Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 3. Episode 4. Do Shapeshifters of Electric Sheep ?

15 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

vlcsnap-2010-10-15-19h03m27s121.png

 

Fringe // Saison 3. Episode 4. Do Shapeshifters of Electric Sheep ?.


Alors que nous sommes de retour dans notre propre monde, Olivia-nate arbore une coiffure en début d'épisode à la Angelina Jolie dans Salt. Elle était magnifique la Anna Torv là. Dans ce nouvel épisode, Walter qui a hérité de Massive Dynamics tente de prendre ce que William Bell lui a légué pour argent comptant, il a même un nouveau labo. Olivia tente de se protéger quand un shapeshifter risque de donner des informations sur qui elle est réellement et c'était donc le retour des shapeshifter. Tout débute avec l'accident (j'ai eu un sursaut, je l'avoue quand le camion est rentré dans la voiture du sénateur) d'un sénateur, ami de Broyles. C'était le moyen de faire revenir Newton dans ce qui semble être sa dernière mission.
J'adore Fringe et la série dans notre monde. Ce stand alone n'en était plus tellement un vu la dimension très mythologique. Fringe l'annonce depuis le début, tous les 4 épisodes, on a la mythologie de la série. Après le season premiere sur Olivia de notre monde, voilà un épisode assez centré sur Olivia-nate. Quand j'ai entendu Peter dire qu'il a vu qu'Olivia a changé, qu'elle est plus chaleureuse, moins froide, j'adore. Mais voilà dans cet épisode tout le talent est à mettre sur le compte de Walter. Ce personnage est génial. La partie où il est sous LSD devant des chercheurs de Massive Dynamics et qu'il était prêt à se mettre à poil devant tout le monde c'était très drôle. Cela prouve que Fringe est une série drôle en plus d'être pleine de tensions.
Car oui, la tension est parfaite dans cet épisode. On prend peur pour Olivia qui est en danger (sur sa vraie identité) tout au long de l'épisode. Je m'attendais peut être à un peu plus mais Anna Torv prouve une nouvelle fois son talent. Le mystère de la saison s'épaissit, se noircit, se durcit, se... Fringe est belle et bien ma série préférée et peut être même de tous les temps je dois l'avouer. Elle a un pouvoir addictif impressionnant.

Note : 8/10. En bref, un bon épisode dans notre monde à nous, avec la bonne dose de mythologie.

P.S : la préposition -nate désigne les éléments de l'autre monde

Commenter cet article