Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 4. Episode 18. The Consultant.

14 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

vlcsnap-2012-04-14-12h48m51s232.png

 

Fringe // Saison 4. Episode 18. The Consultant.


Avec "The Consultant", on se rend compte que l'épisode précédent était très important pour plusieurs raisons. D'une part parce que cet épisode nous permettait de réellement lancer les enquêtes collaboratrices entre les deux univers, mais également parce que l'on développait un peu plus les plans de David Robert Jones. Ce nouvel épisode était excellent, et c'est grâce à plusieurs facteurs, notamment l'énergie des personnages. Le début de l'épisode ouvre sur les funérailles de l'agent Lee-nate, qui mourrait dans l'épisode précédent. Ce fût un choc pour tout le monde, et encore plus émouvant que l'on pourrait le croire quand cette histoire est traitée au travers de Fauxlivia qui en plus d'être un personnage drôle elle est aussi doté d'une sensibilité hors pair. Elle veut à tout prix connaître le nom de la taupe qu'il y a dans la Fringe Division. Ce n'est pas comme si il y avait une tonne d'agents dans cette Division non plus. Mais bon, pour elle l'épisode sera celui où il faudra déterminer qui est à l'origine des fuites sur l'enquête précédentes qui ont conduites à la mort de Lee-nate. Notre Olivia est très en retrait dans cet épisode, un peu comme la semaine dernière et c'est Fauxlivia qui reprend le flambeau. Il faut dire que les deux enquêtent trouvaient leur origine dans l'autre univers.

Alors que depuis le début de la saison on a surtout développé notre monde, et surtout la disparition de Peter, sa réapparition, Olivia qui retrouve la mémoire, … maintenant on se concentre sur ce que l'autre monde a à nous offrir étant donné que David Robert Jones y est bien installé, comme on avait pu le voir traversé dans un épisode précédent. J'ai particulièrement bien aimé le petit duo entre Walter et Fauxlivia, tout en simplicité qui va se former durant cet épisode. Fauxlivia est quelqu'un qui aime les gens naturellement en fait, et elle aime bien Walter et son humour. Les deux se sont bien trouvés, il faut bien se l'avouer, étant donné qu'ils sont tous les deux drôles (Walter va encore me faire rire avec une réplique assez sympathique "By escort I don't mean prostitute". C'est ce genre de petites phrases dites avec décomplexions qui donnent du charme un peu plus fun à Fringe). Dans un autre registre, Walter en robe de satin, c'était ça aussi très drôle et très bien trouvé. Et au delà de ce duo très efficace, j'adore de plus en plus Fauxlivia. Ce personnage est adorable en fait. Elle n'avait jamais vraiment voulu tuer son alter-ego.
vlcsnap-2012-04-14-12h59m16s90.png
Astrid-nate - "I don't like funerals, I never know what I'm supposed to say".

Je voudrais revenir quelques lignes sur Astrid-nate. Ce personnage a un truc intéressant c'est qu'elle parait vraiment gamine en fait. Elle à l'air d'être là, et complètement à côté de la plaque tout le temps. Je ne me souviens de ce Astrid-nate dans cet état dans la saison 3. Mais bon, c'est peut être moi qui ne me souviens pas bien. Sa petite remarque sur les funérailles au début de l'épisode m'a presque touché. Car au fond, personne n'aime les funérailles et personne ne sait ce qu'il/elle doit dire. Vous n'êtes pas d'accord ? Elle a dit quelque chose en croyant que ce n'était pas le cas pour tout le monde, alors qu'en fait. Ca l'est. Le travail de Fringe autour de ses personnages est absolument fabuleux. Je suis fasciné. Par ailleurs, dans cet épisode on découvre que dans l'autre monde, Sherlock Holmes n'existe pas (c'est un personnage certes de fiction dans notre monde, mais il n'a donc pas été créé dans ce monde là).

La première dimension d'enquête de l'épisode c'est donc la découverte de Broyles-nate en tant que taupe. Même si Fauxlivia n'a pas pu trouver un accord avec Nina-nate pour la faire parler, elle y est parvenue sans même qu'elle s'en rende compte. Et ce grâce à Walter qui va réussir à mettre des doutes sur le personnage. Mais si Broyles-nate aidait Robert Jones c'est uniquement parce que ce dernier avait un moyen de soigner son fils. On se souvient tous de l'an dernier, des réactions du fils, autiste. Et là, tout joyeux et content. C'était finalement assez touchant. Pour ce qui est de l'enquête de la semaine, Robert Jones trouve un moyen que les personnes mortes dans un monde, meurent dans l'autre monde. Cela donne une scène d'ouverture très bonne en son genre dans les bureaux d'une entreprise (couplé avec un accident d'avion, encore un), ou encore l'accident. Fringe n'est pas en manque de moyens pour nous offrir des scènes en extérieur. Enfin, Lee (le notre) reste dans l'autre monde, et je trouve ça assez intéressant en soit. C'est bien foutu, et le duo Lee /Fauxlivia, fonctionne très bien.

Note : 9/10. En bref, un excellent épisode de Fringe, encore un.

Commenter cet article

Vincent 15/04/2012 14:43


L'épisode était vraiment excellent (comme toute la saison d'ailleurs). C'est incroyable comment cette série se bonnifie au fil des saisons (même si la première saison était déjà très bonne).
Durant cet épisode, je n'ai pas arrêté de penser à la fin de la saison. Pour moi, l'enquête de cette semaine était donc excellente et annonce clairement ce qui nous attends pour le final. Jones
va bien réussir à généraliser son expérience et du coup, tous ceux qui sont mort dans un monde vont mourir dans l'autre (j'ai donc un peu peur pour l'agent Lee mais peut-être qu'il est en
sécurité tant qu'il ne repasse pas dans son monde à lui). J'imagine également l'agent Dunham voulant tirer sur la fausse nina sharp, mais elle ne pourrait pas sous peine de tuer également la
vraie nina sharp. Je pense également que les monstres que l'on a vu sur un bateau sont surtout là pour faire le maximum de dégâts dans un monde...et donc par conséquent dans l'autre aussi. J'ai
hâte de voir la suite.