Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 2. Episode 14.

2 Février 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

fringe213-2.jpg
On a vu le dernier épisode de Fringe diffusé jeudi dernier aux US. Voici notre humble avis...

Fringe // Saison 2. Episode 14. The Bishop Revival.

Fringe est à la mesure de son nom, un mystère. Un aussi jolie nom pour une aussi belle série. Si l'on parlait de ce nouvel épisode racontant une histoire de nazis, mêlant enquête sur un phénomène suréaliste sur la sélection des personnes que l'on veut tuer avec un poison. Alors que l'épisode a se côté décalé avec de l'humour en plein, rien que la scène où Walter demande à son fils devant Olivia : Vous êtes sublime aujoud'hui, c'est vraiment énorme alors que juste avant Walter racontait à Peter a quel point Olivia était faites pour lui. On ne s'éternise pas la dessus mais c'est sympa de voir Walter s'interessé un peu plus à son fils. On débute l'épisode à un mariage, tout semble aller pour le mieux mais la grand mère reconnait un homme dans l'assistance dont il est impossible d'après elle qu'il soit là. Ah bon ? Et oui et cela vous le comprendrez seulement à la fin de l'épisode, enfin, pas tellement finalement. Un mystère de plus ? Peut-être. Le mystère de la vie en tout cas. Si quand Olivia fait le tour du bureau du marié, elle tombe sur le marié et LA, on sursaute dans notre canapé furtivement, mais avant ça il faut vraiment être concentré uniquement sur l'épisode. Si l'on revient ensuite sur cet allemand nazi avec son accent allemand justement, il faut bien le dire, cet acteur à tout pour nous faire flipper. On croirait presque que tout cela pourrait exister. Imaginons nous, atablé au Starbucks, et pouf, tout le monde meurt autour de nous, d'asphyxie interne. Oui, je sais, les termes médicaux, ce n'est pas pour vous, vous comprendrez mieux dans l'épisode. Quand on regarde ce nouvel épisode, la série est vraiment une pépite et de L'OR en BARRE !! Loin des carcans de la série policière classique, loin d'être une copie conforme des X-Files (comparées mais pourtant très différentes avec des qualités très différentes pour chacune). Juste une chose qu'on se demande : où sont passés les locaux du FBI qu'on voyait souvent dans la saison 1, certainement grâce à feu Charlie.
Si l'épisode parfait n'existe pas, cet épisode à le mérite de vraiment réussir à traduire une partie de l'histoire en une version qui fait vraiment peur. De plus, quand Walter jette ce regard froid sur Peter quand il lui annonce qu'il a vendu ses livres préférés, et plus précisement ceux du père de Walter et donc de son grand père, c'est vraiment hallucinant comme j'adore ça.

Note : 9/10. En bref, un épisode qui a vraiment tous dans ses mains pour réussir et qui y arrive avec dérision et autoproclamation. Une nouvelle perle au collier nommé Fringe.

Commenter cet article