Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Full English. Saison 1. BILAN (UK).

24 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

vlcsnap-2012-12-24-08h44m54s60.png

 

Full English // Saison 1. 6 épisodes.
BILAN


On ne peut pas dire que je sois un très grand fan de séries animées mais je m'accorde de temps à autres quelques petites escapades. L'an dernier ce fût avec Good Vibes (MTV) et cette année ce sera avec Full English, une série animée anglaise de la chaine Channel 4 (à qui l'on doit déjà Skins ou encore The Inbetweeners). Tout n'est pas parfait durant cette première saison dont le dernier n'a pas été diffusé (Channel 4 n'a diffusé que 5 des 6 épisodes, et en plus de cela dans le désordre), mais ce n'est pas grave. La première impression que j'ai eu lorsque je me suis penché sur le cas de Full English c'est que j'ai adoré le premier épisode. Cet humour subversif et corrosif est tout ce que je pouvais aimer. Il y avait un cynisme simple et certes un peu cliché sur les bords mais c'est bel et bien pour cela que j'aime bien les anglais. Ils n'ont pas grand chose à faire des codes et s'en amuse. Pour le coup ce sera rire de Britain's Got Talent (en se moquant de Simon Cowell d'une manière jouissive, ou encore des deux animateurs et du show en lui même). Même Elisabeth II aura droit à sa petite histoire, culottée si je puis dire.

Edgar Johnson travaille (pour un salaire misérable) pour son obsédé, dérangé et démoniaque beau-père : Ken Lavender. Il est marié à Wendy, une femme très fière de sa personne, avec qui il a eu trois enfants des plus différents : l'homme-enfant et idiot Dusty, l'aimable Jason, et "l'Emo" Eve...
vlcsnap-2012-12-24-08h44m57s95.pngFull English relève alors le défit, celui de me faire aimer un pilote de comédie. Ce n'était pas gagné, loin de là car depuis quelques années les déceptions s'enchainent (Unsupervised de FX Network, Bob's Burgers et The Cleveland Show de FOX, ...). Alors certes, Full English va un peu loin durant son premier épisode mais ce n'est rien avec ce qui nous attendais avec le second. Celui ci est peut être aller trop loin en faisant venir pour l'occasion le fantôme de Lady Di. Surtout que dans la culture britannique elle reste une icône et une personnalité touchante. Ici elle passe pour tout autre chose et ce serait presque salir sa mémoire. Mais au fond ce n'est que de la fiction et de la comédie. Je n'ai pas nécessairement pris cela d'une mauvaise façon. Le problème de cet épisode c'est qu'il tend à fondre dans le gore par moment (n'est pas Happy Tree Friends qui veut). C'est à mon avis ce que j'ai trouvé de plus problématique. Sans compter bien évidemment sur le fait que la vulgarité des personnages n'est pas singulière et est monnaie courrante dans les séries animées de manière générale. Je n'ai donc pas été plus choqué que cela.

Le reste des épisodes était assez sympathique sans pour autant égaler la folie du premier. Je pense que c'est dommage de ne pas avoir exploité un peu plus le personnage de Eve. Elle reste à sens l'énergie créatrice de la série pendant que les autres sont uniquement là pour alimenter son monde. Full English reste une comédie animée correcte et surtout amusante. Il ne faut pas avoir froid aux yeux, ou être trop prude, ce n'est clairement pas une série animée tendre avec son monde. Elle se veut corrosive et très critique ce qui n'est pas plus mal dans un monde où les séries sont de mon point de vue beaucoup trop lisse (et surtout les comédies). Et puis Full English revient ausis à une sorte de grand classique de la comédie qui était d'être drôle et familial à la fois. Ce n'est bien évidemment pas acessible à tout le monde (notamment à cause de la violence) mais elle vaut le coup d'oeil ne serait-ce que pour son premier épisode qui est réellement une grande partie de rire. Je sais bien que certains n'en seront pas fan, c'est le problème de toute comédie, mais son potentiel (bien que peu exploité finalement) est encore présent et ne demande qu'à éclore. Une seconde saison peut être ?

Note : 6/10. En bref, globalement plutôt agréable. On va loin certes mais pour la bonne cause : nous faire rire. C'est subversif à souhait, dans la pure façon de faire des anglais.

Commenter cet article