Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : GCB. Saison 1. Episode 4. A Wolf In Sheep's Clothing

26 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

gcb-trio_640x451.jpg

 

GCB // Saison 1. Episode 4. A Wolf in Sheep’s Clothing.

 

Après le petit coup de mou de la semaine dernière, GCB retrouvait ses petites plumes avec ce nouvel épisode plutôt sympathique malgré le manque d’enjeux. C’est toujours le souci de cette série : ne pas avoir d’enjeux, finalement. Mais bon, ne faisons pas état de cette petite variable pas vraiment intéressante. GCB me fait me rendre compte également que Carlene pourrait bien être le meilleur rôle de Kristin Chenoweth. Elle était certes excellente dans Pushing Daisies mais elle l’est encore plus dans GCB (ne parlons pas de son rôle toujours moyen dans Glee… cela n’en vaut pas la peine). Carlene trouve toujours un peu d’émasculer un peu plus son mari. Ce couple fait vraiment la paire. Ils cherchent maintenant des informations qui pourraient bien les mener à l’argent qu’ils ont perdu à cause du mari décédé d’Amanda. Sauf qu’évidemment ils vont s’y prendre comme des manches. Mais j’aime bien ce petit jeu, et puis une scène m’a particulièrement marqué dans cet épisode c’est Carlene qui surprend son fils entrain de se reluire le fusil (désolé mais c’est comme ça qu’elle le dit Carlene) devant les fesses d’Amanda dans un jean affriolant.

 

Cette petite scène avait le mérite de donner l’occasion à Carlene de s’amuser complètement. Excellent. Amanda se voit offrir un travail dans la société de Cricket afin de les aider à lancer une nouvelle marque de jeans. Sauf qu’évidemment, tout ne va pas se passer comme prévu, surtout quand Amanda va découvrir que Blake est gay (mais qu’elle s’en moque, ce n’est pas son problème et elle n’est pas gêné par ça). GCB est une série qui parle beaucoup de la Bible et qui prend en grippe certains passages pour justifier les actions de la série, et l’homosexualité reste encore une question qui n’a pas été abordée dans la série de ce point de vue là, sauf peut être du fait que Cricket est mariée à son meilleur ami gay. Blake et Amanda vont se rapprocher dans cet épisode et comme Cricket a peur pour son amitié avec son « mari », elle va saborder le lancement de leur ligne de jeans. Cette intrigue était assez bonne malgré son côté prévisible. Car l’un des soucis de GCB c’est d’être entièrement prévisible. J’aimerai largement que ce soit le contraire par moment. Le fait que Cricket se soit finalement moqué d’Amanda était logique. Mais elle comprend.

untitled.png

Côté église, le pasteur va suggérer que les prêcheurs changent de place tout ça pour sauver leur mariage. Donc les femmes prennent le pouvoir sur les hommes c’est ça ? Mouais. Je ne trouve pas que l’épisode ait réellement pris l’élan de cette idée là, car rien n’a changé depuis le début de la série au niveau du comportement des personnages les uns entre les autres. Mais le pasteur va se retrouver sous l’emprise de Sharon. Cette dernière semble complètement fondre devant les dialogues du bon monsieur. Je ne suis pas un fan absolument du pasteur car je trouve qu’il ne raconte pas grand-chose de super sympathique mais peut être que le potentiel d’une relation entre les deux pourrait éclaircir le paysage de la série. De toute façon le mari de Sharon est de moins en moins impliqué dans leur relation. Sauf à la fin de l’épisode quand les deux décident enfin de se retrouver. Ce fût très mignon, même si il a osé dire que la pizza au micro ondes était aussi bonne que sa pizza faite maison. Imaginez un peu à la place de Sharon vous le prendriez comment ? Cette relation reste donc assez floue pour le moment, d’un côté Sharon est éprise du pasteur et de l’autre son mari est épris d’Amanda…

 

Carlene reçoit la visite de son oncle Burl dans cet épisode incarné par Bruce Boxleitner que les bons vieux fans de séries des années 80 auront reconnus puisqu’il était l’un des héros de la série Les deux font la paire (il y incarnait Lee Stetson) ou plus récemment de Babylon 5, la série de SF. Rien de passionnant de ce côté-là, juste une apparition sympathique, sans plus. GCB en profite pour critiquer la Californie (alors que Carlene n’y est jamais allé), IKEA (Sharon prenait cette marque pour tout sauf des meubles en kit… enfin la marque est renommée dans la série afin de ne pas porter confusion), et encore pas mal de choses. On va même jusqu’à penser que se reluire le fusil est une mauvaise chose, un pécher (en même temps, dans une série catho…). La petite soirée costumée de la fin de l’épisode n’était pas mirobolante mais la mort de Bitzi pourrait apporter un peu de piment à la série. Au final, ce nouvel épisode de GCB était sympathique et j’aime toujours autant cette petite série de bitches. Ce n’est pas la meilleure série du genre mais c’est suffisamment accrocheur (pour moi) pour me laisser prendre au jeu. J’attends maintenant la suite avec impatience (on est déjà presque à la moitié de la première saison).

 

Note : 7/10. En bref, l’amour et les péchés…

Commenter cet article