Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 1. Episodes 3, 4 et 5. (Rerun)

24 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

fringe-saison-1-episode-03-2782294rcywo_1821.jpg

 

Fringe // Saison 1. Episode 3. The Ghost Network.

 

Fringe c'est comme une boîte de chocolat, quand chaque épisode commence on ne sait jamais comment ça va se finir. Dans ce nouvel épisdoe, l'équipe de la Fringe Division enquête sur Rory McComb qui est persuadé que Dieu s'adresse à lui par le bias de visions prémonitoires. Dans sa dernière hallucination, il dit avoir assisté à l'attaque terroriste d'un autobus. Et cela s'est bien déroulé. On est donc un autobus, un gars sort un objet de sa malette : un diffuseur de gaz, met un masque à gaz et pouf, le générique. Mystère, mystère. C'était cependant moins prenant notamment la partie dans l'église mais cela reste assez intriguant pour vouloir connaître la suite.

Passer le générique, c'est à l'enterrement de John Scott que l'on assiste. On boucle donc en quelque sorte l'intrigue de John Scott sans la bouclé car on sait bien tout ce qui se passe du côté de chez Massive Dynamics. On s'intéresse donc un peu plus à Olivia et son caractère. Mais on s'intéresse également à Walter et son fils. On découvre que Peter est suivi par un gars bizarre de ses anciennes connections et que Walter se drogue, prend des psychotropes. Ils sont géniaux ces deux là quand même. Bref, les personnages ne sont pas mis de côté dans l'épisode et c'est encore une fois un truc intéressant et que j'apprécie avec Fringe. Tout ce qui découle, les intrigues, à un certain point c'est relié aux personnages et leur histoire. J'adore.

Ensuite, pour ce qui est de l'intrigue stand alone c'était pas la meilleure. En effet, on s'intéresse à une personnage qui à un sixième sens et qui peuvent prédire des évènements. On a droit à des petites pastilles bizarres que Nina Sharp est chargé d'analyser. D'ailleurs, c'est marrant car dans les dernières scènes de l'épisode on voit Broyles et Nina parler ensemble et on a l'impression qu'ils font des trucs dans le dos de toute l'équipe sauf qu'au final, ...

Au final, l'épisode était plutôt correct sans être non plus transcendant. L'intrigue de la série n'avance pas vraiment mais prend un bon positionnement pour le moment. C'est intéressant en tout cas de voir le développement génial de cette série à ses débuts.

 

Note : 7/10. En bref, un épisode sympathique mais moins bien pour le moment.

 

fringe-saison-1-episode-04-2782547fchsn_1821.jpg

 

Fringe // Saison 1. Episode 4. The Arrival.

 

Mon dieu que j'ai adoré cet épisode. En effet, rien que le début était magnifique. On est assit dans un restaurant à Brooklyn avec un mystérieux homme chauve, il surveille avec un appareil bizarre, mange des trucs bizarre (des piments, tout un pot de poivre, ...) qui donne envie de vomir tout de suite et là, une terrible déflagration secoue ce quartier de Brooklyn. C'était une scène de début d'épisode que j'ai adoré car teinté du mystère total de la série. Malgré l'intensité de l'explosion, un étrange cylindre est resté parfaitement intact.

Cet épisode n'est pas annodin comme le précédent car celui ci à un rapport entier avec ce qu'est la série et ses origines. On mêle à l'enquête ce mystérieux homme chauve qui ne fait qu'observer, d'où son nom : The Observer. Et on en parle de ce personnage car il est présent dans chaque épisode de Fringe, il faut d'ailleurs jouer à Où est Charlie ? dans chaque épisode mais j'ai laissé tomber ma recherche de l'Observer en cours de saison 2, trop difficile. Bref, dans cet épisode on apprend qu'il a un lien avec Walter et Peter. Walter raconte à Peter qu'il l'a sauvé de la noyade lors d'un accident de voiture (cf. saison 2 pour le dénouement de cette histoire et un flashback et l'épisode "Peter"). Ce mystérieux homme vient également voir Walter pour lui dire de cacher le cylindre. Et enfin, Olivia arrive à découvrir la présence de cet homme mystérieux sur plusieurs scènes de crime de la Fringe Division, et Broyles révèle donc un autre petit truc à Olivia sur les enquêtes de la Fringe Division car elle ne sait pas tout au final.

