Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 2. Episode 3.

20 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-06-20-22h36m03s67.png

 

Franklin & Bash // Saison 2. Episode 3. Jango and Rossi.


Franklin & Bash est une série judiciaire fonctionnant sur l'esbroufe. L'épisode précédent l'avait bien compris, étant donné que celui ci était assez sympathique voire même bon. Cette semaine encore nous replongeons dans les idées assez moyennes de la série. Malgré la présence d'Eric Mabius, plutôt convaincant dans le rôle d'un avocat de la défense, l'épisode ne parvient pas à me convaincre totalement. Franklin et Bash doivent s'occuper de Lulu, le chien d'un client pour lequel il y a une petite bataille judiciaire. Prendre le cas de la garde d'un chien en guise de cas judiciaire c'est con mais fun. Disons que Franklin & Bash ne se prend de toute façon jamais au sérieux, ce qui aide. Mais le scénario doit suivre et contrairement à l'épisode suivant ou tout était complètement assumé, cette semaine il y a des moments où je me suis ennuyé. Le milieu de l'épisode manque d'énergie et n'a donc pas su me conquérir. Et pourtant, la base de l'histoire était assez fun, notamment sur le comment Evanthia, la cliente a obtenu le client, en le volant à Ms Dutton, qui l'a elle même volé à son ex petit ami.

L'incongruité des situations fonctionne dans la seconde partie de l'épisode. Il y a plus de rythme (et je parle dans la cour de justice évidemment). Les dialogues sont rasoirs mais peu importe, il y a quelques passages suffisamment amusant pour que l'épisode ne déçoit pas complètement. Sans compter la prestance de nos deux héros, toujours aussi fêlés dans leur tête que dans leurs gestes. Ils aiment amuser la galerie, et moi je suis plutôt friand de ce genre de frivolités. C'est une grande mascarade, et alors… de toute façon c'est l'été, je ne vais pas demander à mon cerveau de trop réfléchir, ce serait lui faire du mal. Les coucheries des accusés étaient là pour pimenter l'histoire. Sans que l'épisode ne soit parfait, le tout fonctionne assez bien à ce niveau là. Le problème vient des personnages secondaires, on voit que la série tente de les utilisés dans la meilleure façon mais il manque un truc. Je pense notamment à l'investigatrice qui s'occupe des affaires de nos deux trublions. Elle n'a pas le charisme nécessaire pour porter son personnage et du coup, on l'oublie. C'est un peu comme notre Pindar de service.
vlcsnap-2012-06-20-22h23m05s222.pngCe dernier est le personnage que j'apprécie le moins dans la série, et il trouve toujours le moment d'être présent dans les épisodes de la série. C'est d'autant plus horripilant que Malcolm McDowell que j'adore et qui a un personnage intéressant hérite d'une présente sporadique et ennuyeuse dans les épisodes de la série. Il n'est qu'un accessoire. Je préfèrerais le personnage dans la première saison, il était bien plus sympathiquement mis en avant. Damien et Pindar (encore lui oui) défendent un fabricant de fromage qui a volé une pizzeria à main armée (avec un pistolet en… fromage… ironique non ?). La base de l'histoire était assez farfelue mais j'ai plutôt bien aimé. Mon souci c'était Damien. Je ne suis pas fan de ce personnage et il m'a pas mal gâché le plaidoyer et les parties judiciaires de l'épisode. L'incongruité de l'histoire était pourtant fidèle à de ce que l'on peut attendre de Franklin & Bash. Je ne sais pas quoi attendre de la suite de la saison, la trame de fond n'avance pas. A suivre ?

Note : 4.5/10. En bref, quelques faiblesses ici et là ne permettent pas de prendre pleinement plaisir de ce que l'on nous offre, malheureusement.

Commenter cet article