Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 1. Pilot (Rerun)

8 Janvier 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

glee10100015.jpg

 

Glee // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Il est bien vieux le temps où l'on passait du Aretha Franklin dans la série non ? Et bien justement, ce pilot en met et j'adore car "Respect" est une excellente chanson et tout simplement qu'elle méritait Glee mais après deux années on voit que le pilot n'est plus le même épisode. Je sais pas, je n'avais pas revu cet épisode depuis cet été et Glee a bien changée. En bien ou en mal je sais pas car il y a du bon et du mauvais de partout mais ce pilot c'était comme un micro film, propret et joliment écrit, une sorte d'ode à l'amour de soi.
Professeur d'espagnol au sein du lycée McKinley, Will Schuester décide de prendre la direction du club de chant de son établissement, laissé bien mal en point par son prédécesseur. Ravivant dans le même temps ses aspirations de jeunesse et la jalousie de sa femme, Will va déployer tout son enthousiasme afin de constituer un nouveau groupe, composé de plusieurs élèves n'ayant rien à voir les uns avec les autres. Losers, footballeurs, intellos, pom-pom girls... Tout ce petit monde va tenter de cohabiter tant bien que mal afin de ramener le "Glee Club" au prestigieux rang qu'il tenait bien des années auparavant...

Glee101-00046Tout d'abord l'histoire. C'est pas une histoire anodine. En fait, c'est un peu Popular mais en version musicale titraient les gens quand Ryan Murphy a été annoncé derrière ce projet mais au final, même la patte est là, il n'en reste pas moins qu'il y a une vraie idée derrière. D'une série qui sera un futur succès ? D'une série qui deviendra un produit marketing ? Pas du tout. Car la chanson de la fin de l'épisode "Don't Stop Believing" de Journey prouve à quel point la série n'était pas là pour ça mais pour donner espoir à tout un tas d'ados qui se font "maltraités" à l'école pour leurs différences.
C'est un vrai message personnel je pense que Ryan Murphy a voulu transvasé au travers de ces personnages. Il y a bien sûr tout ça dans les personnages et a commencé par Finn, le quaterback qui a tout pour lui et même la petite amie rêvée : la capitaine des cheerleaders. Jusqu'au jour où Mr Shue le repère dans la douche entrain de chanter. J'avais oublié la partie du chantage pour qu'il fasse partie du Glee Club et surtout le côté critique avec un gros plan sur une pancarte dans le bureau de Shuester  "Rules #1 : Help the kids". L'ironie est là et ça fonctionne à merveille.

glee10100213.jpgMais je vois pourquoi j'aime bien Rachel. Ce personnage avec sa petite étoile dorée à côté de son nom, elle est au final adorable dans ce pilot, j'ai même de la compassion. C'est la petite peste qui fait sa belle devant tout le monde mais personne ne l'aime. Il y a bien sûr Arty ou encore Tina mais ces personnages ne sont pas plus intéressants que Kurt et sa reprise de folie de "Mr Celophane" ou encore de la reprise de "Respect" par Mercedes qui m'a décrochée les tympans. Génial. J'ai remarqué un truc lors des auditions : tous chantent des chansons à porter de voix sauf Rachel qui chante une chanson des Miserables, douce et calme.
Mais les intrigues sont aussi là. Entre les relations de couples de Terri et Will que j'adore. Franchement, tous les deux c'est un couple génial dans le sens où leurra dialogues sont savoureux tel un bon muffin tout chaud. C'est la même chose avec Sue Sylvester. On n'en fait pas des tonnes autour d'elle et en fait quand on a vu la suite de la série, ça choque. Elle a bien changée. Jane Lynch montrait déjà son potentiel humoristique. Et un personnage qui devient de moins en moins présent et pourtant génial : Emma Pillsbury. Jayma Mays joue une femme aux tocs c'est tout simplement parfait pour elle, elle est merveilleuse.

glee10200370.jpgEnfin je soulignerais quand même la présence de voix off des personnages, chose qui ne se fait presque plus dans la série mis à part avec Sue. C'est bien dommage, cela permet parfois de dire des choses plus intéressantes sur ce que pensent réellement les personnages. Il y a aussi les musiques de fond, parfois sournoisement installée qui m'ont donner l'impression de voir un film. Bizarre comme impression. Au final, cet épisode pilot est bon et solide. Il n'est pour moi pas le meilleur car plusieurs défauts de fabrication sont a gommer mais je ne veux pas vraiment remettre en cause son efficacité. On débute avec le superficiels des cheerleaders un pilot qui se termine sur l'espoir et l'égalité.

Note : 7/10. En bref, un pilot qui montre le potentiel énorme d'une série musicale qui connaîtra par la suite haut et bas.

Commenter cet article

piouy 08/01/2011 22:34



Je suis bien d'accord. Glee est devenue très irrégulière depuis la seconde moitié de la première saison, et alors dans la deuxième, n'en parlons même pas.