Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Friday Night Dinner. Saison 2. BILAN.

13 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

ef67f38b-0770-4104-b0ff-b1d912cba4fc_625x352.jpg

 

Friday Night Dinner // Saison 2. 6 épisodes.
BILAN


Comédie oubliée et sous estimée, Friday Night Dinner est pourtant pleine de ressources et surtout hilarante. C'est d'ailleurs surement pour cela que cette année, NBC voulait en faire un remake avec dans le rôle de Martin l'acteur Tony Shalhoub (Monk). Malheureusement, NBC a fait le choix de ne pas commander d'épisodes ce que j'ai trouvé dommage étant donné que cette comédie est pour moi une vraie cure de jouvence. Après une première saison particulièrement drôle et inspirée, la seconde lui emboite le pas, notamment avec Mr Morris (2.02) qui reste à mon avis le meilleur épisode de la série. Le personnage de Mr Morris fût un ajout particulièrement intéressant à l'épisode. Il a offert à la fois d'excellentes répliques mais également une sorte de renouvellement dans l'humour de la série. Pas qu'il était rouillé, loin de là, mais uniquement qu'il aurait pu aller un peu plus loin. Les situations familiales de Friday Night Dinner sont très souvent efficaces, notamment parce qu'elles mettent en situation une famille qui ne peut qu'être pire que la notre. J'ai trouvé ça assez fascinant en soit dès le premier épisode.

Il est vrai que cette comédie sait renouveler le genre, et qu'elle nous offre une relecture efficace de la comédie familiale classique. Car tout part d'une histoire de dîner de famille durant lesquels il se passe toujours quelque chose de rocambolesque. Les acteurs sont bien meilleurs cette année, surement car il y a une certaine expérience du rôle depuis maintenant 12 épisodes. Notammetn pour Tamsin Greig qui est tellement sous exploité dans la comédie brittanico-américaine Episodes. Dans le rôle de Jackie, une mère de famille et femme au foyer reste le personnage le plus rationnel. Mais c'est ce qui fait que la série est encore meilleure. Ses répliques sont forcément différentes par rapport aux autres personnages et le choc fait que cela fonctionne. Notamment vis à vis de Martin, son mari, de plus en plus torse nu cette année, qui enchaine les gamineries (je retiens pas mal de choses mais je crois que le rat dans le dernier épisode était assez amusant en lui même).
121001FridayNight_6730139.jpgJe pourrais également citer Jim, le voisin, qui, dans le dernier épisode trouve le moyen de le faire rire minutes après minutes. Le fait que le comique de situation soit particulièrement bien exploité au sein de Friday Night Dinner permet là encore de passer un agréable moment. Je suis même surpris de la manière dont les choses s'orchestrent. Car c'est une comédie très fluide et encore plus durant cette seconde saison que j'ai trouvée bien meilleure que la première (et pourtant, je l'avais déjà adorée dès le départ). Mais avec la pression qu'il y avait sur les scénaristes de faire six nouveaux épisodes sans répéter le schéma déjà emprunter par la série. De plus, il n'y a qu'un seul lieu, assez étroit en soit, et il faut alors savoir en exploiter les moindres recoins. Le rire est donc présent du début à la fin de cette seconde saison et j'ai déjà qu'une seule hâte : enchainer avec la troisième saison qui à mon avis devrait débarquer à la rentrée prochaine (si la chaine se décide à la renouveler bien évidemment). Mais je ne me fais pas de souci là dessus.

Note : 8/10. En bref, une seconde saison hilarante, fluide et renouvelant tout ce qui avait déjà été mis en place durant la première saison.

Commenter cet article