Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 4. Episode 16. Nothing As It Seems

31 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

vlcsnap-2012-03-31-12h38m58s251.png

 

Fringe // Saison 4. Episode 16. Nothing As it Seems.


Après le bon retour de la semaine dernière pour Fringe, la série poursuivait ses aventures et avec un épisode et pas des moindres. En effet, l'introduction de cet épisode est bien connue puisqu'il s'agit de celle ci 1.13 "The Transformation". Seule la fin change, puisque dans l'épisode de la première saison, le personnage se transformait en gros hérisson et l'avion s'écrasait alors (les avions, toujours cette obsession de J.J Abrams que j'adore retrouver dans ses séries). Dans cette version alternative de l'histoire, il arrive à se soigner ou plutôt se calmer dans les toilettes de l'avion, et va malgré tout se transformer mais… au sol, à l'aéroport. Je trouve assez fascinant de voir combien Fringe pour faire de références cette année à la première saison de la série. Mais ce n'est pas tout car l'épisode nous offre également le retour de Gabrielle Rose dans le rôle du Dr Anderson, la fameuse psy qui s'occupe du cas d'Olivia dans le premier épisode de la saison 3. Ces multiples références à des évènements passés sont excellentes et je trouve qu'elles sont tellement bien employées que le plaisir est complet.

Et justement, le Dr Anderson est là pour faire un bilan d'Olivia et être sûr qu'elle a encore toute sa tête (et c'est bel et bien le cas, c'est juste que les autres n'ont plus leur tête). On va évoquer Rachel lors de cet entretien, la soeur d'Olivia que l'on a pas vu depuis la saison 2 (et elle a disparu de façon très mystérieuse quand même, sans faire de bruit, ce qui est dommage). Cette scène permet donc de faire un lien avec d'autres personnages ce qui n'est pas plus mal. Ce que j'ai trouvé également intéressant dans cette histoire c'est que Peter connait l'enquête de la semaine puisqu'il a déjà travaillé dessus. Sauf qu'elle était différente. L'intrigue est la même en terme de référence (le personnage, Marseille - merci pour la petite référence à la France -) mais l'épisode n'est pas écrit par Zack Whedon (frère de Joss Whedon) et c'est sûrement ce qui change un peu l'ensemble. J'ai trouvé l'épisode très touchant, notamment pour la petite discussion entre Peter et Lee. Cette petite discussion était mignonne et Peter prend même conscience qu'il est sur le terrain de Lee car ce dernier aime Olivia, il en est fou amoureux. On a pu le voir au début de la saison.
vlcsnap-2012-03-31-12h39m01s26.pngMais l'épisode va bien plus loin que l'enquête. Dans mes souvenirs, l'épisode 1.13 nous révélait de nouveaux éléments sur John Scott et Rachel, la soeur d'Olivia était présente. Du coup, cette fois c'est remplacer par la remise en cause la santé mentale d'Olivia, ce qui est logique, surtout qu'ils ne sont que deux à se souvenir de tout, versus le reste du monde. Dans la nouvelle "timeline", le suspect n'est pas le même que celui du 1.13 et donc de la "timeline" d'Olivia et de Peter. Il est donc différent cette fois ci. C'est justement ce qui rend l'enquête plus passionnante. Mais cela permet encore une fois de recréer notre duo d'enquêteur qu'est Peter et Olivia. En effet, Lee se retrouve éloigné des autres par Walter car il pourrait être infecté. Et effectivement, il va l'être (afin de nos rappeler le moment où Charlie était infecté par les oeufs d'une créature génétiquement modifiée dans la saison 1 également. Vous vous souvenez ? ). L'épisode se suit sans aucun problème et en plus de faire écho à un épisode de la première saison, il nous en offre une relecture assez impressionnante.

Le retour de notre vendeur de livres préféré m'a beaucoup plu. Ce personnage se fait très rare dans la série mais il est toujours bien utilisé. Et donc, dans ce nouvel épisode il l'était encore. Et son utilisation se fait de nouveau comme la première fois où Peter le présente à Olivia, en jouant sur la curiosité du personnage. Par ailleurs, je regrette que l'on est mis David Robert Jones et les shapeshifters de côté aussi rapidement. Alors que l'on en a parlé durant une bonne partie de cette quatrième saison. J'avoue que le tout a été remplacé par de bonnes scènes autour des personnages. C'est donc un mal pour un bien. Mais j'ai dans l'espoir de retrouver David Robert Jones le plus tôt possible. Et la fin de l'épisode pose la question de son retour au travers de l'enquête de la semaine qui pourrait être directement liée. Sans compter le cliffangher avec ce paquebot qui contient de nombreuses créatures que l'on a déjà vu dans la série (1.16 "Unleashed" pour la créature monstrueuse avec une queue de serpent, l'épisode était d'ailleurs aussi écrit par Zack Whedon ou encore le 2.09 "Snakehead" pour cette créature qui sortait de notre corps).

Note : 10/10. En bref, brillant.

Commenter cet article