèle des autres personnages, et surtout sur le bord de la route permet de recentrer vraiment la série sur le plus important : ses deux héros. C'était bien sympa de mettre Malcolm McDowell en presque-tête d'affiche dans l'épisode précédent, mais totalement mal placé quand on ne parle pas de lui dans un premier lieu. Bref, au niveau des personnages et de leur hiérarchisation dans la série, le tout est bien mieux entretenu ici. C'est justement pourquoi "Bro-Brono" sert un peu plus de bromance aux personnages que les autres épisodes. J'aurais aimé que l'on sorte des chemins battus pour ouvrir un peu plus leur histoire (et pourquoi pas leur passé mais non). Ainsi, la série manque toujours d'un fil rouge, très maigre (Franklin et Bash vont-ils restés dans le cabinet où ils sont où pas ? Quel suspens).

Au final, alors que l'affaire est plutôt sympathique, sa fin est tire-bouchonnée dans un n'importe quoi sidéral. Le bon l'emporte toujours et c'est bien dommage. Franklin & Bash reste malgré tout une série drôlement correct, sans en faire trop sur les bords, elle livre ici un divertissement de facture moyenne. C'est certainement mieux réussi que l'épisode précédent mais rien n'égale la découvert du premier épisode qui offrait quelque chose de bien plus fun. J'aurais rêvé de voir les Robin des Bois de la justice, j'en ressors avec une série au goût amère de l'hypocrisie des gros cabinets. Dommage.

Note : 4.5/10. En bref, un épisode correct mais qui manque parfois d'intérêt et surtout de sursaut d'idées.

Commenter cet article