Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 2. Episode 20.

3 Mai 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

Image 3

 

Fringe // Saison 2. Episode 20. Brown Betty.

 

Cette nouvelle aventure du Fringe est certainement l'histoire la plus décalée de l'histoire de la série, jouant la carte de l'épisode musical et c'est vraiment énorme. Certes l'épisode manque de rythme, ce dont fait preuve les 3/4 des épisodes de la série mais là, j'ai trouvé ça reposant et une manière. Un épisode hors série attendu au tournant et qui ne m'a pas totallement déçu.

D'une part, l'intrigue de l'épisode. Walter raconte une histoire à la nièce d'Olivia mettant en scène tous les personnages de la série. On voit donc ces personnages que l'on suit dans chaques épisodes pousser la chansonnette. L'histoire de l'épisode est un peu platte et sans fond mais la forme est là, mettant en scène un épisode avec des objets complètement énorme. Ce que j'ai le plus adoré c'est certainement ces téléphones high tech mais version années 60 tout comme les ordinateurs portables. J'adore. J'ai bien aimé aussi la version année 60 du building de Massive Dynamics avec un Nina Sharp toujours au sommet de sa forme. J'adore. Le seul problème est que le bureau de Nina Sharp n'est pas vraiment adapté avec la structure du bâtiment (notamment cette fenêtre) mais bon. Je l'excuse. Sinon, l'histoire d'amour Peter / Rachel c'était un peu tiré par les cheveux mais on était dans les délires de Walter donc bon. On peut pardonner.

Ensuite, les chansons. Si Walter qui chante c'est vraiment moyen, on voit qu'il n'a pas du tout le truc pour chanter (mais sa façon de le faire est plutôt énorme) j'ai bien aimé Broyles et Dunham. Leurs chansons leur allaient bien. Mais alors le truc le plus énorme c'est les corps qui chantent, j'ai adoré. J'étais vraiment surpris, car je n'attendais pas du tout ce genre de truc dans l'épisode mais agréablement supris. Merci Fringe !

Puis, l'univers de l'épisode. Franchement, ce jeu de lumières jaunâtres et ces tons de bleus et de marrons c'est maîtrisé je trouve et ça donne du cachet à l'épisode. J'ai vraiment adoré l'ambiance, ca m'a fait penser à aucune série qui existe et même, j'ai cru assisté à une autre série que Fringe.

 

 

Note : 7/10. En bref, malgré un manque certain de rythme, l'épisode se suffit à lui même pour me faire vibrer. Fringe Forever !

Commenter cet article