Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Games of Thrones. Saison 4. Episode 5. First of His Name.

5 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-05-05-12h44m21s82.jpg

 

Game of Thrones // Saison 4. Episode 5. First of His Name.


Ce qui est intéressant de voir avec Game of Thrones c’est comment tout se joue autour des personnages de la série. Et notamment des Lannister. L’une des meilleures scènes de cet épisode parle de l’état des finances des Lannister. Je crois que c’est la première fois que la série met cela réellement en scène mais leur détresse financière est réellement intéressante, prouvant que même pour une famille comme celle-ci rien n’est sûr. C’est pourquoi cette famille tente maintenant de survivre tant bien que mal et c’est aussi pour ça qu’ils ont besoin des Tyrell. Tywin pense être malin en mettant Tommen au pouvoir mais les Tyrell ont déjà réussi à prouver qu’ils ont beaucoup plus de pouvoir que l’on ne pourrait le penser. Mais au fond, Tywin sait qu’il ne peut pas se mettre les Tyrell à dos. Ce n’est pas qu’une question de pouvoir mais aussi d’argent. Il est certain que la mort de Joffrey a changé quelque chose et surtout a affaibli cette famille. Dans cette débandade chez les Lannister, c’est plus ou moins Cersei qui en sort la grande vainqueur. Cette dernière tente de prouver qu’elle est une femme forte et surtout que la famille Lannister c’est elle. Ce n’est pourtant pas le personnage avec le plus de pouvoir.

Mais disons que le charisme de Cersei l’emporte sur le reste. Surtout qu’elle ne fait pas nécessairement des choix judicieux. Je pense notamment à Margaery. Cette dernière continue d’être celle que j’attendais quand elle a été introduite dans la série. Ce personnage est perfide et surtout beaucoup plus malin que Cersei ne semble le comprendre. Mais Game of Thrones continue aussi d’enfoncer Cersei alors que celle-ci croit toujours en la culpabilité de Tyrion. Du coup, je me demande quand est-ce que les Lannister vont tomber car cela semble plus ou moins imminent. Game of Thrones n’a jamais été aussi bonne que quand elle met en scène les Lannister et cet épisode nous prouve avec brio que les scénaristes savent très bien quoi faire de ces personnages, accumulant les doutes sur leur futur. Mais la famille semble aussi perdue. Elle pense pouvoir se sauver d’un désastre et du coup elle ne se rend même pas compte qu’elle est en train de tout perdre. Mais cet épisode était un épisode vital pour la bonne tenue de la saison 4. L’épisode fonctionne de façon assez efficace en son genre grâce à une suite d’intrigues bien gérées et de personnages solidement construits.
vlcsnap-2014-05-05-12h47m44s71.jpgOn oublie donc les faiblesses de l’épisode précédent s’attardant sur tout et rien à la fois pour recadrer l’histoire sur ce qu’il y a de plus important. Les Lannister forment donc une unité qui s’est peu à peu dessoudée. Tommen est donc maintenant le roi des Sept Royaumes. C’est une bonne idée finalement et je ne m’y attendais pas du tout. Je trouve que la série parvient à faire quelque chose d’assez efficace en son genre. Tommen est bercé ici d’illusions. Il pense avoir du pouvoir alors que finalement s’il est là c’est uniquement par intérêt et je sens déjà que Tommen va connaître un destin aussi funeste que Joffrey (voire même pire, le pauvre). Pour ce qui est de l’histoire de Littlefinger et Sansa, délivrée à Eyrie, je pense qu’il y a là aussi une carte à jouer. Le complot qui a vu mourir Joffrey n’est pas le sujet de discussion pour le coup mais j’ai beaucoup aimé Lady Lysa Arryn. C’était une bonne idée que d’apporter un peu de légèreté dans une saison même si au fond cela reste assez sombre. Notamment car la relation qu’elle entretient avec Littlefinger est tout de même sacrément folle. En tout cas j’ai l’impression qu’elle s’enfonce petit à petit dans une sorte de folie mais la série gagne ici des points car cela donne un ton différent à l’épisode.

