Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : GCB. Saison 1. Episode 2. Hell Hath No Fury.

12 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-03-12-07h27m44s170.png

 

GCB // Saison 1. Episode 2. Hell Hath No Fury.


Après un pilote bubble-gum et surtout très fun et sympathique, j'étais ravi de retrouver les personnages de cette série et notamment Amanda, notre héroïne face à sa plus grande nemesis : Carlene. Les personnages sont clichés c'est certain, les sujets sont pas très catholiques et pourtant tout (ou presque) est ramené à la religion (ce qui vaut à la série pas mal de mauvaises critiques d'ailleurs), … Dans l'épisode précédent, Carlene était humiliée en public dans l'église par Amanda. Une scène excellente certes, mais qui ne plait pas du tout à Carlene et elle va alors monter un petit plan afin de se venger. J'aime de plus en plus Carlene. Ce personnage "bitchy" est vraiment excellent. Même si Kristin Chenoweth n'est pas l'actrice que je préfère du cast de GCB (j'ai toujours un problème avec sa voix en fait), finalement elle trouve ici un rôle qui lui colle à la peau (enfin, ce qui en reste… de peau). Carlene va alors nuire à l'emploi d'Amanda en changeant les uniformes au Boobylicious, le "Hooters" de GCB (je sais pas si vous avez déjà été chez Hooters aux Etats-Unis mais voilà, c'est le Boobylicious mais encore plus marqué, et pour aller dans le cliché, on mange frit et gras, on boit de la bière et on regarde des belles poitrines protubérantes).

Cette histoire n'était pas idiote, bien au contraire, elle permet surtout de renouer avec le côté Mean Girls de GCB et c'est parfait. Carlene s'amuse avec le Boobylicious, qui appartient à son mari quand même. Pendant ce temps, Sharon, la jeune femme qui se nourrit à longueur de journée voit petit à petit son mari lui échappé. Ce dernier va souvent chez Boobylicious afin d'aller admirer Amanda. On découvre encore plus avec cet épisode une Sharon qui ne sait plus comment séduire, qui est bouboule et qui n'est pas en sécurité dans son mariage. Elle sent son mari lui échappé (et je le comprend quand on voit Amanda à côté…). Mais je pense que c'est un personnage qui va très vite se faire ami avec Amanda et Heather, et laisser tomber Carlene et Cricket. Elle n'est pas faite pour elles en fait, elle ne rentre pas dans le moule, plus dans celui d'Amanda. Ce qui m'a surpris dans cet épisode c'est Cricket. Son mari est gay, c'est le gay de service de la série. Ce dernier doit aller voir un cowboy d'amant, alors que sa fille a une compétition de cheerleading. Bref, Cricket est au courant qu'elle s'est mariée avec un homme gay. Encore une fois, on découvre une femme malheureuse.
vlcsnap-2012-03-12-07h23m22s103.pngvlcsnap-2012-03-12-08h55m31s164.png
Gigi - "It's texan, you never know when you might need a gun"

Petit à petit on découvre que les "amies" de Carlene ne sont pas vraiment comme elle, elles trainent avec elle plus par peur et par défaut qu'autre chose. Ce qui est compréhensible d'un côté, personne n'a vraiment envie d'être contre Carlene. Mais Heather, fût la première à rejoindre les rangs d'Amanda sans problème. Et j'aime bien le duo qu'elles forment toutes les deux (même si Heather est très effacée… c'est par rapport à sa couleur de cheveux je pense… quand on est pas blonde voire rousse - pour parler de la grand mère - on est pas mis en avant dans GCB). Par ailleurs, l'épisode nous offre un peu de l'histoire de la fille d'Amanda. En effet, Laura se retrouve un peu dans la même position que sa mère à l'époque. Et Amanda se rend compte que si le lycée est de cette façon, c'est de sa faute finalement. Et elle n'aime pas ça. Par ailleurs, Laura est humiliée et je pense qu'au fond c'est une chose horrible que d'être harcelé à l'école.

Quelque chose m'a cependant choqué dans le discours de la fille de Carlene quand elle va dire que Laura "eats lunch". En gros, GCB prône l'anorexie ? Même si c'est dit avec beaucoup de dérision, je ne peux m'empêcher de penser que ce n'est pas tellement quelque chose qui doit être dit dans une série comme celle ci. Peut être que la presse américaine se fera écho de ce que je viens de dire, mais si dire que manger au déjeuner est une mauvaise chose, alors je ne comprend plus l'Amérique… Par ailleurs, la série tente aussi d'être impertinente lors de la compétition de cheerleading quand la fille de Carlene et sa belle poitrine (refaite évidemment) se retrouve les seins à l'air face au public et face à des ados chauds du slip. C'était marrant, et je sens déjà les associations chrétiennes américaines manger d'une bouchée de pain la série. Au final, après un bon pilote, GCB poursuit sur sa lancée même si il n'y a pas d'enjeux et que la série est purement et simplement statique.

Note : 7.5/10. En bref, c'est fun, bitchy et j'aime ça.

Commenter cet article

julien 13/03/2012 21:36


Je viens de voir l'épisode et je reste sur ma faim, les intrigues ne sont pas terribles, ça vole pas très haut. Alors oui c'est léger, fun et coloré mais le contenu manque d'intrigues captivantes
mais ça viendra peut être.


Le problème vient aussi des mecs, ils sont beaux mais encore plus transparents que ceux de desperate, ils  n'apporteront pas grand chose!


bref je reste sur ma faim. à suivre..


Message pour Eva, j'adore ma vie, et je n'ai absolument pas l'intention de me pendre, mais j'ai pitié de vous, vous devez etre bien malheureuse et frustrée pour écrire de pareilles horreurs à un
inconnu!


je continuerai à mettre autant de coms que je veux!  et je demanderai a chaque fois au blogueur d'enlever vos coms outranciers! vos anciens coms ont tous été  enlevés!


j'ai pitié de vous, sachez le, j'espère que vous trouverez rapidement un bon psy afin de soulager votre névrose!


A bon entendeur!