Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 3. Episode 21. The Last Sam Weiss.

30 Avril 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

vlcsnap-2011-04-30-17h50m26s67.png

 

Fringe // Saison 3. Episode 21. The Last Sam Weiss.


Quand on parle de Fringe c'est toujours en terme élogieux finalement et elle les mérites. Alors que le budget a été drastiquement réduit depuis deux années, les effets spéciaux sont toujours aussi bons et on a même droit à pas mal de plans extérieurs ce qui, pour une série au budget réduit peu coûter une fortune. Il faut dire que cet épisode était excellent. Fringe va finir sa saison en apothéose. Du début à la fin, le rythme est bien trouvé, les mécanismes lancés et même si certaines histoires comme celle de ce parchemin avec Olivia sont assez grossières, je trouve son intégration réaliste et pas sortie de nul part.

Le début de l'épisode est simple, on a droit à la classique scène d'ouverture et avec quelques notes de "Riders on the Storm" de The Doors, un plan caméra très joli et des effets spéciaux magnifiques pour réaliser cette nébuleuse d'éclairs tombant sur une autoroute. J'ai eu l'impression de vivre un film apocalyptique atypique et très bien fichu. Cette entrée en matière permet justement de lancer un peu plus d'intérêt à l'épisode sans lui faire de mal. C'est aussi une excellente idée que d'avoir fait revenir Kevin Corrigan dans la série. L'acteur joue un rôle intéressant et Sam apporte son expertise et sa science dans la série. Ses morceaux de pages manuscrites, la clé, la scène dans le musée et quelle scène…
vlcsnap-2011-04-30-18h39m20s222.pngEn effet, on nous offre un mélange de Indiana Jones réussi (le coup du vase pour bloquer la sortie) avec du fantastique (les éclairs). Et justement, c'est cette foudre du tonnerre qui reste un des principaux aspects les plus intéressants de cet épisode. On sent que les moyens sont là, on ne se laisse pas happer par la facilité en évitant la moindre scène censé nous en montrer le plus possible. C'est une des meilleurs chose qu'il y a avec Fringe c'est son rapport avec le réalisme qui est impressionnant. Pour en revenir à cette histoire de musée, on est là pour trouver la clé, une clé menant à un parchemin où Olivia est dessinée dessus à côté de la Doomsday Machine. Elle semble être la seule à pouvoir désactiver la machine avec … la pensée.

Tout le monde qui connaît Fringe se souvient du fameux épisode où David Robert Jones dans la saison 1 met à l'épreuve Olivia face à un jeu de lumière qu'elle doit éteindre avec la pensée. Cette époque semble loin, mais deux ans c'est peu. Bref, de faire revenir ce point de détail prouve que les scénaristes n'oublient rien, rien du tout. C'est la même chose qu'à la fin de l'épisode avec la scène du futur pour laquelle je reviendrais dessus plus tard. Mais l'épisode ne s'arrête pas là, la mise à l'épreuve d'Olivia est encore un excellent moyen de faire ressortir ses petites souffrances intérieur et son côté défaitiste.
vlcsnap-2011-04-30-17h29m07s77.pngDe l'autre côté, il ne se passe pas grand chose, si ce n'est vers la fin quand il se passe un truc avec leur Doomsday Machine, on en saura plus dans le prochain épisode, c'est certain. En attendant, la fin de l'épisode est encore très émouvante avec un Peter et une Olivia main dans la main. C'était d'ailleurs assez déroutant de voir Peter au début de l'épisode confus sur son père, le choc de l'accident. C'était donc pas mal mené et la fin n'est reste que savoureuse. Peter voit justement le futur… en 2021. Ce qui est génial c'est que la série n'a pas oubliée la construction de cette nouvelle tour à la place des Twin Towers. On semble être en guerre contre un ennemi dans cette année là. Mais que peut-il bien se passer par la suite ? J'ai vraiment hâte.

Au final, ce nouvel épisode de Fringe était excellent et mené tambour battant. Pas une seule seconde de répit dans cet épisode. Pas de place à l'ennui et la fin de la saison semble vraiment être sous le signe de l'apocalypse.

Note : 9/10. En bref, un épisode presque magique qui défend les idées d'une saison sans faux pas.

vlcsnap-2011-04-30-17h35m53s35.png

Commenter cet article

Mikaël 02/05/2011 17:18



J'ai juste un petit souci avec cet épisode (qui était encore une fois très bon). Peter est "confus" au début et se croit dans l'autre monde, limite comme s'il en l'avait jamais quitté, en tout
cas c'était mon impression. Mais il retrouve la mémoire beaucoup trop vite à mon goût. C'est tout ce que j'avais à dire sur cet épisode, puisque je suis d'accord avec toute ta critique.


PS : un petit plus de "Riders on the Storms" m'aurait pas déplus non plus.



delromainzika 01/05/2011 23:26



Ah oui, pas bête. C'est possible. Qui sait. Les 3 créateurs de la série, pour créer la série ont rassembler tout ce qu'ils aimaient en général et donc en SF et fantastique.



Reaper 01/05/2011 23:15



Vi c'est vrai qu'il y a un petit côté Indy dans cette scène, ce qui se ressent d'autant plus avec le côté mystique des objets et de l'histoire.


 


En parlant de références, la machine située comme ça dans un entrepôt (même 2 entrepôts du coup) me fait penser à Stargate : le fait qu'elle se situe dans un entrepôt, la façon dont elle est
filmée, et le fait qu'elle soit connectée à un "autre monde". Voilà, voilà ^^



delromainzika 01/05/2011 23:03



Oui ^^ Kevin Corrigan est génial. D'ailleurs c'est un peu avec cette phrase que j'ai pensé à Indiana Jones qui a toujours eu un humour assez présent pour expliquer ses gestes miraculeux de ce
genre là ^^



Reaper 01/05/2011 23:02



PS : j'ai kiffé quand Sam Weiss sort "je travaille dans un bowling"