Entre séances d'électrochocs pour retrouver le cylindre (j'adore le moment où Peter est questionné avec cette machine toute bizarre), une nouvelle arme bizarre qui lance des ondes électromagnétiques (ce qui nous tue instantanément), bref, on a le droit à de bonnes scènes d'action et également une scène totallement folle à la fin de l'épisode entre l'Observateur et Peter quand il lit dans ses pensées. C'était à la foi drôle et creapy, j'adore ! Fringe c'est Fringe et ça reste Fringe donc c'est génial. De plus, à vouloir tout rendre aussi réaliste, on n'arriverait pas à en dormir...

 

Note : 9/10. En bref, un épisode oh combien étonnant.

 

fringe-saison-1-episode-05-2782514vjkcf_1821.jpg

 

Fringe // Saison 1. Episode 5. Power Hungry.

 

Fringe se raconte et explose. Franchement, encore un épisode exceptionnel de Fringe alors que pourtant, la mythologie de la série n'avance pas tellement. Dans cette nouvelle aventure, le FBI enquête sur Joseph Meegar, un homme capable de générer des phénomènes électriques à l'origine de la mort de plusieurs personnes. Le plus intéressant c'est le début de l'épisode, on suit cet homme qui est à la limite de l'adulation d'une jeune femme qui va finir par découvrir le pot au rose lorsque l'autre bênet fait tomber son téléphone. On ouvre donc l'épisode sur une chute d'ascenseur à glâcer le sang. Pari réussit donc pour Fringe et sa folie. La scène où il contrôle l'appareil qui va à la limite couper le bras de son manager, c'était 'stuning'. Tout simplement époustouflant. J'avais les gouttes de sueurs qui tombaient, les mains qui tremblaient. Ca puait le réalisme et j'adore Fringe pour ça.

Par ailleurs, Olivia est tourmentée. Elle voit John Scott. Non il n'en pas vivant à proprement parler mais bon, elle le voit dans ses rêves, ses pensées même éveillée. La cause ? Son séjour dans le "tank". Bref, l'histoire est totallement folle mais follement intriguante. J'adore la panique d'Olivia face à John, ses réactions, ses besoins de lui parler. En effet, en plus John voulais l'épouser et il l'aimait malgré le fait qu'il faisait partie de la conspiration (je ne peux pas en dire plus à ce moment là).

L’épisode 5, une autre investigation avec un personnage capable de contrôler les appareils électriques. Il va bien sûr tuer des gens, … et la Fringe Division va enquêter mais ce n’est pas tout, la petit histoire secondaire avec John Scott est tout aussi intéressante. Mystérieuse, cette plongée au delà de l’univers est grandiose. Les nouveaux X-Files sont arrivés. Mulder et Scully ont du souci à se faire.

 

Note : 9/10. En bref, Fringe se suffit à elle même et n'a rien à envier à ses prédécesseurs.

Commenter cet article

Ca Déborde de Potins, by delromainzika 25/07/2010 01:38



C'est clair mais cela ne m'a pas empêcher de la trouvé gigantesque.



Morning Madness 25/07/2010 01:25



On est daccord ! La saison 1 est un bon...prologue, disons !



Ca Déborde de Potins, by delromainzika 25/07/2010 01:22



T'inquête pas je suis à jour sur la série. J'ai déjà vu les deux premières saisons et j'ai déjà fait les critiques de la seconde partie de la saison 2
(http://cadebordedepotins.over-blog.com/categorie-11532983.html). C'est juste que comme TF1 rediffuse la série, je propose des critiques de la saison 1 que je n'avais pas faites.


Pour finir, la saison 2 est la meilleure de la série, surtout après l'épisode Jacksonville.



Morning Madness 25/07/2010 01:17



Et tu n'en es qu'au début, tu vas voir que la série se bonnifie d'épisode en épisode ! Bien sur il y a quelques passages à vide, mais ça n'en demeure pas moins une des meilleures séries de ces 2
dernières années !