Mais ce que l’on peut se demander c’est ce que Sansa peut y gagner. En effet, je trouve qu’elle n’a toujours pas de chance et cet épisode est encore une fois là pour nous le prouver. Sansa n’est plus sous l’influence des Lannister mais au fond elle est maintenant avec sa tante et l’on ne peut pas dire que celle-ci soit des plus cordiale. Elle pourrait même être plus dangereuse pour elle que les Lannister ne pouvaient l’être. C’est à se demander si elle pourra un jour connaître le bonheur cette pauvre petite. On se souvient encore de ses relations amoureuses déchues dans les saisons précédentes, bercées d’illusions tout simplement. Ensuite nous avons Daenerys. Tout d’abord cette dernière va apprendre la mort de Joffrey ce qui ne va pas vraiment changer ses plans. Daenerys va bien se rendre compte que ce qu’elle fait jusque là n’est pas suffisant pour être une grande reine. Elle a beau vouloir le pouvoir, il faut aussi qu’elle se donne les moyens d’être quelqu’un de pouvoir. Construire une armée n’est pas suffisant même si c’est déjà un point d’entrée vers le trône. Ce qu’il est tout de même intéressant de voir c’est que malgré sa volonté de conquérir Westeros, elle n’a pas encore l’étoffe d’une reine.
vlcsnap-2014-05-05-13h31m05s220.jpgElle se doit maintenant de prendre les choses en main mais de toute façon, le fait que Daenerys se réveille n’est pas encore une menace pour le trône dans le sens où d’un point de vue purement kilométrique, elle est encore bien loin d’être arrivée. On est juste en train de réveiller ici Daenerys afin de l’éloigner de son côté maternelle pour qu’elle prenne enfin les rennes de sa destinée. Le personnage va forcément grandir et c’est une très bonne chose. Mais il faut savoir que son âge est certainement la raison de cette prise de conscience aussi tard. Enfin, il y a Jon Snow. L’un de mes personnages préférés (peu importe ce que vous pouvez penser). Le moment où Jon passe son épée au travers Karl était un moment assez jouissif. Bien que ce face à face aurait dû avoir lieu dans un lieu un peu plus clos à mon humble avis, c’était tout de même jouissif. Cela permet en tout cas de démontrer que Jon est en train de devenir quelqu’un d’important. Finalement, ce nouvel épisode était particulièrement jouissif à certains moments mais aussi passionnant à d’autre. Le mélange est savoureux et fonctionne. J’ai hâte de voir la suite de la saison.

Note : 9/10. En bref, du très bon Game of Thrones mélangeant les univers et les personnages avec fluidité.

Commenter cet article

Tim 06/05/2014 23:29


Mrn => Factuel dans le sens ou ça ne fait qu'appuyer ce qui a déjà était dis auparavant. L'information apprise par la scène ne change pas grand chose à la vision qu'on peut avoir du
personnage, elle ne fait que la préciser et montrer son étendu.


 


Sinon l'aspect politique me semble aussi présent que dans les saison 2 et 3, sur ce point précis je vois pas trop ce qui te fais dire ça. (et je te soupçonne fortement d'etre lecteur des bouquins
...)

delromainzika 06/05/2014 20:40


C'est le personnage de Lysa que je trouve léger dans la série. Car oui, elle fait un peu idiote. Sinon je n'ai pas parlé de tout dans ma critique non plus. Il y a Bran, BRienne , Arya aussi. Mais
je me suis concentré sur certains trucs que j'ai pu apprécier

Mrn 06/05/2014 20:16


Je trouve personnellement que c'est loin d'être factuel. L'épisode rend hommage à la force de jeu de Lord Baelish, et je trouve ça dommage de n'en parler que par l'évocation d'une relation légère
avec Lysa Arryn. Pour le reste je ne trouve pas tant que la première partie soit si molle, mais plutot que l'on retourne a quelque chose de plus politique, ce qui me plait assez. 

Tim 06/05/2014 19:42


C'est purement factuel pour le coup: le fait que Littlefinger s'empare du chaos et le crée si nécessaire pour le détourner à sa guise c'est déjà amener via son monologue de la saison 3. Là la
série en fait juste la démonstration et de manière moins démonstrative (et jouissive) que le bouquin.


 


Puis après entre la légéreté et la vacuité il y a un monde.


 


Sinon la première partie de saison se finit un peu mollement mais c'est pas pour me déplaire, a voir comment la seconde partie de saison est gérer et si la série se confirme dans sa volonté
progressive de s'écarter des bouquins.

Mrn 06/05/2014 18:58


Je ne sais pas si c'est volontaire, car ton article est loin d'être spoiler free, mais tu passes à coté de l'un des points marquant de l'épisode, la révélation essentielle. La relation
qu'entretient Lord Baelish et Lisa Arryn est loin d'apporter de la légerté puisqu'on apprend au détour de leur conversation prénuptiale qu'ils sont tout simplement à l'origine de la guerre à
Westeros provoqué par l'assassinat de Jon Arryn, la missive a Catelyn et ce qui s'en suit. Bien que Lady Arryn semble être une sombre idiote aveuglée par l'amour, cette révélation apporte
davantage de lumière sur la position de Littlefinger au sein des 7 Royaumes.