Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fringe. Saison 5. Episode 4. The Bullet that Saved the World

27 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Fringe

vlcsnap-2012-10-27-13h58m37s188.png

 

Fringe // Saison 5. Episode 4. The Bullet that Saved the World.


Avec pourtant cinq années derrière elle, Fringe est toujours pleine de surprises et de rebondissements que l'on n'attendait pas au tournant. Dans cet épisode, un évènement bouleversant va changer tout d'un coup le cours de la saison. Je ne m'attendais pas à ce que Etta passe de vie à trépas dans la série. Bien au contraire, j'aurais justement pensé qu'elle serait la seule survivante. Les adieux d'Etta à ses parents et sa famille étaient particulièrement touchants. Le fait que Peter soit sans voix à l'idée de perdre une fille qu'il avait déjà cru perdre une première fois m'a tellement ému. Et puis il y a Olivia, qui s'est beaucoup humanisée au fil des saisons et qui prouve encore une fois qu'elle est une mère comme toutes les autres. Fringe montre que peu importe les circonstances, l'amour est toujours là pour nous faire faire des choses que l'on ne peut que trouvé surprenantes. J'ai lu un article après l'épisode que l'actrice ne voulait pas mourir mais que les scénaristes ont fait ce choix là par pure stratégie. Il est vrai que maintenant qu'Etta est morte à cause des Observers, la vengeance sera surement encore plus à la hauteur de nos attentes (alors que le rythme depuis ce début de saison prenait son temps - et ce n'est un reproche -).

Dès le début de l'épisode nous sommes mis en condition alors que Peter se retrouve face à un Observer qui lui ses pensées. Alors l'épisode commence à nous plonger dans la suite de cette quête de la fameuse pièce importante pour réaliser le plan de September. L'épisode ne lésine pas sur l'action pour nous offrir de bien jolis moments et surtout une tension particulièrement présente. Le téléspectateur est plongé au coeur de l'épisode sans pouvoir s'en défaire bien évidemment. Tout est plutôt bien mis en place et la série nous laisse constamment avec l'envie de voir plus. Pendant ce temps, Walter continue de faire fondre de l'ambre pour décoller les vidéos qu'il avait laissé. La quête est toujours aussi passionnante dans la série et avec "The Bullet that saved the World" la série avance de façon radicale. C'est surement l'envie des scénaristes de bousculer tout d'un coup la manière dont la série met les choses en place. Il faut dire qu'il ne reste que neuf épisodes après celui ci pour achever le spectacle (et je suis encore en deuil vis à vis de cela).
vlcsnap-2012-10-27-13h55m49s32.pngNous assistons au retour d'un personnage phare de Fringe également : Broyles. Incarné par le toujours très solide Lance Reddick, j'ai beaucoup aimé ce retour. Cela permet d'une part de voir que la série n'oublie personne et qu'elle a prévue quelque chose pour tous les personnages, et puis de l'autre côté cela donne envie au téléspectateur d'en voir plus. De ce retour je retiens surtout la scène de retrouvailles entre les agents de la Fringe Division que l'on connait et qui maintenant sont des fugitifs, avec lui. Une scène touchante qui donne au téléspectateur ce qu'il est venu cherché. Car Fringe c'est aussi une série touchante et un vrai drama avant d'être une série de science fiction. Et encore… même la science fiction est quelque chose qui se rapproche de ce l'émotion. Enfin, afin d'entrer dans une zone protégée par les Observers, Walter a une idée : utiliser ce qu'ils ont appris par le passé (les Fringe events) pour les tourner à leur avantage. J'ai donc adoré retrouver cette bactérie qui rebouche tous les trous d'un corps par de la peau.

"It was a time we stopped Fringe cases, now it's time we create some of our own"

Finalement, cet épisode nous offre de quoi rester au fond de notre canapé sans s'ennuyer. C'est une chose que j'aime beaucoup dans Fringe, elle prend le temps certes mais parfois elle peut faire tout exploser d'un seul coup dans un épisode et cet épisode c'est celui ci. J'ai maintenant hâte de voir la suite de la saison même si la fin de l'épisode était particulièrement bouleversante (surtout quand Fringe avait réussie à créer une relation particulièrement fusionnelle entre Olivia et sa fille Etta d'un côté mais aussi l'amour de son père, Peter). Il y a tellement de bonnes choses à faire encore cette année dans la série. Je suppose qu'ils seront plein de surprises les prochains épisodes. Et puis l'humour est toujours présent lui aussi.

Note : 10/10. En bref, parfait.

Commenter cet article

Thomas Marlowe 31/10/2012 20:35


Cette saison frôle la perfection !