Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 4. Episode 4. Subject 9.

15 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

vlcsnap-2011-10-15-11h16m46s215.png

 

Fringe // Saison 4. Episode 4. Subject 9.


On sait ce que l'on attends depuis le début de la saison : le retour de Peter Bishop. Bon, ce sera le cas à la fin de l'épisode, ce dernier se souvient de tout, mais Olivia et Walter ne savent plus qui il est puisqu'il a été effacé du temps. L'épisode va donc se permettre de nous le faire revenir, et surtout de voir un autre de ces enfants traités avec le Cortexiphan. Ca me fait plaisir car c'est toujours une sorte de mythologie ces enfants. C'était certes celle de la première saison mais toutes les petites références sont les bienvenues. Les trois premiers épisodes de la saison étaient excellents, touchants. Je pense que la série a fait exprès de calmer le jeu avant d'atteindre un futur climax avec le cliffangher dont ce nouvel épisode a fait preuve. Et c'est presque une prouesse mais j'aime ça. Je ne suis pas déçu du résultat, on est donc dans l'exploitation des autres personnages, de autres relations. Depuis le début de la série on poursuit Peter et son père Walter, cet épisode va alors nous faire une histoire autour de Walter et Olivia.

Walter est un bon père mais qui a des problèmes psychologiques. C'est dommage mais c'est comme ça. Dans cet épisode, l'affaire se concentre sur une sorte de forme électromagnétique qui semble hanter Olivia. L'épisode débutait de façon très arbitraire, j'ai eu peur qu'on n'en fasse peut être pas suffisamment pour intégrer le vrai mystère de l'épisode, et puis petit à petit, même si l'on se doute qu'à la fin de l'épisode Peter va revenir (et que c'est grâce à cette petite forme), on se laisse bercer par ce que l'épisode veut bien nous raconter. Bizarrement, si il n'y avait pas cette forme bleue, j'aurais cru à un épisode de Poltergeist. C'était marrant la scène dans la salle de bain avec Olivia, ou encore celle du diner où Walt et Olivia étaient entrain de boire une root béer. Et justement, cette petite scène me rappelle celles avec Peter. C'est à ce moment que j'ai senti que le scénario n'était pas très subtile et qu'il nous guidait tout doucement mais surement vers ce retour pharaonique.
vlcsnap-2011-10-15-11h04m14s120.pngPourquoi pas. La scène est touchante, voire émouvante. C'est la même chose avec la scène dans la chambre d'hôtel qui me rappelle une des premières scènes de Walter avec Peter dans la première saison, où il n'était pas confortable non plus. Ce dont il a peur c'est que tout puisse le tuer, et c'est pour ça qu'il ne sortait pas de son labo. Olivia va y parvenir dans Subject 9 et cela donnera donc de bons petits moments, des petites phrases drôles aussi, et un petit "Stab the ice cream" qui m'a fait prendre un petit fou rire de quelques minutes, car c'est trop bon de voir les personnages s'amuser également. Par ailleurs, Blair Brown alias Nina Sharp était de retour pour le meilleur. J'aime que cette série nous rappelle les personnages que l'on connait, car voilà, elle me manquait la rousse de Massive Dynamics. J'aimerais (enfin, je rêve) d'un épisode centré uniquement sur elle, mais aussi un sur Astrid (mais pour le coup, c'est prévu pour cette saison).

La rencontre avec Cameron James, ce fameux enfant du Cortexiphan était pas mal intégré à l'épisode et me rappelle dans le même genre le fameux homme de la saison 1 qui arrivait à faire ressentir aux autres ce qu'il ressentait lui même. Voilà qui permet aussi de développer un peu la relation des deux, et de se remémorer quelques éléments. Plus subtilement le scénario est là pour reprendre la mythologie de la série au début si je comprend bien, puisqu'on nous réexplique sans vraiment qu'on y fasse attention les divers éléments. J'aime bien comment c'est écrit, et surtout comment c'est développé depuis le début de la saison. Au final, le déroulé de l'épisode est assez classique mais c'est grâce à Walter et Olivia qu'il gagne une âme, une vraie. C'était donc à la fois touchant et bon. Le retour de Peter dans ces cinq dernières et excellentes minutes me rend impatient de voir la suite, que l'on aura pas avant plusieurs semaines (FOX a décidé de faire une petite pause, merci les hiatus).

Note : 9/10. En bref, un épisode qui développe de façon merveilleuse la relation Olivia / Walter.

Commenter cet article

delromainzika 16/10/2011 15:37



j'ai hate moi aussi :)



Vincent 16/10/2011 15:16



Je suis bien content qu'on recherche tous des petits clins d'oeil à droite et à gauche. Pour ma part, j'avais fait la remarque pour Aaron dans l'épisode 4x03 et pour les
23 victimes de l'épisode 4x02. Par contre, je suis nul pour trouver l'observateur. Dans la saison 1, j'arrivais à le voir presque tout le temps mais à partir de la saison 2 je
n'ai plus réussi du tout.


Sinon, il y a enfin Once Upon A Time qui arrive la semaine prochaine (depuis le temps que j'attends). Du coup, ça va me faire une série de plus à suivre sur ton blog.



delromainzika 16/10/2011 14:46



Je suis bien d'accord :)



Reaper 16/10/2011 14:28



Avec plaisir, j'aime bien ces petits clins d'oeil, surtout que celui-là je l'ai repréré moi-même ^^


 


Ca donne encore plus d'intéractivité aux épisodes pour lesquels il faut composer un mot à partir des symboles (les glyphs codes ) et repérer les observateurs.



delromainzika 16/10/2011 14:07



Merci pour la ref. Je vous adore mes chers lecteurs. Déjà la semaine dernière on est venu me donner les clin d'oeil des 4.02 et 4.03. Parfait. :)