Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Girls. Saison 1. Episode 5. Hard Being Easy.

14 Mai 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-05-14-23h06m11s5.png

 

Girls // Saison 1. Episode 5. Hard Being Easy.


Lena Dunham sait vraiment parler des hommes. On ne va pas se mentir, même si elle arrive à nous faire passer pour les pires de dégueulasses, on est un peu ça au fond. Mais ce que j'adore encore plus avec Girls c'est que Hannah voit le sexe de partout. La scène avec son boss était excellente. Elle pense que ce dernier veut tout simplement se la taper. Sauf que ce n'est pas le cas, il voit juste du potentiel en son talent. Mais elle va aller très loin, jusqu'à même quitter son job. La scène était hilarante et j'en ri encore à l'instant tellement c'est complètement barré. La comédie de Lena Dunham se permet toute sorte de chose et la vie d'Hannah est vraiment une vie de cinglée. Je pense même que la scénariste, actrice s'inspire de sa propre vie pour écrire tout ça. Ce n'est pas le genre de trucs que l'on invente et surtout, elle respire tellement le vécu cette série qu'au fond, on ne peut s'empêcher d'imaginer que cela a pu se dérouler en vrai. C'est en tout cas mon cas. Pas vous ?

L'autre scène assez fun dans l'épisode c'est la dernière. Hannah surprend son petit ami/sex friend entrain de s'astiquer le piquet de tente tranquillement comme ça, à l'air et évidemment la scène aussi étrange soit elle, est hilarante. On en rajoute une couche sur l'humiliation de l'homme dans cette série et je trouve ça presque magique finalement. En tout cas, ce n'est pas mal écrit, ni mal interprété, c'est tout simplement parfait. On a cette sale impression d'être entrée dans le journal intime d'une vraie personne. Dans le reste de 'épisode, Marnie tente de faire avec le fait que son petit ami ait trouvé son journal intime. Forcément, cela permet aussi de rapprocher les deux personnages. Alors que du côté d'Hannah les hommes sont tous des pervers, j'aime bien Charlie. Il aime le sexe c'est certain mais c'est différent. Il voit qu'il y a quelque chose en plus. C'est bien fait, et parfois même étrangement mignon et touchant. Ce personnage est sûrement le plus sensible de tous, c'est ce qui le rend attachant et l'on peut s'y identifier plus facilement.
vlcsnap-2012-05-14-22h53m47s249.pngJessa quant à elle retrouver un de ses ex. Là encore la situation est assez cocasse. Girls tente clairement de nous parler souvent de sexe mais avec moins de volupté et de passion que dans Sex & the City. Dans Girls le sexe est souvent morose. Ce n'est pas quelque chose qui rend heureux finalement. Alors que dans Sex & The City c'était les orgasmes et cie, tout ce qui peut faire sourire un vagin. Autre bon moment de l'épisode, c'est évidemment Soshanna. Je tente encore de comprendre ce personnage petit à petit. Il n'est pas mauvais mais je trouve qu'elle s'éloigne un peu trop du reste du groupe pour le moment. Au final, Girls reste toujours aussi fun et câline, mais aussi déprimante et morose à la fois. J'aime bien le sentiment qu'elle dégage. Cela permet surtout de se rendre compte que ses propres relations amoureuses (et je parle des miennes et celles de téléspectateurs) ne sont finalement jamais si catastrophiques et qu'il y a toujours pire ailleurs.

Note : 7.5/10. En bref, le ton de cet série est si bien géré. Je ne peux qu'adhérer de semaines en semaines.

Commenter cet article